testing

Ob fb0a36 coronavirus port du masque 17 mars

Bilan COVID 10 avril 2021

Il y a deux ans au Centre Hospitalier de Valence (France)

Cette chanson était et reste d'actualité pour la grande majorité des hopitaux de France mais aussi de Belgique, depuis il y a eu deux grosses vagues plus une qui grandit même si on cherche à nous faire croire qu'elle est plus faible que les deux autres et qu'elle est en train de se calmer... Pas sûr que dans les hôpitaux on pense la même chose et les chiffres persistent à être mauvais malgré la vaccination chaotique.

Ce matin Sciensano nous communique qu'il y a eu hier 275 nouvelles admissions soit 25 de plus que la veille mais 267 sorties (guérisons et morts) soit 4 de plus mais qu'il n'y avait plus que 3116 personnes hospitalisées soit 12 de moins que la veille (oui je sais il y a un stuut mais je vous le livre comme on le trouve sur les tableaux officiels). Aux soins intensifs çà monte encore 925 personnes contre 911 hier et sous les ventilos çà monte aussi de 515 à 523. Qu'on arrête de dire que la pandémie va s'achever !

Ah oui, il y a moins de morts ce matin : 42 ! Une chute de 5 ! 39 par jour depuis le 1er avril, ce n'est pas rien !

Au niveau des contaminations : elles continuent de progresser malgré moins de tests effectués, hier nous avions en référence 59.939 tests et pour les chiffres publiés aujourd'hui les tests faits le 8 soit 48.369 et on remarque que - malgré une base plus faible - à Anvers on augmente en partant de 201 cas hier à 223 aujourd'hui, à Bruxelles 19 communes de 493 à 551, à Charleroi de 127 à 172, à Trooz de 2 à 7, à Oupeye : de 10 à 11, à Namur de 54 à 66.

Nos grands experts continuent de nous faire croire que les contaminations diminuent en n'utilisant que les nombres des tests faits le we de Pâques, cela leur permet de disqualifier les risques pour la rentrée générale des enfants à l'école le 19 avril tout en hésitant par contre sur la date du 1er mai pour l'Horéca et la culture et Mr Corona, FACON, ex chef de Cabinet de Maggie De Block, d'oser avancer la date du 15 mai comme plus sérieuse que celle du 1er mai pour la reprise de ces secteurs.

Faut être réaliste, si les écoliers peuvent tous rentrer en présentiel le  19 avril, tous les commerces, tous les restos, bistros, secteurs culturels etc... Tous doivent pouvoir - avec les protocoles de sécurité certes - reprendre leurs activités. Qu'on arrête ce système hypocrite des bulles à l'intérieur comme à l'extérieur en limitant le port du masque dans les lieux couverts et en extérieur dans les rues, piétonniers, festivals et manifestations en plein air où les gens se cotoient à moins d'un mètre (comme en France) l'un, l'autre.

Les chiffres :

Oupeye : + 11, Liège : + 52, Anvers : + 223, BXL 19 com : + 551, Trooz : + 7, Gand : + 126, Chzrleroi : + 172, N-A : + 106, Bassenge : + 2, Herstal : + 16, Juprelle : + 2, Visé : + 4, Seraing : + 29, Eupen : + 1, Malmedy : + 7, Sant Vith : +4, Spa : + 3, Verviers : + 14, Hasselt : + 24, Saint Trond : + 7, Arlon : + 13, Aubange : + 7, Floreffe : + 6, Mettet : + 10, Namur : + 66, Roulers : + 51, Sint Niklaas : + 53, La Louvière : + 47.

===================================

Coursevaccin

Bilan Covid 3 février 2021

Aujourd'hui je vous cause de la vaccination en Belgique.

Un petit rappel, les premières doses Pfiser ont été délivrées le 28 décembre 2020 dans un grand concerto médiatique, la "campagne de vaccination" est commencée officiellement depuis le 5 janvier même si cela a commencé très lentement, au vu de ce que faisaient les autres pays on a établi une programmation dans le temps, avec des objectifs jouables, sans tenir compte des failles des fournisseurs qui - au total - devraient fournir in fine plusieurs dizaines de millions de vaccin, bien de quoi vacciner 40.000.000 de belges (de plus de 18 ans et acceptant d'être vaccinés). 

