mes textes sur facebook

30 mars 2020

CONAROVIRUS - 30 mars 2020.

Et voila, c'est lundi, au soleil mais il gèle. Pensée pour les SDF, ont-ils respecté la distanciation sociale cette nuit sur le pavé de nos villes sur leurs matelas de carton ? Est-ce que les "couples" vivant à la même adresse (humour) ont pu dormir côte à côte dans leurs lits d'infortune ?
Mauvais jour en Province de Liège, jusqu'à ce WE nous étions "épargnés" par le virus et patatras les chiffres d'hier nous lancent à la poursuite du Hainaut. Pas bien ! A suivre à 11 h au point quotidien des bilans officiels...
Et puis voila que les travailleurs essentiels ont, légitimement, la peur au ventre, c'est dans les magasins d'alimentation et essentiellement dans les grandes surfaces.
Je présume que cette info mise en exergue par les torchons va encore provoquer une course folle des "con-sommateurs" dans ces magasins pour éviter d'être "pris en otages par les grévistes".
Attention que sans le risque du Covid les travailleurs des grands magasins sont vécus comme des criminels par une bonne partie des gens, souvent eux mêmes victimes d'un système pour lequel ils votent (ou s'abstiennent d'aller voter pour mieux se plaindre et dire "tous pourris" alors que ce million d'électeurs potentiels pourraient changer la donne).
Je crains aussi, au sein du personnel que la réaction soit équivoque, que la grève sera loin d'être générale, les gérants vont mettre la pression en faisant croire à la faillite puisqu'ils ne sont que franchisés, donc des petits fusibles, et dans les super et hypers on comptera certainement le plus de grévistes mais aussi de personnel qui voudra travailler car les contrats sont merdiques (poliment dit : précaires) pour la plupart de ces travailleurs et les patrons pratiquent de plus en plus la posture "du fromage pendu à un fil devant la souris travailleuse. Si tu te mets en grève, une autre souris aura ton fromage…"
Déjà qu'au nom de "l'union nationale contre le virus" on applique des politiques qui en rappellent d'autres de sinistre mémoire (et que les gens se laissent faire au nom de la santé), on est bien parti quand Covid sera loin pour vivre dans un régime totalitaire mondial.
Fin de mois, les salaires et allocations diverses arrivent, on va pouvoir remplir les caddies...ça va péter et on s'aperçoit aussi que les scientifiques (comme le Dr Raoult à Marseille - parce qu'il fait penser à son look à un original ou à Patrick Sébastien) qui propose les médicaments pour guérir du virus à base de la chloroquine, sont victimes de leurs éminents collègues, notamment belges, via aussi nos torchons de service et je suppose derrière les sociétés pharmaceutiques qui escomptent déjà de plantureux bénéfices avec ce qu'ils produiront plus tard, certifié par les politiques (tiens donc), alors faut diaboliser ce médecin qui propose un traitement facile à réaliser et peu couteux, le tout au nom de la Science avec un grand S qui quand on le double rappelle ce qui protégeait à une époque de l'Histoire un certain Docteur Mengele.
Oh je sais, je suis trop râleur, complotiste sans doute, populiste aussi… M'en fous ! Si on ne tente rien on n'aura rien et les listes des morts s'allongeront, et pour certains ce sera dans des "ratios raisonnables". Pas de ratios pour sauver les gens. Les riches doivent vraiment payer, être saisis, leurs entreprises nationalisées et s'ils quittent la Belgique...ils iront où ? Le tout est de vite les empêcher de prendre la poudre d'escampette, surveiller les décollages des jets et autres vols privés, vraiment bloquer nos frontières et arrêter ces inciviques, pour les mettre, par exemple, dans les centres fermés pour illégaux puisque ceux-là il est devenu impossible de les expulser. On ne les enfermera pas tous c'est sûr, même s'ils sont peu nombreux, cela aidera les autres à penser à l'Union Nationale contre le virus, j'espère qu'il s'en trouvera parmi eux pour faire comme un certain Schindler avec sa liste à une autre époque.
Comme d'hab' les amis (et les pas amis), commentez !

29 mars 2020

CONAROVIRUS - 29 mars 2020 - Qu'en sera-t-il de la garderie des enfants des travailleurs astreints aux tâches essentielles ?
Comme dit dans cet article pour Namur, la question des vacances de Pâques (ou de Printemps) est en bonne voie de ne plus poser de problème vu l'actuelle faible (voire nulle) fréquentation des garderies.
Bon on s'est aperçu dès le premier jour du confinement, par la seule cessation des cours qu'il n'y avait personne dans les garderies du secondaire. Même les enfants de 12 ans et plus des travailleurs des services essentiels ne s'y sont pas présenté.
Ce qui me fait dire que tous les enseignants du secondaire auraient pu être mis en chômage technique et pourraient se lever "comme un seul homme" pour aider les travailleurs de première ligne en tant que bénévoles (à moins que ces enseignants soient : a) infectés, b) parents d'enfants ne pouvant pas les mettre chez leurs grands parents jugés plus à risques).
Autant il est quasi impossible de savoir chaque jour ce que deviennent les personnes testées positives au Covid, non hospitalisées mais confinées chez elles, et leur devenir (celles hospitalisées on sait quand elles vont en soins intensifs, respirateur, décèdes ou... guérissent).
Du solde contaminé en quarantaine c'est la grande inconnue.
Autant il n'est pas connu le nombre d'enfants en garderie (enfants de personnes non confinées, travaillant dans les secteurs dits essentiels).
Sur base de tout cela vient se greffer la période dite des vacances scolaires et certains enseignant de râler sec de, peut-être, devoir continuer à assumer les garderies (pourtant de plus en plus réduites) dans cette période habituellement de congé.
Je pense que la majorité des enseignants, comme leurs syndicats, comprennent la situation qui frappe tout le monde dans le pays et admettent qu'il faut maintenir les garderies pour les enfants telles qu'elles existent depuis 15 jours. Cela ne change rien au salaire des enseignants il me semble, ou bien est-ce que, en temps ordinaires, les enseignants ne sont-ils payés que 9 mois sur 12 ?
Dur dur - à salaire égal - pour ceux qui garderont les enfants durant la période dite de congés par rapport aux collègues qui ne gardent déjà plus les enfants (sauf les leurs) et sont effectivement en congé.
Combien d'enfants sont actuellement en garderies dans les écoles de Wallonie ? Ceux-là doivent être gardés si l'on veut que leurs parents ne soient ni porteurs, ni malades, ne gravement infectés, ni décèdent.
Tout le monde est, je pense, capable de l'entendre.
Je propose à vous qui me lisez, de réagir, même de simplement liker parce que, des fois, je me demande si on me lit encore. Je vous propose aussi de partager mon post, pas rien que l'article mis en vedette, et susciter le débat autour de vous.
Je m'adresse aussi aux enseignants qui sont nombreux parmi mes amis, qu'ils soient en poste ou anciens ou futurs de participer à cette discussion important, même si c'est dimanche, jour du seigneur, patates au beurre !

28 mars 2020

CONAROVIRUS samedi 28 mars 2020 :
Aujourd'hui, comme toute cette semaine d'ailleurs, l'activité en àlrein air des confinés du 23 rue Saint-Siméon consiste à travailler au jardin, baisser le niveau des haies avec un sécateur et une petite scie à main (j'espère en finir ce soir mais avec le vent qui se lève c'est pas garanti. Tondre les pelouses qui sont plus des prairies que du grass façon Wembley, là avec l'aide du fils d'Annick on a le jardin ce devant bien tondu, notre proprio devrait être satisfaite (la Fabrique d'Eglise), ce qui se voit de la rue est plus important que le confort dedans. Il y a encore les "pelouses" de deux jardins de derrière et enlever tous les fagots pour les mettre sur un côté derrière la remorque pleine de brols destinée au Récyparc fermé vu l'épidémie . J'ai fait quelques photos de nos œuvres "jardinesques" et les mettrai ici plus tard pour info. Il faudra aussi que je m'attaque à mon talus citoyen dont les citoyens du cru s'en tapent comme de colin-tampon et qui n'intéresse personne dans les asbl subsidiées ni chez les politiques de tous bords. Mes arbustes plantés l'an passé grâce à l'aide de mon amie Vinciane de Sclessin ont tous repris, va y avoir des petits fruites cet été pour tous les promeneurs dans la rue Saint-Siméon !
Ce WE il était prévu un grand nettoyage de printemps, tout le monde, des mouvements de jeunesse et passant par les lecteurs des différentes éditions du torchon, les communes et provinces allaient sillonner les villes et les champs pour décrasser les lieux salis tout l'hiver par les inciviques de tous âges. Nenni ! Trop risqué. Contagion possible du conarovirus, on remet çà en septembre (avec les feuilles mortes ça en fera des mètres cubes.
Moi de mon côté comme je suis bénévole de Propr'Oupeye pour l'entretien de ma rue je compte bien faire mes deux heures de ramasse-crasse mardi ou mercredi prochain, tout seul, je ne risque pas de contaminer tout le village !
Bon je vais pas être plus long pour permettre à celles et ceux de mes amis qui ont comme moi un jardin de s'y occuper pour ne pas qu'il devienne un terrain vague ou un prétexte à aller y faire chier Médor.
Bon samedi, vos commentaires et liens à propos de covid-19 sont les bienvenus.

 
 
 

27 mars 2020

CONAROVIRUS 27 mars de l'an de grâce 2020 : ma rubrique quotidienne déjantée mais qui informe aussi de temps en temps, et ce vendredi, jour du poisson, je compte bien vous gaver d'infos en tous genres.
Des questions aussi que je me pose et qui ne semblent pas inquiéter mes compatriotes qui, en d'autres temps, sont incollables en politique.
Il y a quelques jours notre roi qui, c'est connu, ne se mêle pas au jeu politique, a chargé l'actuelle première ministre du gouvernement sortant de former le nouveau gouvernement d'après les élections du 26 mai 2019.
Exit les duos d'informateurs, coronavirus oblige, d'autant qu'avec les pouvoirs spéciaux tout est permis et admis par une population de moutons bien sages tout juste réduits à applaudir chaque soir à 20 h, les médecins, et personnels de hôpitaux (en oubliant toutes celles et tous ceux qui avec peu de masques comme les généralistes, les infirmier(e)s à domicile, les aides familiales, les aides ménagère ou même sans masques les éboueurs pour leur bon travail. On applaudit à 20 h et les chers amis de la police font aller leurs sirènes dans les zones de silence des hôpitaux).
Oufti ! la Belgique comme un seul homme répond solidaire… salutaire peut-être ?
Donc Sophie Wilmès est chargée de former un gouvernement qui n'a pas besoin de tenir compte des résultats des élections, il suffit d'y coller tous les partis "démocratiques", on comprend cette attitude vis à vis des fachos du vlaams belang (même s'il y en a aussi pas mal à la NVA), c'est un peu plus grave vis à vis du PTB et de ses 584.000 électeurs, y compris ma compagne et moi et plein de gens dans nos familles et ami(e)s.
Curieux, l'histoire ne se répète pas, au lendemain de la débâcle allemande le premier gouvernement d'unité national a compté des ministres communistes. En 2020 leurs héritiers sont presque traités d'inciviques.
Donc, un de ces jours, on aura tout oublié des scandales, de la mauvaise gestion "économique" du pays dont celle des stocks de masques par les gouvernements successifs depuis 2008 et autres attitudes nationalistes au nom de la lutte contre le covid-19.
Et même, si mes amis du PTB seront mis au pilori à la chambre je sais qu'eux - comme la plupart des autres politiques du pays - participeront à la lutte contre la maladie, comme ils le font déjà.
Et tous ces politiques de gauche du PS et d'Ecolo - ne répondant même pas aux scientifiques au nom de l'économie de marché - à laisser en danger des centaines de milliers de femmes et d'hommes travailler à la production de biens non indispensables, sans rapport avec la lutte contre le coronavirus.
Il n'y a que le PTB qui relaie ce que disent les épidémiologistes chaque jour à la télé, mais ce message là, les médias - eux aussi - ne les relayent pas.
On attend quoi ?
Des morts à la pelle pour produire de la bière à Jupille?
C'est bien calculé, juste à 3 kms à vol d'oiseau du crématorium et du cimetière de Robermont.
Et les tyrans du monde entier ? Faut-il continuer à leur vendre les armes produites à Herstal et environs, est-ce cela qui va sauver les victimes du virus ?
Bon j'arrête là, çà m'énerve et c'est pas bon pour ce que j'ai et qui n'est pas le coronavirus (enfin je touche du bois, faut laisser les tests aux malades confirmés par je ne sais qui par téléphone).
Passez une bonne nuit et en vous éveillant, lavez-vous les mains !

26 mars 2020

CONAROVIRUS : ma rubrique quotidienne sur tout ce qui touche la vilaine bestiole qui confine les belges (et le monde) derrière leurs écrans, quand ils ont la chance et les moyens de pouvoir s'en payer.
Aujourd'hui je commence par une info qui touchera nombre de mes amis même si - comme moi - elles et ils ne fréquentent plus les réunions des AA.
SVP partagez ce post, les alcooliques, qu'on traite souvent de "pestiférés", sont autant à risques que le reste des gens vis à vis du covid-19.
Cliquez sur :

25 mars 2020

CONAROVIRUS - 25 mars 2020 - je commence par un texte repris sur la page de mon amie Anne, c'est une interview du Dr RAOULT qui a peut-être trouvé le médoc capable de zigouiller le coronavirus...

" Interview du Docteur Didier Raoult
LE PARISIEN. Le gouvernement a autorisé un essai clinique de grande ampleur pour tester l'effet de la chloroquine sur le coronavirus. C'est important pour vous d'avoir obtenu cela ?
DIDIER RAOULT. Non, je m'en fiche. Je pense qu'il y a des gens qui vivent sur la Lune et qui comparent les essais thérapeutiques du sida avec une maladie infectieuse émergente. Moi, comme n'importe quel docteur, à partir du moment où l'on a montré qu'un traitement était efficace, je trouve immoral de ne pas l'administrer. C'est aussi simple que ça.
LE PARISIEN. Que répondez-vous aux médecins qui appellent à la prudence et sont réservés sur vos essais et l'effet de la chloroquine, notamment en l'absence d'études plus poussées ?
DIDIER RAOULT. Comprenez-moi bien : je suis un scientifique et je réfléchis comme un scientifique avec des éléments vérifiables. J'ai produit plus de données en maladies infectieuses que n'importe qui au monde. Je suis un docteur, je vois des malades. J'ai 75 patients hospitalisés, 600 consultations par jour. Donc, les opinions des uns et des autres, si vous saviez comme ça m'est égal. Dans mon équipe, nous sommes des gens pragmatiques, pas des oiseaux de plateau télé.
LE PARISIEN. Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur la chloroquine en vous disant que cela pouvait être efficace pour traiter le coronavirus ?
DIDIER RAOULT.Le problème dans ce pays est que les gens qui parlent sont d'une ignorance crasse. J'ai fait une étude scientifique sur la chloroquine et les virus il y a treize ans qui a été publiée.
Depuis, quatre autres études d'autres auteurs ont montré que le coronavirus était sensible à la chloroquine. Tout cela n'est pas une nouveauté. Que le cercle des décideurs ne soit même pas informé de l'état de la science, c'est suffocant. L'efficacité potentielle de la chloroquine sur les modèles de culture virale, on la connaissait.
On savait que c'était un antiviral efficace. On a décidé dans nos expérimentations d'ajouter un traitement d'azithromicyne (un antibiotique contre la pneumonie bactérienne, NDLR) pour éviter les surinfections bactériennes. Les résultats se sont révélés spectaculaires sur les patients atteints du Covid-19 lorsqu'on a ajouté l'azithromycine à l'hydroxychloroquine.
LE PARISIEN. Qu'attendez-vous des essais menés à plus grande échelle autour de la chloroquine ?
DIDIER RAOULT. Rien du tout. Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Et sur le plan de l'éthique médicale, j'estime ne pas avoir le droit en tant que médecin de ne pas utiliser le seul traitement qui ait jusqu'ici fait ses preuves. Je suis convaincu qu'à la fin tout le monde utilisera ce traitement. C'est juste une question de temps avant que les gens acceptent de manger leur chapeau et de dire, c'est ça qu'il faut faire.
LE PARISIEN. Sous quelle forme et pendant combien de temps administrez-vous la chloroquine à vos patients ?
DIDIER RAOULT. On donne de l'hydroxychloroquine à raison de 600 mg par jour pendant dix jours (sous forme de Plaquenil, le nom du médicament, NDLR) sous la forme de comprimés administrés trois fois par jour. Et de l'azithromycine à 250 mg à raison de deux fois le premier jour puis une fois par jour pendant cinq jours.
LE PARISIEN. Est-ce un traitement qui peut être pris en prévention de la maladie ?
DIDIER RAOULT. Nous ne le savons pas.
LE PARISIEN. Lorsque vous l'administrez, au bout de combien de temps un patient atteint du Covid-19 peut-il guérir ?
DIDIER RAOULT. Ce qu'on sait pour l'instant, c'est que le virus disparaît au bout de six jours.
LE PARISIEN. Comprenez-vous néanmoins que certains de vos confrères appellent à la prudence sur ce traitement ?
DIDIER RAOULT. Les gens donnent leur opinion sur tout, mais, moi, je ne parle que de ce que je connais : je ne donne pas mon opinion sur la composition de l'équipe de France enfin ! Chacun son métier. La communication scientifique de ce pays s'apparente aujourd'hui à de la conversation de bistrot.
LE PARISIEN. Mais n'y a-t-il pas des règles de prudence à respecter avant l'administration d'un nouveau traitement ?
DIDIER RAOULT. A ceux qui disent qu'il faut trente études multicentriques et mille patients inclus, je réponds que si l'on devait appliquer les règles des méthodologistes actuels, il faudrait refaire une étude sur l'intérêt du parachute.
Prendre 100 personnes, la moitié avec des parachutes et l'autre sans et compter les morts à la fin pour voir ce qui est plus efficace. Quand vous avez un traitement qui marche contre zéro autre traitement disponible, c'est ce traitement qui devrait devenir la référence.
Et c'est ma liberté de prescription en tant que médecin. On n'a pas à obéir aux injonctions de l'Etat pour traiter les malades.
Les recommandations de la Haute autorité de santé sont une indication, mais ça ne vous oblige pas. Depuis Hippocrate, le médecin fait pour le mieux, dans l'état de ses connaissances et dans l'état de la science.
LE PARISIEN. Quid des risques d'effets indésirables graves liés à la prise de chloroquine, notamment à haute dose ?
DIDIER RAOULT. Contrairement à ce que disent certains à la télévision, la Nivaquine (le nom d'un des médicaments conçus à base de chloroquine, NDLR) est plutôt moins toxique que le Doliprane ou l'aspirine prise à forte dose. En tout état de cause, un médicament ne doit pas être pris à la légère et toujours prescrit par un médecin généraliste.
LE PARISIEN. Avez-vous conscience de susciter un immense espoir de guérison pour les patients atteints ?
DIDIER RAOULT. Je vois surtout qu'il y a des médecins qui m'écrivent du monde entier tous les jours pour savoir comment on traite des maladies avec l'hydroxychloroquine. J'ai reçu des appels du Massachusetts General Hospital et de la Mayo Clinic de Londres.
Les deux plus grands spécialistes mondiaux, l'un des maladies infectieuses, l'autre des traitements antibiotiques, m'ont contacté pour me demander des détails sur la manière de mettre en place ce traitement.
Et même Donald Trump a tweeté sur les résultats de nos essais. Il n'y a que dans ce pays qu'on ne sait pas très bien qui je suis ! Ce n'est pas parce que l'on n'habite pas à l'intérieur du périphérique parisien qu'on ne fait pas de science. Ce pays est devenu Versailles au XVIIIe siècle ! "

A copier/coller sur vos pages FB !

23 mars 2020

CONAROVIRUS - ma rubrique déjantée mais solidaire en ces temps où en plus des likes sur le net les gens chaque jour à 20 h félicitent d'autres gens qui les aident à lutter - en faisant du bruit - contre cette merde qu'on nomme aussi "covid-19. Ce mardi je remercie mon cama Gilet Jaune, Joshua pour ce lien qui fait chaud au cœur. J'invite mes ami(e)s à partager ce lien pour qu'il fasse le tour du monde jusqu'à Cuba

Plus possible de montrer ce lien (facebook)
 
 
 
 

22 mars 2020

CONAROVIRUS - ma rubrique quotidienne un peu déjantée où je colle ce que je trouve intéressant et ou j'écris même, moi-même, qui ne suis pas un écrivain patenté, même si cela ressemble plus, je le concède, à de littérature de gare. Mais tout le monde peut m'emprunter mes textes, se les mettre à soi, j'essentiel pour moi est que "passe" le contenu, je ne revendique aucun droit. Pas fou l'auteur, des fois qu'on viendrait me taxer pour exercice illégal de l'écriture.

