Testing covid

Un testing différent

JE PROPOSE UN TEST TRES DIFFERENT DU TESTING BELGE VIA SCIENSANO...

Actuellement les personnes qui sont testées à raison d'environ 30.000 tests par jour en Belgique le sont via des présomptions d'être affectées par leur médecin traitant ou un service médical, qu'ils aient les symptômes ou non, on remarque qu'au fil des testing le nombre de ceux-ci allant en augmentant permet de constater une hausse des cas positifs.

Bon, un cas positif n'est pas un malade, même si la personne doit respecter une quarantaine dont le nombre de jours diminue au fil du temps, cela suppose aussi un second test en fin de quarantaine pour voir si la personne est "guérie". Plusieurs, parmi ces personnes, sont généralement opposées au port du masque (et aux mesures gouvernementales quelles qu'elles soient) prétendent que les cas positifs outre le fait qu'ils ne sont pas malades ne seraient pas non plus contagideunes surtout quand il s'agit de jeunes jusqu'à un âge qu'ils ne savent pas, eux-mêmes, déterminer.

Personnellement, je dis qu'une personne "positive" est malade et son était pourrait empirer, elle doit être suivie, hospitalisée le cas échéant, elle est contagieuse et donc doit être isolée le temps de la quarantaine même si son état laisse à penser qu'elle n'sst pas malade.

Je pense qu'il faut revoir intégralement la prévention de la Covid 19, d'abord en organisant un testing particulier sur un public test volontaire.

Pas obligatoire mais suggéré, avec des cadeaux motivants à la clef.

L'été est passé, il doit y avoir en Belgique des centres de vacances bien équipés avec du logement, des cuisines, des loisirs, de quoi faire une "COVID ACADEMY" dont les acteurs seraient exclusivement des personnes hostiles aux masques et à toutes les mesures de distanciations sociales, ces personnes qui disent haut et fort, via les réseaux sociaux, les pétitions, que la pandémie n'a plus de raison d'être. durant trois semaines (21 jours) de vie paradisiaque, en "all in" pour manger et boire, piscine, jeux, soirées dansantes, sports comme le judo, la lutte et autres sports  de contacts, école de danses de salon, soins du corps, enfin tout ce qui perment de ne pas respecter la distanciation sociale sans masque bien sûr !

Les candidat(e)s ont leurs salaires et/ou allocations auxquelles ils-elles proméritaient avec garantie de retrouver leur job après la Covid Academy, et  - en prime - un jeton de présence par jour d'Académie, équivalent au jeton de présence d'un député fédéral,  A la différence des réality shows : leurs journées ne seraient pas filmées, elles ne seraient vues que par leurs proches, un collège d'experts, un réprésentant de chaque parti représenté à la Chambre, un jury populaire composé d'une cinquantaine de personnes à parité H & F volontaires et du Roi des Belges.

Donc en résumé les personnes testées sont volontaires, intéressées par les cadeaux, s'engageant pour 3 semaines. Elles doivent être hostiles à toutes les mesures gouvernementales dont le port du masque, cet ustensible ne sera d'ailleurs pas disponible pour les volontaires au jeu

En cas de maladie visible, d'un ou de plusieurs, candidats durant ces 21 jours, sauf si la personne le demande, aucun soin Covid ne sera effectué, et si un soin est opéré la persone sera éliminée du jeu et non remplacée. Elle ne percevra ses avantages que jusqu'à son abandon. Si elle doit être soignée pour une autre maladie ou indisposition, que la covid, la personne pourra réintégrer la Covid Academy sans rien perdre de ses avantages (dans  la limite des 21 jours de sa participation avec son équipe première).

Ce test de 3 semaines permettra de voir si le covid s'installe ou non dans un public hostile aux mesures mais pas nécessairement non positif avant le test, le seul test n'ayant lieu qu'en fin d'épreuve. Je rappelle qu'il n'y a pas de test avant les 3 semaines du "jeu". Si la personne est infectée sans le savoir ce n'est pas important, on le constatera suivant l'état de la personne les jours suivants ou via le seul test éxécuté celui réalisé le lendemain du dernier jour du "jeu" s'il reste des traces du virus.

Bon, ce texte peut faire l'objet de commentaines, dicussions, allez-y à fond la caisse !

 

CNS Sciensano coronavirus tests covid testing covid 19

Précédent : Bruxelles... on ferme !   Suivant : Bons Baisers du Covid 19

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

Jacques CHEVALIER
  • 1. Jacques CHEVALIER | 30/09/2020
L'épidémie n'a pas cessé il y a quatre mois, disons qu'elle a faibli un peu en été mais est en pleine reprise (en Belgique) depuis septembre (52 morts depuis le 15 septembre).
La grippe dite saisonnière, celle pour laquelle on vaccine depuis des années est active de novembre à mars et fait moins de victimes que la Covid 19 (50.000/an dans le monde par rapport, à ce jour à plus de 1 million de morts et ce n'est fini pour Covid 19).
On raconte n'importe quoi depuis des mois, Jean-Dominique Michel est un farfelu qui inonde le web avec ses théories qui ont un vernis qui cache mal le fait que ce personnage est un "dénonciateur" du "grand complot".
Il faut savoir que plein de pseudo-scientifiques sont sur le web avec des théories qui n'ont rien de sérieux au niveau sanitaire. Je vous invite à lire toute la rubrique que je consacre à la Covid 19 sur ce site et, si vous voulez, à émettre vos commentaires sous les différentes pages de celle-ci.
Merci pour votre réaction à mon blog où personne de vient rien écrire préférant les joutes verbales sur Facebook.
Bertrand
Voici mon avis du moment ! Qu’en pensez-vous ? :

Gardons notre libre arbitre ! Oui il y a eu une épidémie comme une très mauvaise grippe plus virulente que les années précédentes mais tout et rien a été diagnostiqué Covid 19. Ça c’est une réalité ! A qui profite cette manipulation de masse qui va créer plus de dommages co-latéraux psychologiques notamment ?
« Plus le temps passe, et plus il devient évident que l'entretien insensé de mesures franchement "délirantes" ne peut avoir comme justification possible que l'emballement d'une perception profondément distordue de la réalité combinée à l'attente d'un vaccin hyper-lucratif (un marché mondial à plusieurs centaines de milliards de dollars). Tout ceci pour une épidémie qui n'aura été que la dixième plus grave depuis 1945, pour laquelle 98% de la population n'a jamais rien risqué et qui est désormais éteinte depuis quatre mois chez nous ! »

https://mobile.ulule.com/hold-up-1/?lang=fr

https://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/09/20/l-oms-reconnait-la-realite-des-complots-309210.html?fbclid=IwAR13SQ3BRBxVlt4vIW-5y4ps-hx7zVaZmLvYAFObTiwNYgnALgOpZAjjT1I

Ajouter un commentaire