Fermeture covid 19

Bruxelles... on ferme !

879b3368e870b7f3 c1c7a

Bardi-bardaf on ferme tout dans la capitale de l'Europe, déjà qu'il n'y a plus de restaurants ni de bistrots ouverts, voila que la Région Bruxelloise ferme tous les lieux où les gens sont susceptibles de se réunir et cela va des cinémas aux salles de spectacles en passant par les musées et autres expositions, non seulement les soirées bruxelloises seront fades mais ce qui peut encore procurer un peu de plaisir qui est utile au maintien de la santé mentale pour les gens en Flandre et en Wallonie n'est plus au programme des citoyens de la capitale.

Bon, c'est vrai que le couvre feu Wallon à 22 h empéchait le secteur culturel, dans un premier temps, de s'organiser, il suffisait quand on y pense d'avancer les heures de "la dernière séance" pour permettre aux gens d'assister à des spectacles, des projections cinématographiques en laissant du temps aux "usagers" de rentrer chez eux avant l'amende à 250 euros.

Jusqu'à nouvel ordre même si ça va les emmerder les gens du secteur de l'art francophone hors de Bruxelles pourront encore s'organiser. Pas à Bruxelles, là on leur a coupé les ailes en fermant tous les lieux, y compris sportifs et de détente, les salles de muscu, les piscines... tout le monde est concerné et la police est priée de verbaliser.

Cela s'appelle du confinement, même si ce mot donne des boutons aux décideurs politiques.

On reprend toutes les mesures les plus strictes du début du confinement suite à lz première vague, les mariages, les baptêmes, les funérailles, mais aussi la limitation des pratquants de cultes.

Evidemment nous sommes dans un pays à trois vitesses.  (au moins trois !) t donc la lutte contre le Covid n'est pas unanime, elle est fonction des réalités de terrain et surtout des calculs politiques qui, au fond, n'ont que très peu à voir avec la santé publique.

Bon, on doit s'attendre à une lutte perdue à l'avance des partisans du maintien de l'enseignement obligatoire, il ne reste, en gros qu'une semaine avant que les enfants soient de fait confinés par les vacances. Il vont tout faire, même si - çà et là - des communes fermeront leurs établissements comme c'est le cas par exemple à Mouscron, on verra des écoles où il n'y aura que des garderies, de plus en plus d'enseignants et même d'adolescents positifs devront être hospitalisés.

Quand ce gouvernement veut nous associer à son équipe de "gagnants", ça sent mauvais, ils savent bien qu'ils sont dépassés, alors ils nous mettent sur "un pied d'égalité" pour aider les autres qui en ont le plus besoin comme ils se plaisent à dire. Un jour ils nous facturerons tous une taxe de solidarité pour rembourser les banquiers et autres actionnaires qui souffrent de la crise, c'est bien connu.

Je pense que les artistes et autres petits artisans de la culture vont boire le bouillon d'onze heures à Bruxelles, il y aura des dépressions, des suicides, des homicides, des féminicides, des actés désespérés, une espèce de tribut à payer au virus. Sans compter tous les malades atteints d'autres pathologies qui crèveront aussi faute de soins et un burn-out garanti chez la plupart des personnels soignants. Je ne pense pas que Maggie De Block se fasse du mourron ou se remette en question, idem pour tous les autres politiciens qui depuis 20 ans, aux ordres de l'Europe, ont détricoté tout le social dans notre pays, à fouttre en l'air nos hopitaux à coups de rationalisations dont l'histoire du brûlage des masques non remplacés est une de dernières illustrations.

Je suppose que la Wallonie va s'aligner sur Bruxelles et qu'on va tout fermer aussi d'Arlon à Tournai en passant par Liège, bien sûr puisque dans notre province les chiffres sont les plus catastrophiques.

Qu'ils sont cons, il leur eut suffit de dire "on re-confine" tout comme en mars et on veille à ce que les consignes soient bien respectées, avec des amendes proportionnelles au revenus des "fautifs", évidemment cela incluerait de dire à la task force des pédiatres que la récréation était finie, cela signifierait la fermeture de tous les commerces non alimentaires, c'est ce qu'on a fait même si certaines chaines de supermarchés ont fait des promo sur des articles en non-alimentaires ou avaient une moitié de leurs hypermarchés avec tout ce qu'on trouvait dans les boutiques d'habillement, chaussures, librairie, jouets, meubles, électro-ménager, hifi etc le type même de la concurrence déloyale.

Qu'est-ce qu'on veut en définitive ?

En finir avec cette pandémie ou la gérer pour que certains s'y retrouvent, obtiennent encore plus de bénéfices tout en "dressant" le peuple à marcher au pas de l'oie, à dénoncer ses voisins ? Et ils nous parlent de "solidarité" ! Eux qui font tout - depuis des siècles - pour nous diviser.

Un jour, on jugera mes propos séditieux et on viendra m'arrêter, comme je ne suis pas une célébrité je risque un accident de la circulation, un suicide, c'est pas à moi qu'on donnera des sous pour que je ferme ma gueule et que j'arrête d'écrire (je trouve qu'ils devraient, suivant combien ils me donneraient je règlerait le volume, la pression et me consacrerais plus aux aventures des Diables, ceux qui crachent sur toutes les pelouses bien tondues des stades de foot).

Bon c'est déjà bien long, si vous lisez ceci, je vous remercie et vous invite à faire vos commentaires en cliquant sur la case en haut de l'article où il est écrit, je crois, "commentaires" !

 
Précédent : J'ai 67 ans !   Suivant : Un testing différent

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire