RTBF 24 fev 21 Masques AVROX

Les autorités retirent de la circulation le masque Avrox

 

Le masque Avrox a été distribué gratuitement dans les pharmacies

 

Le masque Avrox a été distribué gratuitement dans les pharmacies -

Avrox : les masques distribués en début de confinement par le gouvernement seraient toxiques

Les autorités retirent de la circulation le masque Avrox

 il y a 14 minutes

À la suite de l’information que nous diffusions hier à propos de la possible toxicité des masques anti-Covid distribués gratuitement dès le mois de juin, les autorités viennent de réagir.

Sciensano a lancé une étude approfondie sur les composants qui s’en échappent. Le tissu des masques avait été traité avec du nitrate d’argent. La substance a la particularité de combattre les moisissures et de protéger le tissu de la détérioration. Sans danger, affirmait en juin le Service Public Fédéral Santé. Pas si sûr en fait !

Nanoparticules

Le traitement serait probablement sans danger si l’argent n’avait pas été aussi repéré dans ces masques sous forme de nanoparticules, susceptibles d’être inhalées et de passer dans le sang. L’effet toxique de l'argent sous cette forme n’est pas établi définitivement mais il mérite d’être investigué, signale Sciensano.

Dioxyde de titane

Plus grave est la présence de dioxyde de titane, à nouveau sous forme de nanoparticules. Le produit a sans doute été utilisé pour blanchir le tissu. Son impact sur l’homme n’a pas encore été suffisamment documenté mais les rats de laboratoire qui y ont été exposés ont développé des inflammations chroniques, des fibroses, des tumeurs cancéreuses… Ici, sa présence microscopique dans le tissu lui donne d'autant plus de facilité pour traverser les barrières de la peau et des poumons.

Les autorités recommandent la prudence

Selon les experts que nous avons consultés, plus les masques sont lavés, plus ils risquent de libérer ces nanoparticules. Il est peu probable, disent-ils, que sur des personnes en bonne santé, leur inhalation ait causé de graves préjudices. Néanmoins, la prudence s’impose spécialement pour ceux qui souffrent de problèmes respiratoires.

Retiré de la circulation

Voilà pourquoi, en attendant le résultat de différentes études, le ministère de la Santé et celui de la Défense (qui avait passé ce marché) ont décidé de garder les stocks de plusieurs millions de masques toujours pas distribués. Consigne est aussi donnée aux pharmacies qui en disposent de ne plus les délivrer.
Et, ajoutent les experts consultés, de ne plus utiliser ces masques si vous en disposez encore.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire