SudPresse 10 avril 21

Contaminations malgré vaccination en Province du Luxembourg

Deux maisons de repos de la province de Luxembourg, à Virton et à Messancy, ont enregistré de nouveaux cas de covid-19 au coeur de leur établissement. Des résidents ont été testés positifs alors qu’ils avaient déjà reçu leurs deux doses de vaccin. Heureusement, leurs symptômes sont moindres.

Le coronavirus est non seulement pénible, mais aussi surprenant. Un résident d’un home de la région de Virton vient d’être testé positif alors qu’il avait déjà contracté le virus en janvier dernier, et qu’il a déjà reçu ses deux doses de vaccins Pfizer il y a de cela une dizaine de jours.

 

Lire aussiDe nombreux soignants de moins de 56 ans vaccinés à l’AstraZeneca en Luxembourg

 

Du côté de la maison de repos Mathelin à Messancy, on nous affirme avoir vécu une situation similaire : « nous avons recensé plusieurs cas positifs chez des personnes ayant déjà reçu leurs doses de vaccin. ».

 

Lire aussiVaccination au centre de Bouillon: 120 places encore disponibles pour le 14 avril!

 

Étonnant ? Pas tellement lorsqu’on sait que le vaccin n’empêche pas de contracter le virus, mais bien de développer une forme grave de la maladie. C’est pourquoi, tous les résidents testés positifs mais vaccinés s’en sortent plutôt bien. « Ils ont des symptômes, mais ceux-ci sont moindres, voire inexistants, par rapport à ce que nous avons pu connaître au cours des mois précédents. C’est la preuve que le vaccin est efficace », nous explique-t-on du côté de Messancy.

Testing massif et isolement

Ce qu’il y a de dramatique, par contre, c’est l’aspect psychologique qui se cache derrière cela. « Ce qui est désolant, c’est que nous devons à nouveau interdire les visites. Et que nous devons soumettre l’entièreté de notre personnel et de nos résidents à un test PCR. Ce sont des procédures lourdes, difficiles et presque inhumaines. Notre personnel est fatigué. Et nos résidents ont l’impression qu’ils ne vont jamais s’en sortir », nous explique-t-on du côté de Virton.

 

Lire aussiVous inscrire à QVax ne révolutionnera pas la vaccination en province de Luxembourg

 

La grande majorité des maisons de repos de la province que nous avons contactées nous confient ne pas avoir vécu de situation similaire. «Chez nous, à La Knippchen , on croise les doigts mais nous n’avons plus de cas positifs. Il faut dire que nous avons enregistré un haut taux de vaccination. Si le vaccin n’empêche pas totalement l’arrivée de cas positifs, il faut dire qu’il diminue quand même drastiquement les possibilités de laisser entrer le virus dans les murs de la maison de repos. Au plus les gens seront vaccinés, au moins le virus circulera », rappelle le docteur Alain Deworme, président du CPAS d’Arlon.

Certaines maisons de repos, comme « Le refuge » à Marbehan ou encore « En Famille » à Vaux-sur-Sûre se réjouissent d’ailleurs de ne jamais avoir enregistré de cas positif en leur sein.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !