Billets de jacouille

93835517 10219798469689440 8149262795582472192 n

Ces morts qu'on ramasse à la pelle...

 Il y en a trop, c'est 3 ou 4 fois plus que la normale, et, en plus, c'est sans cérémonie, c'est fait à la va-vite au grand dam des familles et des sociétés de pompes funèbres qui, en plus, doivent désinfecter leurs matériels, corbillards et personnels, cela a un coût. Enfin ce type d'entreprise ne connait pas la crise ! C'est déjà çà !
Bon, ceux qui rient moins ce sont les fleuristes, on rouvre deux jours AVANT la date de déconfinement les grandes jardineries y compris celles des Bricos mais ces entreprises ne font pas dans les gerbes et autres couronnes florales, même pour les victimes du corona. Déjà que les mariages sont interdits (ou déconseillés, ça dépend des communes), sacré manque à gagner encore pour les fleuristes, les restaurateurs, les traiteurs, indépendamment des futurs mariés et leurs proches victimes de la distanciation sociale (rigolo pour un mariage, duraille la nuit de noces à 150 cm l'un de l'autre s'ils n'étaient pas domiciliés ensemble avant la venue du virus.
Ce sont des petites choses, des détails dont se foutent les politiques !
Bon, moi je suis tous les jours leurs différentes prises de positions, leurs consignes évolutives, les marche-arrière, les approximations, les chiffres jetés comme graines aux pigeons pour avoir l'air de...C'est désolant.
Là, j'ai plus envie d'écrire, de toutes façons personne ne prend la peine, le temps, de lire mon blog, pas de commentaires, alors je stoppe ici. Bonne nuit, dormez bien les belges !.

Lire la suite

Cata Belgica...musique de la brosse (à reluire)

Belgique, terre d'apparences. Chez nous c'est la cata question lutte contre le coronavirus qui n'est ni une bière ni une pâtisserie industrielle.
Au pays du surréalisme, notre pays : le 17ème plus riche du monde, fier de sa sécurité sociale, même rétamée selon les intérêts d'un pour cent de la population, on n'a plus de masques pour se protéger des gouttelettes et postillons projetés dans un rayon d'un mètre en cas de toux (dans la moyenne : entre celle du nourrisson et celle du chanteur de bel canto) Dans notre pays si prévoyant avec ou sans les socialistes, il y a encore les tampons sur tige pour les frottis mais plus assez de produit réactif pour que cet examen primordial donne un résultat utile.
En fait, si j'ai bien compris la personne qui pense avoir les symptômes de la grippe et peut--être l'affection du COVID-19 doit demander la visite du médecin qui déposera dans le meilleur des cas le matos pour l'exam' (qui, à ce qu'on disait il y a moins de 10 jours, ne pouvait être effectué que par un médecin et même pas une infirmière à domicile) qui va le faire donc cet exam, un parent confiné 14 jours sur décision de qui puisque c'est, en principe, le constat, après frottis qui détermine qui est isolable de même que ses proches ?
Et ce matin, peut-être un canular, quoique on n'est à l'abri d'aucune connerie de la part des incompétents qui prétendent diriger le pays, paraîtrait donc que par mesure de précaution tous les belges qui sont enrhumés devaient respecter une quarantaine de 7 jours, selon une automédication, un autodiagnostic et une autoprescription avec certificat automédicalisé pour remettre à l'école, à l'employeur… puisque les médecins ne sauraient pratiquement plus intervenir ni pour le coronavirus par manque de matériel ni pour la grippe classique, ni pour le rhume, ni pour les hypocondriaques en tous genres et même les blessés, les avc, les malades chroniques, les dépressifs etc par manque de temps.
Plusieurs de mes amis appellent tout cela du "foutage de gueule" et je les rejoins dans cet avis. En fait le COVID-19 on savait bien au moins depuis décembre 2019 qu'il allait venir mais on avait d'autres choses à penser, alors comme la cigale danse depuis le soir du 26 mai 2019 et qu'il ne fallait pas qu'elle arrête sa java parce que ça faisait vendre du papier et alimentait les merdiacrates qui faisaient déjà tout leur possible pour ignorer et diaboliser les gilets jaunes où qu'ils soient. Et puis la Chine c'est loin. On n'a rien fait pour les kangourous et les koalas qu'on a juste un peu pleuré en pensant aux peluches de nos enfants quand les vrais passaient par centaines de milliers au grill.
En voila déjà des préoccupations pour nous distraire d'une maladie ne concernant qu'un millième de pourcent de gens dans un état plus ou moins communiste pollué.
Et puis vlan on se le ramasse en pleine gueule ce virus machin, alors qu'on est en affaires courantes et tout le monde de dénoncer la ministre de service qu'on se demande comment elle peut être médecin et que bien des gens détestent. Et pourtant dans le contexte d''incompétence généralisée on ne peut pas l'isoler et en faire la victime expiatoire, elle n'est pas plus coupable que tout un chacun dans notre pays, elle a juste, comme beaucoup d'autres quand même, cette once de pouvoir dont nous ne disposons pas, nous les ploucs, contribuables, cochons de payeurs, juste bons à voter ou s'abstenir et à râler sur le réseaux sociaux, ce qui, je le confesse, ne sert à rien.
Bon, on reste à la maison, pour ceux qui en ont une, chauffée de préférence. On mange nos réserves de guerre que les plus prudents d'entre nous auront constituées : lundi des pâtes, mardi du riz, mercredi, des patates, jeudi de la farine, vendredi des pilchards, samedi des biscottes, et le dimanche jour du seigneur… patates au beurre ! Et on recommence la litanie mais cette fois avec du sucre au lieu du sel… Bein oui puisque les boutiques vont fermer, ou seront vides à 9 h du matin… Bah, ma ptite dame, on a vécu ça en quarante avec les nazis en plus (notez que les nazis sont peut-être en train de s'imaginer dans les imaginations de certains… C'est pas complique à créer cette mauvaise recette-là, suffit d'un peu de haine, de pénurie et de responsables désignés… Bon j'anticipe trop on va encore me dire que j'exagère…
Allez, je pourrais encore en dire mais à chaque jour suffit sa peine. Bonne journée quand même !
Vous pouvez commenter mon article sur le blog, pas rien que sur farce de bouc !

Lire la suite

10.000 manifestants selon la police...

Il fut un temps les organisateurs de manifs tablaient leurs estimations du nombre de manifestants en doublant le chiffre cité par la police, c'était de bonne guerre même s'il est arrivé parfois que des comptages plus précis étaient réalisés par les manifestants à certains endroits de la progression de la manifestation,, le premier chiffre valable en cas de manif à Bruxelles au départ de la Gare du Nord était le virage à angle droit allant vers le Botanique, après le nombre avait tendance à diminuer et l'on voyait une grande partie des manifestants couper par la Rue Neuve pour aller se perdre près ou sur la Grand Place au grand bonheur du secteur Horeca.
En ces temps les syndicats avaient coutume des chiffres hauts de l'ordre de minimum 50.000 manifestants, parfois même 100.000 mais c'était en front commun et il y avait beaucoup de verts et de bleus flamands.
Ce mardi 28, si j'ai bien compris l'appel la manif n'était que rouge de la seule FGTB-ABVV, je n'ai pas entendu le nombre de manifestants selon le syndicat je sais juste ces 10 mille de la police qui estimait hier un chiffe de 10 à 15000 personnes. On a bien sûr eu d'autres représentants que la FGTB, le président du PS était là, le directeur de la mutuelle socialiste aussi et l'omniprésent Raoul pour le PTB, le Gang des Vieux en Colère et - je présume - quelques gilets jaunes.
Enfin c'est pas vraiment une lame de fond, la foule lambda n'a pas répondu.
10.000 c'est quel pourcentage des membres de la FGTB-ABVV ? C'est triste à dire mais même avec le voyage offert et, dans certains cas, une petite enveloppe pour manger à midi, ça n'amène plus grand monde

Lire la suite

Mon site perso va peu à peu absorber VivaPtb

Je ne compte pas poursuivre au delà de la fin septembre 2019 l'existence de mon site VivaPTB, pour des raisons purement économiques, j'économiserai ainsi cette année les 95 euros qu'il me coûte pour un an.
Cela implique en clair que je vais transférer peu à peu les pages intéressantes du site en question sur mon site perso. Je ne renouvellerai pas non plus mon site Jacob Ridder qui lui aussi me coûte une centaine d'euros, celui-là n'est pas connu et ne m'intéresse plus guère, de là aussi je rapatrierai de la matière sur mon Jak53.
Maintenant mon projet sur mon site perso est d'y amener un max de mes ami(e)s dans le virtuel et le réel et leur donner suivant leurs activités une page spécifique dont ils pourront se servir, étant entendu que je la monterai pour eux, selon leurs désirs, photos, textes, leur rubrique commentaire pouvant servir de lieu d'échange.

Lire la suite

Toujours du nouveau sur mon site perso

Le site grandit avec ses membres !

Je ne suis pas mécontent de ce site car il me permet plein d'innovations et me donne de plus grandes marges de travail, pour un prix trois fois moins élevé que le précédent je dispose d'une capacité de stockage vingt fois supérieure, d'une réserve très important pour y placer plein d'images, vidéos et documents.
Je ne sais pas si mon blog est lu, je manque de "return" comme on dit et les membres du site, triste à dire, ne sont pas bavards portant le forum est en état de marche, chaque membre peut tout commenter, peut écrire même sur le blog, c'est vraiment un outil participatif !
L'ancien site, "Chevaljak", est définitivement mort, on ne peu plus le voir, il a cessé de me coûter de l'argent et la perte de sa boite E/mail ne me dérange pas puisque j'ai ai d'autres (7) qui fonctionnent très bien. Le passage de certaines pages complètes de l'ancien site sur celui-ci s'est bien passé, les liens continuent de fonctionner même si certaines photos n'ont pas supporté le transfert.
Ce que je vais essayer de faire dans les prochains mois c'est amener des gens, des ami(e)s à devenir membre du site, animer le forum et organiser des séances de tchat à plusieurs, on choisit un jour, un sujet, ou simplement parler de telle heure à telle heure et tout qui est ligne peut converser via l'écran du chat, je voudrais vraiment faire de ce site un petit réseau social où les ami(e)s feront connaissance, partageront leurs idées, leurs marottes, hobbys, leurs conceptions de vie, leurs loisirs, ce qui les motivent[, se connaître et avoir envie de se voir en réel quelque soient les distances, les différences…
Je sais je suis utopiste, on me l'a toujours dit. Je persiste et signe !
Vous voulez me faire plaisir ?
Vous m'avez lu ?
Faites-moi un commentaire ! Soit tout en bas du blog soit en ayant cliqué sur le titre vous ne voyez que cet article sur une page et vous pouvez commenter juste en dessous de mon acticle.
Merci.
Jacques Chevalier

Lire la suite

Joyeux Noël !

Ecrit le 23 décembre 2018, ce blog pour vous dire mon état d'esprit en regard à l'actu telle que je la vis, comme bien d'autres, par rapport à cette période dite de "trêve des confiseurs", par rapport à ce qui fait ma vie de "blogueur", de blagueur si vous préférez.
Ainsi donc nous voici confrontés comme chaque à ces deux événements commerciaux qui occasionnent plus de problèmes et d'ennuis au gens que de joie et amusements vrais. Noël et Nouvel An, toutes ces occasions pour se faire du lèche-museau et prendre des résolutions sans suite dans des images de bonheur préfabriqué, vendu en kits.

Lire la suite

La grève ? Ouillouyouille !

[sizLe gouvernement Michel fait passer ses mauvaises mesures en juillet (comme tous les ans à pareille époque quels que soient les partis au pouvoir).
L'opposition et les syndicats promettent une rentrée chaude, le topo annuel.
Début octobre on va en découdre, on va faire grève, on agite la marmite, on met la pression, ça va bouillir et on va faire grève, certains disent même "au finish !
La grève !
Hou ! Le vilain mot, on va prendre les forains à Liège en otages !
Alors on ne fait plus grève mais une journée d'action (avec un jeton de grève pour les ceusses qui y participeront en quittant ainsi leur boulot, ils seront "couverts" comme en d'autres occasions on enfile une capote.
On va donc le 1 octobre préparer LE jour de grève avant la fin de l'année, celui qui emmerdera le moins possible de gens, où on ne mettra des piquets que devant les entrées des lieux de travail, surtout ne pas occuper la rue… Je suggère la période juste avant Noël, "la trêve des confiseurs", en semaine hein car le dimanche on travaille et on est payé plus (ou moins, ça dépend du rapport de force dans les secteurs).
En fait Michel et consorts pouffent déjà de rire face à la maigreur de la colère des syndicats… et des travailleurs en général, ne parlons pas ici des autres victimes du système qu'on ne voit plus dans les rues depuis belle lurette.
Peut-être si on libérait plus tôt Dutroux y aurait-il un retour de flamme du peuple ? J'en viens à en douter aussi puisque dans ce dossier-là c'est "on" qui devrait résoudre le problème et "on" c'est comme pour défendre nos droits : c'est quelqu'un d'autre.
Combien de belges n'iront pas voter le 14 octobre ?
Tout est dans tout et tout régresse comme peau de chagrin.
Le chagrin des belges… Tiens ça me rappelle quelque chose… et vous ?e=20]undefined[/size]

Lire la suite

Ce blog est participatif !

Ce blog est lisible par tout le monde et si sa rédaction n'est possible que par les membres du site, tout le monde peut répondre aux articles dans en activant les commentaires en haut à droite du post, alors j'espère vous y lire bientôt !

Lire la suite

Sur mon facebook ce 10 août 2018...DES BALLES ET DES BOULES

Des balles et des boules...
Avez-vous remarqué cette ressemblance qui pourtant marque une différence allant du passé au nouveau, signifiant à première vue la même chose mais cachant un phénomène de mutation de la société.
Je m'explique un peu sinon vous allez croire que je veux vous "tourner en bourrique".
Les balles, du temps des francs (l'argent en Belgique) c'était par rapport à l'euro actuel comme des billes suivant un rapport d'échelle de 1/40ème. Un peu comme les modèles réduits d'autos "Corgi Toys" de ma jeunesse qui étaient fabriqués au 1/43ème, vous mettiez une série de 43 de ces miniatures pour avoir la longueur de la même voiture en vrai qu'on peut aller dedans et rouler avec.
C'est un peu le même rapport que l'on peut pour la boule par rapport à la balle qui ne signifie plus tien de tangible, et encore, il faut, de plus en plus de boules pour garder le contrôle et l'usage du produit en vrai !.
Quand j'entends les jeunes demander à leurs parents dix ou 20 boulles pour sortir, pour aller au cinoche et/ou manger une frite (expression voulant dire "un Bicki royal avec crudités"), pour eux c'est rien, c'est une petite dépense, anodine.
De mon temps mes parents (quand j'étais en humanités, soit ado), me donnaient cent balles pour ma semaine, y compris donc pour manger 5 fois à midi, payer mon tabac pour ma pipe et "un verre" avec mon pote puisqu'ils me donnaient l'autorisation de fumer et de boire alcoolisé, tout cela pour cent balles soit deux boules et demi ! Si je voulais "sortir" c'était avec ce que j'avais mis de côté, avec le solde de mes cadeaux d'anniversaire, ma marraine (la seule à me donner quelque chose) m'octroyait à cette occasion un billet de mille francs (25 boules) pour m'acheter ce qui "me ferait vraiment plaisir et soit utile" donc pas pour "aller les boire !". J'arrivais à m'offrir le nécessaire, en ne mangeant rien à midi il restait des sous pour boire un peu plus et mener une vie conforme à cette dignité humaine dont on m'a rebâché les oreilles durant 39 ans de vie professionnelle.et qui ne veut pas dire grand chose à part la soupape qu'elle représente pour ne pas que la marmite cuisant à vide finisse par imploser.
Loin de moi l'idée de faire des reproches aux jeunes sur la considération qu'ils ont de l'argent, ils sont victimes du même système qui fit de nous, de notre temps, des animaux consentants prêts à aller à l'abattoir où on vivote à grands coups de crédits et d'endettement, qui vont de pair, qu'on le sait mais qu'on fait quand même et qu'on cache à tout le monde sous des couches de vernis d'apparence qui craquèlent quand il faut bien en demander d'autres pour continuer à nourrir la spirale à sens unique quand le prêteur, lui, connait tout de votre situation. C'est aussi ce crédit, ce négatif permanent, ces choses essentielles à pouvoir (devoir) payer qui conduisent les gens à ne plus manifester dans les rues même déguisés en "diables rouges buvant force jup's pour leurs droits, même pour seulement les protéger, ceux qui existent encore et que ces vachards de libéraux (et pas rien qu'eux !) veulent nous reprendre en nous opposant soigneusement les uns aux autres.
Nous les vieux adultes ronchons qui par millions râlant sur tout et sur rien, donnons-nous une perspective à nos jeunes ? Une envie de vivre à pleine dents une société qui serait si belle et si monde à croquer à belles dents… ?
NADA, no future, nous leurs léguons les fruits pourrissants de notre croissance, celle qui nous a conduit à ne pas continuer les luttes de nos pères, celles qui ont diminué le temps de travail, conquis les congés payés, créé la sécurité sociale. Nous avons laissé leurs ennemis d'hier nous "tailler des croupières", nous mener au repli sur soi à grands coups d'égoïsmes partagés quand nous galvaudions même la notion de solidarité en la classifiant, d'ici, de là-bas, en les opposant parfois alors que la terre est si petite, elle est ronde comme une balle, comme une boule, comme un ballon même, le stuut est qu'il se dégonfle et qu'on ne fait rien d'autre que d'aligner des mots (comme je fais ici, sans gloire, tel n'importe que benêt) comme autant de pansements inutiles sur une jambe de bois rongée par les mites.
Alors nos jeunes se mettront à leur tour à compter leurs boulettes, celles comme du magasin suédois dont on ne sait dire avec quoi elles sont faites mais qui passent mieux avec la confiture d'airelles. De moins en moins de boulettes pour autant de boules, et puis un jour, avec l'âge ils viendront sur les réseaux sociaux râler à leur tour et dénoncer les vidéos et autres jeux qui leur auront bouffé leurs rêves en les menant - parfois - sur des chemins proches de ceux empruntés par leurs parents où le remugle du houblon est remplacé par l'odeur pipi de chat et où les alcools forts passent par le nez, par les veines et par pilules sans goût, sans odeur, ni vu ni connu.
Et puis quoi Chevalier ? Tu cherches quoi via ce long texte barbant ? Tiens, tu n'y parles pas du PTB, pour une fois pourtant ça te démanges… Non ? Allez, dis-le, lâche toi… c'est comme à la toilette, ça fait du bien quand ça sort… oui… c'est bon… il est né… l'opium du peuple ! Voila, tout le monde en a pour sa gueule.
Au fait pour info :la moyenne de coût d'un cornet à deux boules est de 4 euros soit 160 balles (sans chantilly), de mon temps (en 1960) c'était 4 francs, soit 0,10 boule.
Bon je vais vider les miennes, ainsi je pèserai juste un peu moins de 100 kilos mais cela, c'est une autre histoire, comme disait Kipling !

Lire la suite

Publié dans le journal Facebook de Jacques Chevalier le 8 août 2018

Occasion ratée pour le PTB à Oupeye...
Si le PTB avait pratiqué l'ouverture dans la composition de sa liste électorale en permettant à des citoyens non cartés au PTB de figurer sur leur liste (comme cela se fait, entre autres, à Anvers, et qu'on ne vienne pas me dire que ce n'est pas le PTB mais le PVDA quand partout on dit que c'est un parti national) il est possible que les écologistes, comme Benjamin Hardy, conseiller communal sortant Ecolo à Oupeye aient choisi d'aller au PTB plutôt qu'au PS dans le cas de celui-ci, mécontent de l'accord pré-électoral de son parti avec le MR.

Lire la suite