JIM 15 mars 21 - situation pandémie

La France suspend la vaccination via Astra Zeneca (15 mars 2021)

Publié le 15/03/2021

Direct 15 mars : la France suspend l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

Cette veille quotidienne vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19

16 h 50 - Le vaccin d'AstraZeneca suspendu en France

Interrogé à l'issue du sommet Franco-Espagnol de Montauban, Emmanuel Macron a fait part de sa décision de suspendre l’utilisation du vaccin d’Astrazeneca contre la Covid-19 en France. "L'autorité européenne (EMA) rendra demain un avis sur le recours à ce vaccin. D'ici là, nous avons décidé de suspendre la vaccination avec AstraZeneca en France, en espérant la reprendre rapidement si l'avis de l'EMA le permet" a-t-il déclaré en substance. Il a également souligné prendre cette mesure par "précaution" et "sur la recommandation du ministre de la santé". Quelques minutes plus tôt, l'Italie et l'Allemagne (voir plus bas) ont tranché dans le même sens. En Allemagne notamment, le Paul-Ehrlich-Institut, a signalé une "recrudescence notable" d'une forme particulière de thrombose veineuse cérébrale rare (thrombose veineuse sinusale).

Interrogé sur cette décision par LCI, le Pr Berche a indiqué que rien dans les chiffres portés à sa connaissance ne permet d'affirmer qu'il existe bien une majoration du risque de thrombose veineuse par rapport à la population générale et a conclu en substance que les rumeurs sont comme les maladies infectieuses et qu'elles se transmettent.

16 h - L'Allemagne suspend l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca

Les autorités sanitaires allemandes suspendant l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca "à titre préventif". L'institut médical Paul-Ehrlich, qui conseille le gouvernement, estime que des investigations sont nécessaires après des cas de thromboses, colligés en Europe du nord, chez des personnes récemment vaccinées par ce produit de santé.

14 h - L’incidence de la Covid surestimée de 10 % !

D’après une enquête du Parisien confirmée par Santé Publique France, le taux d’incidence serait surestimé de 10 % en France au niveau national.

Le problème a d’abord été signalé à Santé publique France (SPF) par les Agences régionales de santé (ARS).

Cette erreur serait liée à des doulons d'enregistremement des tests de criblage (réalisés pour identifier les variants) conduits sur les prélévements positifs effectués en officine pour des tests antigéniques.

Si Santé publique France promet d’actualiser ses données dans les prochains jours, le ministère de la Santé considère que cela ne modifie pas la dynamique de l'épidémie et donc les décisions prises, d'autant plus que les chiffres d'incidence ne reflètent qu'une partie de la réalité, puisqu'un nombre important de personnes infectées n'est pas dépisté.

13 h - Passeport vert : avant l’été en Europe ?

Le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton annonce sur Europe 1 que les autorités européennes visent une entrée en service avant les vacances d'été d'un certificat sanitaire, le "passeport vert", pour faciliter les voyages au sein de l'UE. Ce projet de certificat, qui va être présenté mercredi 17 mars, contiendra des informations "qui vont indiquer qu'une personne a été vaccinée contre le Covid-19, ou qu'elle a guéri, ou qu'elle a reçu un résultat négatif au test". "Il sera soit sous forme électronique, soit papier", pour respecter ceux qui n'ont "pas envie de mettre ça sur leur smartphone, et c'est leur droit". Doté d'un QR code, gratuit, il sera dans la langue de chaque pays et traduit en anglais, et "sera valable dans tous les pays de l'Union européenne", a-t-il détaillé. "On travaille pour que ce soit fait avant juin", a précisé Thierry Breton, estimant qu'il était "primordial qu'on fasse tout pour préserver la saison touristique".

12 h - Covid-19 : un an de réflexions

L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) fait un point sur ses travaux depuis un an sur la Covid-19.

Recherche sur la Covid-19

11 h - Lancement des essais du vaccin à ARNm de Sanofi

Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé le lancement des premiers essais cliniques de son second projet de vaccin contre la Covid-19, le premier étant en phase de tests après avoir pris du retard dans son développement.

Sanofi et la biotech américaine Translate Bio débutent ainsi un essai clinique de phase 1/2 consacré à un candidat vaccin à ARN messager contre la Covid-19. Ces essais seront réalisés chez 415 personnes.

Sanofi vise une commercialisation de ce vaccin d’ici la fin de l’année.

10 h - Vaccination : Doctolib pourra continuer son partenariat avec le gouvernement

Le Conseil d’État avait été saisi par le collectif InterHOP concernant le partenariat passé entre l’État et la société Doctolib sur la prise de rendez-vous dans le cadre de la campagne de vaccination Covid19. InterHOP reprochait le choix de Doctolib, qui utilise des prestataires américains  pour l’hébergement de ses données. Selon le collectif, cela ouvrait la possibilité d’une interception des données de santé par les autorités américaines du fait du cadre légal s’imposant aux hébergeurs américains. Selon le Conseil d’État néanmoins, les arguments soulevés par InterHOP ne tiennent pas. Le conseil relève ainsi que "les données transmises à Doctolib dans le cadre de la campagne de vaccination ne comprennent pas de données de santé sur les motifs médicaux d’éligibilité à la vaccination, mais portent uniquement sur l’identification des personnes et la prise de rendez-vous". Celles-ci ne comprennent pas d’information "sur les motifs médicaux d’éligibilité à la vaccination" et ne sont donc pas des données de santé selon le Conseil d’État.

9 h - Plus de 100 millions de doses administrées aux Etats-Unis

Concernant la vaccination anti-Covid, les trois pays qui ont administré le plus de doses sont : les Etats-Unis (107 060 000 doses), la Chine (52 520 000 doses), l’Inde (29 910 000 doses). En proportion de la population, les pays qui ont administré le plus de doses sont : Israël (108,3 doses pour 100 habitants), les Emirats Arabes Unis (66,1 doses pour 100 habitants), le Royaume-Uni (38 doses pour 100 habitants).

8 h – Un point de situation en France

Selon les dernières données publiées hier soir par Santé publique France, on dénombre :

- 4 071 662 personnes positives pour le SARS-Cov-2 depuis le 1er mars (167 429 ces 7 derniers jours vs 148 265 les 7 jours précédents dont 26 343 hier) ;
- 24 989 personnes hospitalisées pour Covid-19 (solde de + 171 ces 7 derniers jours vs – 462 les 7 jours précédents, 720 admis ces dernières 24 h)
- 4 127 personnes en réanimation (solde de + 384 ces 7 derniers jours vs + 251 les 7 jours précédents, 188 entrées en 24 h);
- 90 455 personnes décédées depuis le 1er mars (dont 1 855 ces 7 derniers jours vs 2 146 les 7 jours précédents).

7 h – Un point de situation dans le monde

Selon les données de l'université John Hopkins de Baltimore, 119 913 953 infections par SARS-CoV-2 ont été identifiées dans le monde au cours de l’année écoulée (vs 116 966 556 le  8 mars) et 2 654 629 décès ont été associés à la Covid-19 (vs 2 595 573 le 8 mars). Les trois pays qui ont identifié le plus de cas sont les Etats-Unis (29 438 781 vs 29 001 272 le 8 mars), le Brésil (11 483 370 vs 11 229 398 le 8 mars) et l’Inde (11 385 339 vs 11 229 398 le 8 mars). Les trois pays les plus endeuillés en valeur absolue sont les États-Unis (534 889 vs 525 136 morts le 8 mars), le Brésil (278 229 vs 265 411 le 8 mars) et le Mexique (194 710 vs 190 604  décès le 8 mars).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire