Cata Belgica...musique de la brosse (à reluire)

  • Par jacouille
  • Le 12/03/2020 à 15:03
  • Commentaires (1)

Belgique, terre d'apparences. Chez nous c'est la cata question lutte contre le coronavirus qui n'est ni une bière ni une pâtisserie industrielle.
Au pays du surréalisme, notre pays : le 17ème plus riche du monde, fier de sa sécurité sociale, même rétamée selon les intérêts d'un pour cent de la population, on n'a plus de masques pour se protéger des gouttelettes et postillons projetés dans un rayon d'un mètre en cas de toux (dans la moyenne : entre celle du nourrisson et celle du chanteur de bel canto) Dans notre pays si prévoyant avec ou sans les socialistes, il y a encore les tampons sur tige pour les frottis mais plus assez de produit réactif pour que cet examen primordial donne un résultat utile.
En fait, si j'ai bien compris la personne qui pense avoir les symptômes de la grippe et peut--être l'affection du COVID-19 doit demander la visite du médecin qui déposera dans le meilleur des cas le matos pour l'exam' (qui, à ce qu'on disait il y a moins de 10 jours, ne pouvait être effectué que par un médecin et même pas une infirmière à domicile) qui va le faire donc cet exam, un parent confiné 14 jours sur décision de qui puisque c'est, en principe, le constat, après frottis qui détermine qui est isolable de même que ses proches ?
Et ce matin, peut-être un canular, quoique on n'est à l'abri d'aucune connerie de la part des incompétents qui prétendent diriger le pays, paraîtrait donc que par mesure de précaution tous les belges qui sont enrhumés devaient respecter une quarantaine de 7 jours, selon une automédication, un autodiagnostic et une autoprescription avec certificat automédicalisé pour remettre à l'école, à l'employeur… puisque les médecins ne sauraient pratiquement plus intervenir ni pour le coronavirus par manque de matériel ni pour la grippe classique, ni pour le rhume, ni pour les hypocondriaques en tous genres et même les blessés, les avc, les malades chroniques, les dépressifs etc par manque de temps.
Plusieurs de mes amis appellent tout cela du "foutage de gueule" et je les rejoins dans cet avis. En fait le COVID-19 on savait bien au moins depuis décembre 2019 qu'il allait venir mais on avait d'autres choses à penser, alors comme la cigale danse depuis le soir du 26 mai 2019 et qu'il ne fallait pas qu'elle arrête sa java parce que ça faisait vendre du papier et alimentait les merdiacrates qui faisaient déjà tout leur possible pour ignorer et diaboliser les gilets jaunes où qu'ils soient. Et puis la Chine c'est loin. On n'a rien fait pour les kangourous et les koalas qu'on a juste un peu pleuré en pensant aux peluches de nos enfants quand les vrais passaient par centaines de milliers au grill.
En voila déjà des préoccupations pour nous distraire d'une maladie ne concernant qu'un millième de pourcent de gens dans un état plus ou moins communiste pollué.
Et puis vlan on se le ramasse en pleine gueule ce virus machin, alors qu'on est en affaires courantes et tout le monde de dénoncer la ministre de service qu'on se demande comment elle peut être médecin et que bien des gens détestent. Et pourtant dans le contexte d''incompétence généralisée on ne peut pas l'isoler et en faire la victime expiatoire, elle n'est pas plus coupable que tout un chacun dans notre pays, elle a juste, comme beaucoup d'autres quand même, cette once de pouvoir dont nous ne disposons pas, nous les ploucs, contribuables, cochons de payeurs, juste bons à voter ou s'abstenir et à râler sur le réseaux sociaux, ce qui, je le confesse, ne sert à rien.
Bon, on reste à la maison, pour ceux qui en ont une, chauffée de préférence. On mange nos réserves de guerre que les plus prudents d'entre nous auront constituées : lundi des pâtes, mardi du riz, mercredi, des patates, jeudi de la farine, vendredi des pilchards, samedi des biscottes, et le dimanche jour du seigneur… patates au beurre ! Et on recommence la litanie mais cette fois avec du sucre au lieu du sel… Bein oui puisque les boutiques vont fermer, ou seront vides à 9 h du matin… Bah, ma ptite dame, on a vécu ça en quarante avec les nazis en plus (notez que les nazis sont peut-être en train de s'imaginer dans les imaginations de certains… C'est pas complique à créer cette mauvaise recette-là, suffit d'un peu de haine, de pénurie et de responsables désignés… Bon j'anticipe trop on va encore me dire que j'exagère…
Allez, je pourrais encore en dire mais à chaque jour suffit sa peine. Bonne journée quand même !
Vous pouvez commenter mon article sur le blog, pas rien que sur farce de bouc !

  Suivant : AVEC LES GILETS JAUNES !

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Mélusine
Je pense, Jacques qu'il aurait fallu filtrer beaucoup plus tôt les aéroports ! les mesures actuelles me semblent justifiées . Pour ce qui est des achats c'est vraiment de l'hystérie . Il y a assez de réserves dans le pays .
MAIS , le matériel et les consignes pour les généralistes en première ligne auraient dû faire l'objet d'une première précaution .. Magg ???

Ajouter un commentaire