On pouvait s'attendre à un premier mois fantastique avec la vaccination de tous les résidents et tous les personnels de toutes les maisons de repos. Mais début janvier on apprenait que Pfiser n'allait pas satisfaire complètement sa première livraison, avec répercussions en Belgique où l'on se dit que le vaccin en deux injections, même s'il devenait difficile à injecter au monde prévu, pouvait utilement gonfler le nombre des bénéficiaires de la première dose puisqu'on "pouvait" différer de plus de 21 jours d'administration de la seconde dose, alors on a même piqué cette 1ère dose à des familles de résidents des maisons de repos et, on le présume, un paquet de gens aux profils et même identités inconnus. Voila que dans les médias on apprend ce matin que la première livraison du vaccin ne protège qu'à 60 % les bénéficiaires et à condition de respecter le protocole si on veut que la seconde dose soit efficace pour arriver aux (environs) 95 % de garanties.

Via les chiffres de Sciensano on est héberlué d'apprendre le nombre des 1ères et seconde doses administrées aux belges, je vous les livre : ils s'arrêtent au 1 février :

Nombre de 1ères doses fournies : 285.765 soit 3,10 % de la population vaccinable (+ de 18 ans), parmi ce nombre on découvre écrit en tout petit le nombre de vaccins qui ont été délivrés à des inconnus pour lesquels il n'y aura pas de seconde dose (sauf peut-être s'ils le demandent et justifient pourquoi ils ne sont pas repris dans le décompte... Enfin, ça, c'est moi qui le dis). Ces inconnus étaient au 1 février : 1212 !

Intéressant de connaître aussi la répartition géographique des doses injectées (essentiellement dans les maisons de repos) : 17.412 à BXL 19 communes, 180.865 en Flandre et 86.276 en Wallonie ( les 1.212 inconnus on ne sait d'où ils sont).

Pour la seconde dose on en a donné jusqu'au 1 février inclus : 21.159 pour le pays, espérons que le chiffre des 2èmes doses grimpe plus fort que la première dose pour avoir un max de gens bien vaccinés., les 2èmes doses se répartissent ainsi : 2.664 pour BXL, 8.838 pour la Flandre, 9 617 pour la Wallonie.

Tiens, on apprend aussi ce matin que les plus de 65 ans ne pourraient pas recevoir le vaccin Astra-Zeneca, je vais essayer de mettre en commentaires du blog (et sur Facebook) ce que je trouve sur tous ces sujets dans les médias.

SVP j'ai besoin de votre avis, de vos commentaires sur la vaccination à la belge.

Au niveau des chiffres :

Décès : 49 (+ 17)

Admissions hopitaux : 138 (+ 21), Sorties : 190 (+ 139), Hospitalisés : 1754 (- 98), Soins intensifs : 311 (- 14), Respirateurs : 172 (statu quo)

Contaminations :

Oupeye : + 4, Liège : + 47, Anvers : + 91, BXL : + 198, Trooz : + 0, N-A : + 39, Herstal : + 18, Visé : + 6, Bassenge : + 0, Juprelle : + 1, Eupen : + 1, Malmedy : + 2, Verviers : + 3, Hasselt : + 14, Saint Trond : + 22, Arlo: + 26, Aubange : + 5, Floreffe : + 1, Mettet : + 2, Namur : + 14

138940943 10218838398092633 2161260533439949943 o

Bilan Covid 29 janvier 2021

Ce matin, en plus des chiffres habituels je vous propose la lecture d'un article de la RTBF paru hier soir, un article très complet à la présentation qui veut tout dire et que vous trouverez en cliquant sur celle-ci :

VACCINS, " Ce n'est pas l'humain qui est au centre, c'est le profit ! "

L'accasion aussi de dire votre avis et d'en débattre aux commentaires de cet article de blog.

Les chiffres du jour :

Décès : 49 (- 5)

Admission hopitaux : 130 (+ 12), sorties : 152 (- 13), Lits occupés : 1817 (- 33), soins intensifs : 323 (+ 10) sous respirateur : 167 (- 6)

Contaminations :

Oupeye : + 3, Liège ville : + 33, Anvers ville : + 132, BXL 19 communes : + 216, Trooz : + 1.

Bassenge : + 1, Herstal : + 12, Juprelle : + 3, Visé : + 2, Ans : +22, Seraing : + 16, Hasselt : + 27, Saint-Trond : + 23, Eupen : + 3, Malmédy : + 1, Saint Vith : + 2, Verviers : + 10, Arlon : + 15, Aubange : + 7.

Vlaamse Kust :

Knokke-Heist : + 2, Bruges : + 27, Blankenberghe : + 5, De Haan : + 1, Bredene : + 10, Ostende : + 43, Middelkerke : + 3, Nieuport : + 3, Coxyde : + 4, La Panne : + 1

Testing covid

Un testing différent

JE PROPOSE UN TEST TRES DIFFERENT DU TESTING BELGE VIA SCIENSANO...

Actuellement les personnes qui sont testées à raison d'environ 30.000 tests par jour en Belgique le sont via des présomptions d'être affectées par leur médecin traitant ou un service médical, qu'ils aient les symptômes ou non, on remarque qu'au fil des testing le nombre de ceux-ci allant en augmentant permet de constater une hausse des cas positifs.

Bon, un cas positif n'est pas un malade, même si la personne doit respecter une quarantaine dont le nombre de jours diminue au fil du temps, cela suppose aussi un second test en fin de quarantaine pour voir si la personne est "guérie". Plusieurs, parmi ces personnes, sont généralement opposées au port du masque (et aux mesures gouvernementales quelles qu'elles soient) prétendent que les cas positifs outre le fait qu'ils ne sont pas malades ne seraient pas non plus contagideunes surtout quand il s'agit de jeunes jusqu'à un âge qu'ils ne savent pas, eux-mêmes, déterminer.

Personnellement, je dis qu'une personne "positive" est malade et son était pourrait empirer, elle doit être suivie, hospitalisée le cas échéant, elle est contagieuse et donc doit être isolée le temps de la quarantaine même si son état laisse à penser qu'elle n'sst pas malade.

Je pense qu'il faut revoir intégralement la prévention de la Covid 19, d'abord en organisant un testing particulier sur un public test volontaire.

Pas obligatoire mais suggéré, avec des cadeaux motivants à la clef.

L'été est passé, il doit y avoir en Belgique des centres de vacances bien équipés avec du logement, des cuisines, des loisirs, de quoi faire une "COVID ACADEMY" dont les acteurs seraient exclusivement des personnes hostiles aux masques et à toutes les mesures de distanciations sociales, ces personnes qui disent haut et fort, via les réseaux sociaux, les pétitions, que la pandémie n'a plus de raison d'être. durant trois semaines (21 jours) de vie paradisiaque, en "all in" pour manger et boire, piscine, jeux, soirées dansantes, sports comme le judo, la lutte et autres sports  de contacts, école de danses de salon, soins du corps, enfin tout ce qui perment de ne pas respecter la distanciation sociale sans masque bien sûr !

Les candidat(e)s ont leurs salaires et/ou allocations auxquelles ils-elles proméritaient avec garantie de retrouver leur job après la Covid Academy, et  - en prime - un jeton de présence par jour d'Académie, équivalent au jeton de présence d'un député fédéral,  A la différence des réality shows : leurs journées ne seraient pas filmées, elles ne seraient vues que par leurs proches, un collège d'experts, un réprésentant de chaque parti représenté à la Chambre, un jury populaire composé d'une cinquantaine de personnes à parité H & F volontaires et du Roi des Belges.

Donc en résumé les personnes testées sont volontaires, intéressées par les cadeaux, s'engageant pour 3 semaines. Elles doivent être hostiles à toutes les mesures gouvernementales dont le port du masque, cet ustensible ne sera d'ailleurs pas disponible pour les volontaires au jeu

En cas de maladie visible, d'un ou de plusieurs, candidats durant ces 21 jours, sauf si la personne le demande, aucun soin Covid ne sera effectué, et si un soin est opéré la persone sera éliminée du jeu et non remplacée. Elle ne percevra ses avantages que jusqu'à son abandon. Si elle doit être soignée pour une autre maladie ou indisposition, que la covid, la personne pourra réintégrer la Covid Academy sans rien perdre de ses avantages (dans  la limite des 21 jours de sa participation avec son équipe première).

Ce test de 3 semaines permettra de voir si le covid s'installe ou non dans un public hostile aux mesures mais pas nécessairement non positif avant le test, le seul test n'ayant lieu qu'en fin d'épreuve. Je rappelle qu'il n'y a pas de test avant les 3 semaines du "jeu". Si la personne est infectée sans le savoir ce n'est pas important, on le constatera suivant l'état de la personne les jours suivants ou via le seul test éxécuté celui réalisé le lendemain du dernier jour du "jeu" s'il reste des traces du virus.

Bon, ce texte peut faire l'objet de commentaines, dicussions, allez-y à fond la caisse !