Ce dimanche matin je n'ai pas encore consulté la presse en ligne, vous me lisez au sortir du lit. Il a fait froid cette nuit. J'ai eu... une pensée émue pour les SDF obligés de respecter la distanciation sociale d'un mètre cinquante dans leurs logements à même le sol, j'ai toujours cette image de ceux qui dorment chaque nuit - depuis des années - juste derrière le CPAS de Liège, côté Destenay. Une pensée aussi pour ceux qui n'ont pas pu entrer dans les hébergements de nuit où on a réduit le nombre de lits en fonction de cette distanciation sociale toujours.
Je pense à tous ceux, SDF ou non, pauvres quoi, qui ne mangeront plus de repas chauds au resto du cœur et dans d'autres œuvres jusqu'à la fin du covid19.
Je m'étonne quand même du peu d'intérêt pour ces pauvres gens doublement impactés dans leur détresse.
Alors c'est bien de dire ça, de faire savoir via mon journal Facebook que ça me dérange en tant que citoyen mais que je ne propose rien, facile de critiquer… je sais, quand j'éructe on me répond souvent "fais le toi-même", "t'as qu'à accueillir la misère du monde chez toi…".
Bon, c'est vrai, je pourrais inviter des SDF chez moi mais avec quand même le risque d'une amende salée pour tout organisateur de rassemblements.
Alors il m'est venu une idée, un dimanche, c'est normal.
Dans tous les bleds - et plus particulièrement dans les villes - il y a des quantités d'églises ouvertes le jour pour la prière, (c'est autorisé malgré l'épidémie) mais fermées la nuit. Si on les ouvrait aux SDF en leur mettant un peu de chauffage et qu'on calculerait combien de gens admis par surfaces de 10 m², au moins les SDF pourraient dormir au chaud (ce serait valable aussi hors périodes d'épidémies). Attention, mon idée est universelle, cela concerne tous les lieux de tous les cultes et même la Laïcité qui compte bon nombre de locaux pour des réunions et autres activités.
C'est pas compliqué avec les "pouvoirs spéciaux" de "réquisitionner" pour que cela ait une valeur légale…
Voila, pour ce qui est des repas chauds, on dirait que les belges ont oublié qu'il existe des récipients thermos qu'on peut remplir de soupe et venir déposer à l'entrée de chaque église avec du chaud pour les SDF et autres pauvres qui avaient du chaud dans les œuvres et restos (des thermos comme çà il soit y en avoir des paquets dans les magasins de cantines de l'armée), les utilisateurs gèrent le service (autogestion, je le dis pour mes amis de gauche caviar) et puis les services d'hygiène récupèrent la vaisselle et ramènent du désinfecté pour le repas suivant.
Quand on dit que je ne propose rien !!!
Bon c'est aujourd'hui dimanche et maman n'aura pas de roses blanches même si elle n'est pas infectée par le virus dans sa maison de repos.
Un fameux coup dur pour les fleuristes et les pâtissiers, plus de tartes au riz à offrir à bobonne pour manger avec elle à 4 h de l'après-midi dans son logement social : trop risqué, des fois que la bobonne d'au dessus qui n'a jamais de visite prévienne la police du rassemblement familial incongru...
Bon voila, je vous ai mis donc un beau texte à critiquer, à liker peut-être, à partager, garanti sans virus.
Passez un bon dimanche ensoleillé dans les parcs publics oiu sur la plage
Biesse con que je suis, vous ne pourrez pas, même en respectant la distanciation sociale ! Regardez par la fenêtre alors, ou sur votre terrasse et préparez vos casseroles pour 20 h pour votre geste citoyen !
Tiens au fait, avez-vous vu le direct à la RTBF hier sur le coup de 20 h, devant un hôpital (qui est une zone dite de silence). La police a donné l'exemple, répondant à l'appel "citoyen" en actionnant les sirènes de ses véhicules. Ah, bonnes gens, même les policiers participent à la solidarité nationale, merci, merci, merci...
Bon, je vais préparer le café (chaud car je suis riche).

21 mars 2020

CONAROVIRUS : ma rubrique caustique et déjantée à propos de la pandémie en version "suivi quotidien" par un plouc qui n'est même pas épidémiologiste.

Je partage ce beau texte de Cyrika, alias Stéphanie, une de mes plus belles rencontres au sein du mouvement des Gilets Jaunes, celle qui fut de longs mois notre porte-parole à Liège. Lidl hier a rendu hommage à ses 10.000 collaborateurs en mettant leurs prénoms sur une page entière du torchon et ce samedi Aldi s'est fendu d'un c

Afficher la suite
 
Cyrika Sbl

Aujourd'hui je veux t'écrire à toi, cher jeune homme qui a été la goutte d'eau de trop dans mon petit vase de caissière ! A toi qui m'a hurlé dessus parce que tu voulais échanger ta monnaie pour un café à l'emporté ! A toi qui m'a fait baissé les bras et prendre la décision de rester chez moi, à bout de nerfs. A toi grâce à qui une personne en plus n'est plus la pour assurer le service à la population dans un magasin d'alimentation et de tabac .... saches que nous sommes à bout ! En stress permanent déjà d'aller bosser sans être protégés de cette merde ! A bout d'en prendre plein les dents de nos clients nerveux et dans la peur .... mais nous serrons les dents pour continuer à être à votre service .... ! Nous serrons les dents parce qu'on comprends .... parce qu'on est nous aussi nerveux ....

Aujourd'hui je ne crois plus en l'humain je n'ai plus que l'image de celui qui m'agresse pour un café à l emporté, en pantoufles et lui en confinement pour protéger sa famille mais sans aucune gêne de manquer de respect à celle qui est la pour lui rendre service, lui faire plaisir .... !

Heureusement, il y a tout un tas de gens super gentils et compréhensifs nous souhaitant a longueur de journée de prendre soin de nous .... mais aujourd'hui ça ne suffit plus à ce que je trouve la force ....

Tu auras eu raison de ma détermination ....

Alors je m'adresse à vous tous : aujourd'hui j'ai baisse les bras et je ne suis plus la pour servir vos besoins ou envies .... ne soyez pas celui qui fera baisser les bras à la prochaine ou au prochain ! Si l'homme ne remet pas ses priorités et ses valeurs humaines au centre des échanges avec celui qui, plein de courage, vas contre ses peurs le matin pour vous, il n'y aura plus personne pour le faire .... et ceux qui ont dévalisé les magasins auront finalement eu raison de le faire parce qu'il faudra se débrouiller avec ce qu'on a a la maison, sans plus personne pour nous servir !

On a tous peur, on a tous les nerfs à vif, mais restons solidaires et courtois sans quoi ça fonctionnera pas .

20 mars 2020

CONAROVIRUS - ma rubrique quotidienne, parfois déjantée, ouverte aux commentaires de mes lecteurs et aux infos utiles pour lutter ensemble contre le COVID-19..

L'info que j'ai publiée hier en fin de soirée, sortie du torchon en ligne, est donc exacte (puisqu'ici c'est via la RTBF). On a vraiment l'air de cons - nous les belges - alors qu'on manquait de tests et de réactifs depuis deux semaines, une entreprise wallonne en fabriquait pour l'exportation. C'est sur base de dénonciations que l'on a stoppé le commerce de cette entreprise qui a peut-être bénéficié des largesses des autorités Wallonnes comme d'autres "spin-off". Il était temps, ce stock de 10 fois le nombre de tests effectués depuis le début de l'épidémie en Belgique, risquait d'être vendu (au plus offrant je présume) à l'étranger.
Et dans le style "con", on excelle dans ce pays, on va même leur payer cette marchandise au prix fixé par on ne sait qui, peut-être même un prix surfait estimé par cette firme.
Perso, je suggère que cette entreprise soit ASTREINTE à continuer sa production tant que durera la pandémie et qu'elle soit mise sous contrôle de la police, voire de l'armée et sa direction en surveillance électronique.
On dénonce tel restaurateur parce qu'il fait des tables d'hôtes chez lui, on va chercher des puces sur le crâne des jeunes qui jouent à même pas onze sur un terrain vague puisque les plaines de sports sont cadenassées et on ne mettrait pas en cause les inciviques à grande échelle.
C'est vrai que les entreprises allemandes qui fournissaient en Zyklon B les camps d'extermination ont eu peu d'ennuis après guerre et sont toujours florissantes. Mais, on va me dire qu'il ne faut pas mettre sur le même pied la Shoa et le coronavirus...
A suivre, à vous la parole !

19 mars 2020

Annick vient de me montrer une image de foule dans une galerie commerciale où il y aurait un magasin carrefour, on peut imaginer que l'accès à ce magasin est inaccessible (trop tôt ou limité d'accès à X personnes X 10 m². Cette galerie commerciale couverte est remplie de gens qui parlent fort (donc expectorent aussi fort, bonjour les particules fines. Ce qu'on ne dit pas dans la vidéo c'est où et quand a été tournée cette vidéo. Autant c'est bien de stigmatiser la bêtise humaine autant c'est faire passer un message de pénurie qui risque d'amener encore plus de gens à proximité des magasins ouverts pour y faire leurs réserves "de guerre".
Une question que je pose et qui va encore déchainer les passions parce qu'il y a des sujets délicats à aborder, surtout quand on est de gauche : Avez-vous déjà fréquenté un night shop ? Avez-vous remarqué le nombre de produits du Colruyt qui y sont vendus un peu plus cher. Perso je me dis que les gérants de ces boutiques peuvent très bien faire des stock non pour s'essuyer le cul mais pour vendre du PQ quand il n'y en aura plus dans les grandes surfaces ou que ce type d'achat compulsif y sera règlementé, avec la nuance que ces shops pourront pratiquer la loi qui régit le capitalisme : celle de l'offre et de la demande, bonjour les prix (et c'est valable pour les pâtes, le sucre, le lait, la farine etc. Je pense que leurs surgélateurs sont plein de viande de Lidl et Aldi à voir les rayons vidés dès les 2 premières heures de la journée...
C'est vrai que selon les porte-parole du secteur de la grande distribution il y a des stocks pour tenir des mois et des années mais… peut-on être sûrs qu'ils arrivent à bon port quotidiennement dans les lieux de vente ?
Petite remarque aussi adressée aux Aldi et Lidl : vous pouvez ouvrir sans interruption au moins 6 jours par semaine parce que vous vendez de l'alimentaire et des produits d'hygiène, MAIS vous vendez aussi plein de non-food, dont des vêtements et des article gadgets et pas nécessaires, trouvez-vous cela normal et solidaire par rapport à tous vos collègues de la distribution qui doivent être fermés 7 jours sur 7. Perso je vous suggère de stopper ces ventes dans "les bacs", de récupérer des m² de surface pour la clientèle pour se mouvoir dans les magasins selon un circuit du point A (entrée) au point B (sortie) pour que les gens respirent tous dans le même sens dans un rayon d'un mètre cinquante, ou alors fournissez des masques (et gants) one shot pour chaque client. Bon c'est encore un trop long texte, la plupart ne le liront pas jusqu'au bout, donc les commentaires seront de prime-abord et ne concerneront que peu de mes lecteurs, enfin, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a.

18 mars 2020

Bon, parait qu'on se bouscule pas dans les crèches qui sont toujours ouvertes, parait qu'il y a fort peu de jeunes enfants (maternelles et primaires) en garderie parce que parents travaillent essentiels dans la lutte coronavirus et parait qu'aucun élève de secondaire ne s'est présenté aux garderies.
Bon ce qui est étonnant c'est la capacité des belges de ne pas envoyer leurs plus jeunes enfants là où des garderies sont prévues pour, rappelons-le rendre service aux parents en première ligne dans les hôpitaux et autres services de sécurité MAIS SURTOUT ne pas utiliser les grands parents, théoriques victimes potentiel du virus sélectif.
On dirait d'ailleurs que ce critère bien précis semble n'être plus évoqué. Sait-on combien de grands parents gardent effectivement des enfants en bas âge là ou aucun contrôle n'existe, pas même celui de nos 50.000 pandores réquisitionnés pour traquer les "inciviques"....?
Parmi les mesures contradictoires prises ce mardi par le conseil de Sécurité ceci qui me fait bien rire.
Dans les magasins, un client a droit à 10 m² de surface pour se mouvoir avec un caddie, avec cette surface il peut d'abriter derrière la longueur de son caddie avec un diamètre de 3 mètres autour de lui (2 X 1,50 m). Si on répercute ces données dans un bus qui fait en général 9 mètres sur 2,5 m, la surface proportionnelle à celle des magasins permettrait 2 à 3 passagers (en plus du chauffeur dans sa boite en plexiglas.
Un taxi pourrait contenir un nain ou un petit enfant en plus du chauffeur. Bon on va me dire que je pinaille… bein oui, je pinaille !
Et tantôt j'ai capté qu'il y avait eu 15 guéris du coronavirus et 10 morts. Pour les morts c'est une issue fatale qui intervient le plus souvent chez des personnes âgées et déjà malades d'autres pathologies, pour les vivants c'est une issue miraculeuse puisqu'il n'existerait aucun remède pour soigner cette saloperie.
Plutôt que de se laisser distraire par de prétendus complots et autres menaces de 3ème guerre mondiale, je pense que ce serait plus utile de desceller les failles dans l'information, dans tout ce qui est mis en œuvre pour conditionner les gens à accepter les pouvoirs spéciaux en Belgique, le 49,3 en France. C'est pas compliqué, il suffit de lire les articles des torchons, car ils sont, hélas les plus lu. Comparer tout ce qu'ils écrivent et modifient en ligne à leur version en papier, c'est souvent édifiant. C'est ce que j'essaye de faire avec La Meuse (la menteuse) pour laquelle j'ai un abonnement papier, que çà plaise ou non à mes amis puristes de la presse "objective" qui est un lointain souvenir, même s'il y a Médor, un mensuel je crois. Bon je vais me coucher, j'espère lire beaucoup de vos commentaire dans quelques heures => Ah oui je vous ai mis le formulaire de sortie autorisée en Macronie, je suppose que notre Sophie Nationale est en train d'écrire la version belge trilingue pour le prochain conseil de Sécurité...

L’image contient peut-être : texte

17 mars 2020

Environ 11 millions de personnes vivant en Belgique, environ 16.000 analyses réalisées, y a un stuut quelque part... non ?
Chaque jour on nous communique le nombre de nouveaux cas détectés, parmi eux ceux qui sont plus graves puisqu'ils nécessitent une hospitalisation et pour certains de ceux-ci une assuistance respiratoire.
On sait que dans les plus de mille (1243 depuis le début de l'épidémie en Belgique) recensés il y en a qui s'en sont sortis, cet article, pour une fois, cite 14 personnes qui sont sorties de l'hospitalisation (donc sont guéries ?).
Je trouve que tous ces chiffres lancés chaque jour sont sujets à caution, je demande à savoir combien sur 1243 personnes (le chiffre actuel) il en reste : infectés, en quarantaine, hospitalisés... en fait on n'a de certitude que les décédés et encore, les 5 derniers on ne sait pas où ils sont morts, et la personne centenaire morte à Chênée on ne sait toujours pas dire si c'est un homme ou une femme. Dans un pays où dans la seconde suivant un tirage du Lotto on sait s'il y a un gagnant au rang 1 et où il a déposé son bulletin, les données concernant un problème de santé publique au niveau mondial on doit se contenter de données approximatives, dont chaque jour dans les "origine" des personnes infectées un petit pourcentage de gens d'on ne sait pas où ?
On nous parle de masques, de promesses tenues non respectées, de toutes façons ces masques c'est pour le corps médical et les 300.000 masques de la caverne d'AliBaba offert on sait qu'il n'y en a que pour trois jours maximum pour le coronavirus et 1 à 2 jours pour le coronavirus ET les autres opérations pour d'autres pathologies. Le grand foutage de gueule !
Questions : à la FN on ne construit pas des masques mais des armes de guerre, est-ce qu'il ne serait pas plus prudent de mettre cette entreprise et celles en rapport à l'arrêt tant pour leur personnel que pour leurs familles et personnes qu'elles rencontent ? Ou bien est-ce vital pour le pays de continuer à fournir des dictatures dans le monde entier ?
Qu'en est-il de l'approvisionnement en tests (frottis, réactifs, nombre de labos pouvant procéder aux analyses) ? Rappel, depuis le début de l'épidémie en Belgique on a analysé 16000 tests pour plus de 11 millions d'habitants en Belgique. On se fout de qui ?

 
 

16 mars 2020

C'est quoi çà ?
On en était ce matin aux pouvoirs spéciaux en matière de lutte contre le Coronavirus à Mme Wilmès et son gouvernement sortant, pouvoirs accordés par les "10 partis démocratiques" dont il semble qu'il n'y a ni le VB ni le PTB, déjà ça c'est fort de café, ça n'empêchera pas le PTB de voter pour les bonnes mesures présentées à la 1er Ministre du gouvernement sortant.
Et; puis voila que le Roi change la donne, et nomme Sophie WILMES formatrice du nouveau gouvernement !
Qu'on ne vienne plus nous faire croire que le Roi n'a aucune autorité en Belgique. Ici, manifestement il interfère dans la politique du pays, il dépasse ses théoriques compétences. C'est quoi maintenant le plus gros du travail de Sophie Wilmès ? Pas le coronavirus mais la formation d'un nouveau gouvernement,avec comme prétexte : la lutte contre ce virus.
Tous unis comme cochons les partis dits démocratiques vont se partager le gâteau et se battre pour les meilleurs morceaux.
Le foutage de gueule au carré qui caractérisait la lutte belge contre le virus se traduit maintenant au cube, exponentiel !

 
 

15 mars 2020

Rappelez-moi un peu ce qu'est l'UNION européenne ou encore, mais c'est plus ancien... le BENELUX ! Ainsi donc les cafés et restos sont ouverts en Hollande et au Luxembourg et fermés en Belgique et même en France 24 h après nous. Je ne sais pas en ce qui concerne l'Allemagne, et vous ?

14 mars 2020 (3)

Nouveau tour de piste au Grand Belgium Circus, quand les clowns ne font plus rire personne.
Une seule solution : de nouvelles élections !
Mais pas tout de suite, seulement quand la phase coronavirus sera descendante et que seront supprimées toutes les interdictions présentes (et à venir).
C'est mon avis. Quel est le vôtre ?

14 mars 2020 (2)

Merci Annick, je partage… ceci dit, je crois que beaucoup de gens se mouchent le nez avec du PQ, épidémie ou pas,, Je persiste à dire qu'un coupon de PQ est moins coûteux qu'un mouchoir en papier, même si cela parait moins hygiénique, parait, selon mon Annick à moi que les mouchoirs en papier sont moins irritants que le PQ et surtout les essuie-tout (sopalin) qui seraient plus "rêches". Et vous, mes lecteurs assidus, qu'en pensez-vous de la fièvre acheteuse pour le PQ ?

 
Annick Letecheur

Une humeur de Nathalie Xhonneux.
Ce matin, 9h00, direction le Colruyt de Jodoigne, pour mes courses du WE: si j'avais su j'aurais pas venu.

1. Le parking de la gare de Tirlemont à 9H00 c'est de la gnognote à côté du parking du Colruyt ce vendredi matin. Je pense que j'aurais été plus vite en me garant directement à Tirlemont, et en venant à pieds, mais bon.

2. Trouver un chariot. C'est là que tu apprends à tes dépens qu'il y a plus de places de parking que de chariots chez Colruyt. Le type qui a peint les places de parking a bien dû se marrer "ahaha 168-169 et 170, hop 10 de plus que le nombre de chariots!". J'ai résisté à l'envie d'imiter ceux qui par dépit se rabattaient sur les chariots-palettes: j'ai ma dignité.

3. A l'entrée du Colruyt j'ai eu un doute: est-ce qu'ils avaient durant la nuit déplacé Forest National au Colruyt de Jodoigne pour accueillir Patrick Bruel? On ne nous dit pas tout. Il y avait deux vigiles encadrant l'entrée. Je me suis excusée "j'ai pas mon ticket, il est resté daaans..."... magnanimes ils m'ont laissé entrer.

4. J'ai passé le portique: j'ai cru que j'étais dans la fosse à Forest National. Mais sans Patrick.

5. J'ai rapidement compris le mystère de la carence en chariots: certains clients faisaient leurs courses avec 2 chariots. Normal. Je me suis excusée mentalement auprès du peintre.

6. Soudain une sorte de frénésie me gagne: tous ces gens achètent de quoi tenir un siège de 6 mois: ils doivent avoir des informations que je n'ai pas! On ne me dit pas tout.
Mon cerveau reptilien se met en branle: il faut que je remplisse, VITE, POUSSEZ-VOUUUUS, J'EN veux AusSI! C'est Quoi? Je ne Sais pas Je m'en fous j'achèèèTTE!!!...
(non j'ai résisté)

7. Je remarque assez vite que certains clients affichent un air supérieur, un sourire satisfait, voire condescendant (

14 mars 2020 (1)

Depuis le début des analyses (frottis) on en a réalisé pour une population de (environ) 11 millions de personnes le total de 10.500 ! (dont 1739 hier) et on sait par ailleurs qu'il manque de "réactifs" pour réaliser ces tests. C'est un peu fort de café, vous ne trouvez pas ? Est-ce qu'on peut continuer à dire que tout est fait pour endiguer la maladie, protéger la population alors qu'il y a plus de 10.500 personnes attelées à l'équipage de lutte contre le coronavirus (médecins, infirmiers, laborantins, personnel technique des hôpitaux, corps de sécurité) et combien de vieillards à risques importants ?
FOUTAGE DE GUEULES !
LA GERBE !

13 mars 2020

Merci Anne pour ce résumé de l'intervention de Sophie Wiilmès il y a quelques minutes au bunker du 16 rue de la Loi à BXL. En fait si on comprend bien TOUTES les réunions où qu'elles se déroulent sont "annulées" donc interdites de fait jusqu'au 4 avril. Cela commence à partir de combien de personnes une réunion dans ce cas ?

 
 
Anne Coune

Voilà les consignes pour la Belgique (copier-coller du discours de notre Première Ministre.
Admirez à l'avant-dernier paragraphe, il est indiqué, textuellement que : <chacun devra contribuer à la propagation du virus !! > hahahaha !! encore une histoire belge !

La Première ministre Sophie Wilmès a présenté ses condoléances à tous les proches des victimes et malades du coronavirus en Belgique et rappelé que la Belgique effectue un travail précis de monitoring du virus grâce à une grande expertise scientifique en Belgique.

"Efficacité et proportionnalité" sont les maîtres-mots de ce suivi et de l'approche de la pandémie, a-t-elle annoncé. La Belgique est passée en "phase fédérale" de gestion du virus et ce avec l'aval des ministres-présidents afin d'assurer une meilleure coordination des mesures. "Nous devons tous aller ensemble dans la même direction, que les mesures soient absolument suivies par tous. C'est un appel que je reformule ce soir et j'espère qu'il sera suivi. De nouvelles mesures sont appliquées:

- "Nous restons en phase 2: contenir la dispersion du virus dans le pays"

- Les personnes qui n'ont pas de raisons de se voir ne doivent pas le faire et ce afin de ne pas propager le virus entre communautés

- Toutes les activités sportives, récréatives, folkloriques, peu importe leur taille ou nature, publiques ou privées, sont annulées. Discothèques, cafés et restaurants doivent être fermés.

- Les mesures relatives au télétravail sont maintenues et doivent être maintenues

- Les magasins alimentaires et pharmacies restent ouverts, les autres commerces devront fermer le week-end

- Les cours sont suspendus mais l'encadrement des enfants (garderie) est assuré pour ceux dont les parents travaillent dans les soins de santé et la sécurité publique ou n'ont pas de garde autre que les personnes âgées (grands-parents). La fermeture est effective dès vendredi soir.

- les transports en commun continuent de circuler mais les entreprises sont priées de faire en sorte que les employés ne les congestionnent pas (horaires décalés)

"Chacune et chacun d'entre nous doit à son niveau contribuer à la propagation du virus, par l'hygiène personnelle et à prendre soin des aînés et leur éviter de devoir sortir en leur apportant de la nourriture mais à éviter tout contact avec eux en cas de maladie. C'est dans l'adversité que nous devons êtres solidaires et responsables", a conclu la Première ministre.

Le ministre de Pieter De Crem signale que des sanctions administratives seront applicables pour faire respecter les mesures d'urgence prises par le gouvernement et que la police veillera au suivi de celles-ci.

11 mars 2020 (il n'y a pas d'article le 12 mars parce qu'il est sur mon blog)

Bon, je voudrais bien comprendre tous des chiffres sur la progression exponentielle selon certains du virus COVID-19.
La Belgique compte environ, à ce jour 300 et quelques cas de MALADES du virus. On sait que la plupart des premières victimes ne sont plus en quarantaine, ni à l'hosto St-Pierre et à l'hôpital militaire à BXL, comme ils ne sont pas morts on en déduit qu'ils ne sont plus malades et donc sont guéris, sans avoir bénéficié du vaccin qui n'existera à la vente que dans un an. Je me trompe ? Je fabule ? Je complote ?
Même si X personnes ne sont plus ni malades ni contagieuses, elles restent dans le calcul des personnes infectées, pour combien de temps ? Jusqu'à leur mort ? Même si elle survient dans 30 ou 40 ans ?
Une personne très âgée, 90 ans serait la première décédée belge du COVID-19, ce n'est pas la même personne que celle qui fut déclarée morte et puis vivante par notre Minisse fédérale, ce cas là c'était un homme de 74 ans, annoncé finalement avec un mauvais pronostic vital. Cela aussi c'est flippant !
Bon interdire les événements qui rassemblent 1001 personnes dans une salle tout en autorisant ceux qui dans la même salle ne rassemblent que 999 personnes, c'est une grosse blague digne du surréalisme à la belge. René Magritte doit sauter de joie dans son caveau. Sophie Wilmès tu nous fais bien rire avec ta cohérence...
Ce qui anime le système mis en application en Italie c'est bien une nécessité d'ordre médical, non une décision uniquement gouvernementale (prise par un gouvernement néo-fascisant, personne ne dénonce cette possibilité en tous cas. Alors Sophie, on ne peut dont pas dire du gouvernement (en souffrance) belge qu'il prendrait une décision politique en faisant comme en Italie ?
D'ailleurs si l'Italie serait en quarantaine par la volonté de ses dirigeants politiques, leurs homologues flamands dans les villes où ils gouvernent adopteraient la même politique pour leurs citoyens. Dewever continue d'autorise les grands rassemblements de ses amis (et sponsors je présume) à Anvers, alors c'est quoi ces mesurettes Sophie ?
Perso je trouve que la plupart des mesures de confinement et de protection sont inutiles mais quand on voit dans cette Europe - qui s'entend si bien pour spolier ses habitants au profit des riches, avec des mécaniques bien huilées et des exigences appliquées pour les profits des capitalistes - toutes les réponses discordantes quant à la gestion d'une "pandémie" ou "épidémie" me font plus penser à une "idiotie" sinon une "escroquerie". Je trouve que les gens, mes frères humains, les citoyens, restent bien calmes, bien soumis… C'est désolant.
Bon, suis-je assez compétent pour écrire mon avis sur Facebook et faire perdre leur précieux temps à certains qui, bardés de diplômes vouent aux gémonies les mecs qui, comme moi, essayent d'y comprendre quelque chose et ont même l'outrecuidance de donner leurs avis sur leurs pages Facebook ?

 
 
 

10 mars 2020

Bon, si ça se passe en Australie, ça devrait se passer aussi chez nous, ce matin je suis allé à l'Aldi de Bassenge dépenser nos deniers 20 euros du mois, j'ai pas vu de bataille rangée pour le PQ et les rayons me semblaient bien achalandés comme d'hab, idem pour les mouchoirs en papier. A première vue on n'a pas le même Coronavirus en Belgique qu'à l'autre côté de la terre au sud…(on n'a pas eu les mêmes incendies non plus d'ailleurs)
Est-ce qu'en Australie la transmission du virus serait anale, via des "proutes humides" peut-être ?
Bon ceci dit, va falloir se munir d'une calculette pour compter les participants à un événement à l'intérieur pour éviter cet événement si on dépasse tout juste le total de 1000 personnes présentes, enfin c'est déjà plus facile que de compter jusque 5.000 ! Merci Sophie Wilmès pour ces mesures qui vont sauver la Belgique de la pandémie !

9 mars 2020

oufti! Le monde entier va encore pouvoir rigoler de notre surréalisme à la belge…
Extrait du site en ligne de SudPresse :
"Ce lundi soir, Het Laatste Nieuws a annoncé le décès d’un patient atteint du coronavirus en Belgique. Une information qui leur avait été confirmée par Maggie De Block… avant que celle-ci ne la démente.
Contactée par nos soins, la ministre ne confirme en effet pas ce premier mort et dément l’information. Un patient de 74 ans atteint du coronavirus est bien en danger de mort mais ne serait pas décédé, précise-t-elle."

8 mars 2020

Un de mes amis dans le réel m'a transmis le texte que vous pourrez lire en dessous de ce que je vous écris ici. Ce copain est toujours très méfiant des hoax et autres attrape-nigauds, il n'aime pas les complotistes non plus, donc, après l'avoir lu je pense que cela peut intéresser nombre de mes ami(e)s dont j'attends les commentaires, voici ce long texte :

" Cette hypothèse crédible, c’est que ce virus s’est échappé par accident d’un laboratoire scientifique chinois.
Quatre faits TRÈS TROUBLANTS qui pointent vers le laboratoire de Wuhan
Je voudrais vous donner quatre faits avérés.
Lisez-les attentivement… puis faites-vous votre opinion par vous-même.
FAIT NUMÉRO 1 : Wuhan abrite un centre de recherche spécialisé dans les virus
C’est peut-être une coïncidence.
Mais l’épidémie a éclaté dans la seule ville en Chine qui abrite un laboratoire spécialisé dans l’étude des virus dangereux.
Ce laboratoire, ouvert en 2017, avait pour mission de « préparer et répondre aux futures épidémies »[4].
C’est le seul laboratoire en Chine qui est accrédité au « niveau 4 de sécurité » (P4), ce qui lui permet de manipuler les pathogènes les plus dangereux au monde, comme Ebola.
Dans ces laboratoires de niveau 4, les chercheurs doivent prendre une douche à l’arrivée et à la sortie, et enfiler un scaphandre très spécial.
FAIT NUMÉRO 2 : Ce centre de recherche est spécialisé dans les CORONAVIRUS
Il faut savoir que ce nouveau laboratoire P4 a été construit au cœur de l’Institut de Virologie de l’Académie chinoise des Sciences.
Donc, les plus grands spécialistes chinois des virus sont à Wuhan, dans ce laboratoire. Et ce qui les intéresse le plus, ce sont, devinez-quoi : les coronavirus !
Pourquoi ? A cause du SRAS !
Vous vous souvenez probablement de la frayeur du SRAS, en 2003.
Eh bien le SRAS est un coronavirus…
…apparu pour la première fois en Chine…
…et qui a causé la plupart de ses victimes en Chine.

Voila pourquoi beaucoup de scientifiques Chinois travaillent sur les risques liés à ces coronavirus.
FAIT NUMÉRO 3 : Les scientifiques de ce centre ont créé un coronavirus ARTIFICIEL en 2015
En 2015, les scientifiques de l’Institut de virologie de Wuhan ont publié un article très inquiétant dans Nature Medicine[5].
Les auteurs de l’article signalent qu’il existe un risque d’épidémie humaine lié à un nouveau coronavirus, issu des chauves-souris.
Mais pour arriver à cette conclusion, ils ont – tenez-vous bien – créé un coronavirus de toutes pièces !
A l’époque, le virologue Simon Wain-Hobson, de l’Institut Pasteur, s’était ému publiquement des risques de cette manipulation génétique : « si le virus s’échappe, personne ne peut en prévoir la trajectoire », avait-il déclaré[6] .
Mais d’autres scientifiques ont applaudi cette « découverte ».
Et voici comment les chercheurs chinois ont conclu leur étude controversée : « il faut faire des tests supplémentaires sur des primates non-humains ».
C’était il y a cinq ans…
…or ce genre d’expériences sur les primates est risqué, très risqué, surtout en Chine :
FAIT NUMÉRO 4 : le risque qu’un virus s’échappe est RÉEL, surtout en Chine
En 2017, la prestigieuse revue Nature publie un article passionnant intitulé : « A l’intérieur du laboratoire chinois qui s’apprête à étudier les pathogènes les plus dangereux au monde »[7] .
L’article porte sur le fameux laboratoire P4 de Wuhan, ouvert en 2017, au sein de l’Institut de Virologie de l’Académie chinoise des Sciences, comme on l’a vu.
Je vous cite des extraits de cet article, et vous laisse vous faire votre propre opinion :

Certains scientifiques s’inquiètent de la possibilité que des pathogènes s’échappent.
L’Académie chinoise des Sciences a approuvé la construction de ce laboratoire P4 en 2003, et l’épidémie de SRAS la même année a été favorable à ce projet.
Parmi les sujets d’étude, le pathogène qui cause le SRAS. (…)
Mais des inquiétudes entourent ce laboratoire.
Le virus SRAS s’est échappé à de nombreuses reprises de laboratoires sécurisés à Pékin.
Trim Trevan, fondateur d’une entreprise spécialisée en sécurité biologique, se demande si la sécurité est garantie en Chine, où le sens de la hiérarchie l’emporte sur la transparence (…).
La Chine voit une opportunité de combiner des recherches « P4 » avec des recherches sur les singes – car les Chinois ont moins de restrictions qu’en Occident pour faire des recherches sur les primates.
‘Si vous voulez tester des vaccins ou des antiviraux, vous avez besoin de primates’. Cette perspective inquiète Richard Ebright, un biologiste moléculaire : ‘les primates peuvent courir, mordre et griffer’.

Problème : si vous avez une griffure avec un virus à l’intérieur, il risque de sortir avec vous du laboratoire, même si vous prenez une douche.
Au total, cela fait beaucoup de faits troublants.
Et ce n’est pas fini :
L’hypothèse commence à gagner du terrain
J’invite les spécialistes à lire attentivement cet article du chercheur James Lyon Weiler, mis en ligne sur son propre site le 30 janvier dernier[8].A partir de l’observation de l’ADN du nouveau coronavirus (2019-NCoV), il conclut qu’il est peu probable que ce virus soit « naturel ».
Et surtout, en examinant le « code ADN » du coronavirus, il déclare avoir repéré une séquence déjà utilisée en 2008 pour créer un vaccin contre le coronavirus SRAS, et faisant l’objet d’un brevet chinois.
Sa conclusion personnelle est la suivante :
« Les données dont on dispose soutiennent fortement l’idée que le virus 2019-NCoV est une souche de vaccin. Soit elle s’est accidentellement échappée du laboratoire, soit les Chinois ont réalisé des études cliniques d’un vaccin coronavirus sur des humains ».
Évidemment, je n’ai pas les compétences en virologie moléculaire pour savoir s’il dit vrai.
Mais cela expliquerait parfaitement pourquoi la Chine prend des mesures aussi drastiques (mettre en quarantaine une ville de 11 millions d’habitants)… alors que le virus ne semble pas plus mortel que la grippe saisonnière.
Dans ma dernière lettre, je vous ai dit qu’il n’y avait aucune raison de paniquer, car la dangerosité du coronavirus paraît clairement limitée, heureusement.
Mais si les Chinois sont responsables de l’épidémie, alors le moindre décès serait un scandale gigantesque.
Voyez, cela fait plusieurs éléments en faveur de l’hypothèse sidérante d’une épidémie déclenchée « par la main de l’homme ».
Et je ne suis pas le seul à trouver cette hypothèse très crédible.
Voici ce que vient de déclarer publiquement l’un des sénateurs américains les plus influents, Tom Cotton[9] :
« La Chine a prétendu – pendant presque 2 mois – que le coronavirus est issu d’un marché aux poissons de Wuhan. Or ce n’est pas le cas.
The Lancet a publié une étude démontrant que sur 41 cas, 13 n’avaient eu aucun contact avec le marché au poisson, y compris le ‘patient zéro’.
Nous ne savons toujours pas d’où vient ce coronavirus. Il pourrait venir d’un marché, d’une ferme ou d’une entreprise agro-alimentaire.
Et je voudrais noter que Wuhan est la ville où est installé le seul super-laboratoire de niveau 4 qui travaille sur les pathogènes les plus mortels au monde, y compris, oui, le coronavirus. »
Je le répète une dernière fois : à l’heure où je vous écris, on ne sait pas si le coronavirus s’est oui ou non échappé de ce laboratoire.
Peut-être découvrira-t-on, finalement, que le virus était « naturel », issu d’un animal.
Mais peut-être pas.
L’hypothèse que je vous ai donnée ici est crédible, sérieuse… et explosive
C’est pourquoi je tenais à la partager avec vous.
Bonne santé,
Xavier Bazin "

7 mars 2020

Bon, à la lecture du torchon liégeois, je vois que le Bourgmestre de Liège, nos' binamé Willy, prend le coronavirus par les cornes en mains (qu'il se lave régulièrement bien sûr).
Des mesures qui auraient fait peur en d'autres périodes de l'Histoire, notamment celle de l'occupation. Interdiction de se réunir pour quoi que ce soit, même les personnes âgées ne pourront plus fréquenter leurs chalets de quartier, même les Pensionnés Socialistes (!)…
Je présume que les réunions des alcooliques anonymes vont connaître la même interdiction… et celles des patros, des guides, des scouts…
Va falloir aussi réglementer les séances de catéchisme en prévision des communions (via internet peut-être ?), les matches de foot à huis-clos avec interdiction des contacts entres joueurs à moins d'un mètre cinquante, le port d'un masque (sponsorisé) obligatoire et l'interdiction de cracher sur la pelouse et ses abords… ?
Tiens... Willy, demain c'est dimanche : si tu interdisais les messes et autres offices religieux ?
Et tant que tu y es, interdiction du marché de la Batte…
Et le prochain conseil communal ? A huis clos toute la séance ? Port du masque obligatoire pour les conseillers communaux, huissiers et policiers ?
Tant qu'à faire je te suggère de faire comme en Chine, de confiner tous les liégeois chez eux, toutes les écoles et lieux de travail fermés, entrées de la ville gardées par l'armée, interdiction de sortie du périmètre pour les liégeois et d'entrée pour tout le monde ?
Même si cela ne sert à rien contre le coronavirus cela servira de test grandeur nature pour un éventuel putsch militaire ou autre à venir.

 
 
 
 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 30/03/2020