VOMITORIUM

C'est ici que je gerbe de temps à autres...

LE VOMITORIUM

42344317 1898285557147920 2910480529390305280 n

Non ce n'est pas un endroit puant le remugle...

Le Vomitorium est un lieu thérapeuthique, il soulage mon esprit et le vôtre, il permet de mieux digérer les saloperies de la vie de tous les jours qu'on nous impose et force à avaler comme pain bénit ! La plupart du temps les articles publiés ici proviendront de ma page Facebook, si vous voulez en débattre allez sur ma page FB ou bien réagissez dans la rrubrique des commentaires sous cette page en citant le titre de la gerbe concernée pour que dans une autre vie les passants ici puissent suivre ce qui s'est dit et en remettent une ou des couche(s). Merci d'avance de ne pas insulter d'autres participant(e)s à ces commentaires, c'est moche et oa ne sert à rien.

Des malades payés à 100 % bien au delà des périodes admises pour les autres "travailleurs" !

Bon, je commence bien cette rubrique, j'y ai écrit un peu plus haut que mes gerbes viendraient d'abord via Facebook et voila que je fais l'inverse pour mon premier texte !

Il y a deux jours mon Camarade Raoul Hedebouw dénonçait les parlementaires malades  de longue durée comme profiteurs d'un système bien plus large et laxiste que celui imposé, ou en voie de l'être pour les travailleurs statutaires de l'Etat et de toutes manières bien plus favorable que pour les salariés du privé en général.

Un article de quoi faire bondir les commentateurs qui voient dans le PTB une bande de populistes le couteau serré entre les dents.

Et c'est qu'il avait bien raison le bougre de dénoncer ce nouvel avantage injuste, et injustifiable. Une véritable giffle à la population, aux travailleurs de tout le pays. Mais, comme diront ses collègues parlementaires il a craché dans leur soupe, un peu comme cette ex§parlementaire régionale Wallonne, ex présidente adjointe d'Ecolo qui avait dénoncé les primes de départ dont bénéficiaient les parlementaires wallons mettant même mal son collègue big moustaches bien obligé de rembourser ces sommes dites indignes...

Cela rappelle aussi l'affaire publifin où des politiques, parlementaires, échevins, conseillers communaux touchaient des jetons de présence même en étant absents, même sans l'excuse médicale, ce qui, soit dit en passant ne donne pas droit à ce dernier conseiller communal (ou de CPAS) à une quelconque indemnité !

Ainsi donc plus haut on monte dans le mandat politique, plus on a d'avantages.

On savait déjà que 24 années d'un même mandat à la Chambre, au Sénat et au Parlement Wallon  donnaient lieu à une pension complète ad vitam ajoutée au droit à une autre pension de salarié ou de fonctionnaire voire d'indépendants qui, grâce aux libéraux bénéficient de régimes pension avantageux quelles que furent leurs cotisations durant leur carrière.On savait aussi que nos parlementaires pouvaient, en outre, être pensionnés entre 52 et 56 ans mais que certains continuaient plus d'années "pour le plaisir" sans qu'on sache pour combien de salaire (et combien de pension "in fine" puisque cela étant calculé par un service des parlements et non la Tour du Midi par exemple).

Après ces constats déjà aptes à faire gerber au moins 9 millions de belges j'en viens à ce qui me fait gerber, moi, petit commis d'administration avec mes 41 ans d'ancienneté et mon statut de travailleur nommé trois ans après mon engagement ONSS suite à la réussite d'un examen, pensionné à presque 60 ans en IDTF (Inaptitude Définitive à Toutes Fonctions) pour maladie, précédée d'une année payée à 60 % du salaire ayant dépassé mon solde de congés-maladie permis (30 par an - samedi et dimanches compris - depuis ma nomination, cumulables - ce cumul que veut supprimer le gouvernement et les libéraux dont pléthore de membres en fonction publique on bénéficié, ceci dit pour la petite histoire !).

Donc, nos chers (car ils coutent cher avec des salaires en net variant de 5000 à 6500 euros) parlementaires dès leur entrée en poste ont droit d'être payés à 100 % de leur salaire en cas de maladie de longue durée, sans passer par la case "examen", la case "à l'essai", la case de stage ONSS précédant la nomination définitive jamais moins d'un an après avec un droit limité la première année à 30 jours payés en cas de maladie... Je suis pensionné, je devrais m'en fouttre, et bien non, je suis solidaire de mes collègues et ce qu'on donne à ces "élus du peuple" me reste en travers de la gorge.

Autant je trouve que le PTB exagère en voulant payer à ses élus un salaire d'ouvrier (dont j'attends toujours les modalités pratiques et non de fumeuses théories colportées sans savoir par quelques membres de base qui osent me répondre quand d'autres attendent l'imprimatur des chefs, ou du chef Raoul). Il me semble que les élus devraient bénéficier d'un peu plus de moyens la durée de leur mandat parce que l'argent c'est le nerf de la guerre dans les familles et que les situations familiales peuvent aussi changer. Autant je trouve inadmissibles les montants des divers avantages et salaire des parlementaires en général et, à fortiori, des ministres ou encore du Président de la Chambre, là c'est carrément exagéré.

Voila je l'ai écrite ma première gerbe sur mon site perso, je vais mettre le lien de la rubrique sur ma page Facebook et espérer quelsues réactions, merci de m'avour lu, vous pouvez partager en copiant/collant d'ici ou direct via Facebook.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 27/09/2018