Le site de Jacques Chevalier

PTB

  • 1 million de râleurs gratuits

    Oip

    Si ,comme aux dernières élections, il y aura près (voire plus) d'un million d'abstentionnistes non justifiés en Belgique, cela m'interpelle...Et vous ?

    C'est vrai que même si le vote est obligatoire, l'abstention injustifiée est rarement sanctionnée, seuls quelques assesseurs absents risquent de payer effectivement une amende de 250 euros, çà dépend des arrondissements et on ne sait pourquoi exactement.

    Ansi donc on peut s'attendre à 1 million (à la grosse louche) de belges qui n'iront pas voter, trouveront con de se déplacer un dimanche pour çà. D'autant plus que depuis un certain temps, même il y a bien longtemps, je ne sais pas quand la dernière fois qu'on a appliqué la Loi, ce qui pour les élections à venir il y a pour les fautifs une amende de 40 à 80 euros . A noter que si la Loi n'st pas encore appliquée cette année cela fera(it) entre 40 et 80 millions d'euros qui n'iront pas dans la caisse de l'Etat.

    On me dira que c'est une somme ridicule, difficile et coûteuse à percevoir, pourtant il me semble que le produit des amendes pourrait payer l'organisation des élections, on donnerait par exemple un peu plus que les ridicules 25 euros prévus aux assesseurs. Ce serait plus motivant pour eux il me semble. C'est une idée comme un autre.

    Ne pas aller voter et râler sur les gouvernements qui s'en suivent, pour moi cela n'a pas de sens. Voter c'est en droit qu'il a fallu des dizaines d'années à conquérir, surtout pour les femmes trois après la seconde guerre mondiale.

    Perso je défendrai jusqu'à ma mort le principe du vote obligatoire même si je sais que le découpage en arrondissements électoraux pour les élections fédérales et régionales ne favorrise pas la proportionnelle selon où on est domicilié(e).

    Bon il me faudra, comme à chaque fois depuis que je suis sur Facebook, vous indiquer mes intentions de vote, je le ferai le 7 ou le 8 juin. Pour le moment ce qui compte pour moi est de conseiller à tous mes amis, qu'ils soient sur Facebook ou non, d'aller voter le 9 juin (En Belgique pour les Belges, en France pour les Français...etc.)

    Voila j'espère lire vos commentaires ici ou sur FB !

  • QeR ?

    QeR ?

    Qui est riche en Belgique ?

    A partir de quel montant annuel de ressources ?

    Qui fait partie de la "classe moyenne", à partir de quel montant on y est et jusqu'au plus (avant d'être "riche") ?

    La taxe des millionnaires, slogan du PTB depuis 2009, établissait la fortune taxable en plus que la normale à des "revenus" dès 1 million d'euros par an. A la veille des élections du 9 juin 2024 le PTB monte à 5 millions le seuil à partir du quel on est considéré comme riche et devant payer une taxe supplémentaire de 2 % (3 % pour les fortunes de plus de 10 millions. Est-ce dire que la classe moyenne a bénéficié jusqu'5 fois plus de moyens d'existence.ut aussi savoir - vu dans le programme du PTB - que 41 familles belges détiennent chacune au moins un milliard d'euros, là ce sont les vraiment super-riches.

    Donc la classe dite "moyenne" en revenus s'est élargie de moins de 1 millions d'euros à 5 millions en 15 ans.

    Est-ce dire alors que la classe moyenne a bénéficié jusqu'5 fois plus de moyens d'existence.

    Et les pauvres de 2009, ceux qui se situaient à l'inverse de ceux riches et leur premier million, et donc moins que la classe moyenne auraient-ils pu pouvoir vivre avec 5 fois plus de revenus ?

    En 2009, en tant qu'employé, vivant seul, bas de gamme je touchais en net environ 19.000 € par an sans être propriétaire et n'ayant pas d'économies. En 2024 je devrais donc toucher au moins 5 fois ce que j'avais en 2009 soit : 90..000 euros par an.

    Or en 2024 nous touchons pour mon épouse et moi (avec en prime son allocation de handicapée) un total de 2500  euros par mois ce qui fait environ 30.000 euros par an. Cela fait un différentiel sur ce qui est dit plus haut de 60.00 euros/an non perçus tout cela en net.

    Par rapport au RIS ou au "seuil de pauvreté" nous nous situons juste un peu au dessus, on peut dire pourtant que nous faisons partie des personnes de la classe moyenne les plus faibles. Je reconnais que nous ne sommes pas très taxés (vu que c'est pour deux personnes dont une fortement handicapée).

    Alors comment est-on de "la classe moyenne" quand on possède 999.999 euros et moins par an ?

    De dirais même plus quand le maximum envisagé par le PTB pour la "classe moyenne" est de 5 millions/an avant de passer à la taxatuon des riches.

    Qui voudra bien éclairer ma lanterne et débattre avec moi sur le sujet ?

    Jacques CHEVALIER

  • BLANCO OU DEMAGO ?

    Article du VIF du 12 mars 24 :

    Elections 2024 : Blanco, parti des abstentionnistes, présente 11 listes pour la Chambre

    12 mars 2024 

    Par Jean-François Noulet, avec L. Henrard et Belga

     

    Blanco, c’est le nom de ce nouveau parti qui a présenté ses listes ce mardi. Blanco a réussi son pari de présenter une liste de candidats dans chacune des 11 circonscriptions électorales, pour les élections à la Chambre en juin prochain.

    Ce parti entend représenter ceux qui seraient tentés de voter blanc, de voter nul ou de s’abstenir. En 2019, lors des dernières élections législatives, quasi un électeur sur cinq (17%) était dans ces conditions, soit 1.4 millions d’électeurs.

    Objectif du parti, décrocher un siège pour représenter ces électeurs. "L’idée, c’est de les représenter cinq années durant […] et surtout de travailler sur une modification de la loi électorale de la Constitution pour non plus, en 2029, devoir voter à nouveau pour le parti Blanco, mais pour une nouvelle option de vote qui est le siège non attribué", explique Laurent Ryckaert, du parti Blanco. Car le seul point au programme de ce parti, c’est de modifier la Constitution pour que le vote blanc soit valable et reconnu. "Donc à côté des partis, à côté de l’option vote blanc, nous voulons l’option du siège non attribué qui remplacera de facto le parti Blanco", poursuit Laurent Ryckaert. Si la Constitution était modifiée en ce sens, le parti Blanco n’aurait plus de raison d’exister. "Ce parti Blanco sera dissous, n’existera plus au moment où nous obtiendrons l’adhésion des partis en place", poursuit Laurent Ryckaert.

    Verra-t-on un jour dans l’hémicycle de la Chambre autant des sièges de députés vides représentant les électeurs abstentionnistes ou ayant voté blanc ? En attendant cette éventualité, les députés qui seraient élus sur les listes Blanco pour la prochaine législature se croiseront le plus souvent les bras. "Pour le reste du temps, nos élus qui seront présents à la Chambre s’abstiendront lors de tout sujet, lors de tout vote, que ce soit en commission, en plénière, ils ne témoigneront que l’abstention comme signe, comme le ferait un siège non attribué. Un siège vide ne va jamais appuyer pour ou contre, il ne peut que s’abstenir. Par contre, il existe bel et bien", explique Laurent Ryckaert.

    Selon ses fondateurs, l’idée du parti Blanco qui est née d’un compte Twitter et d’une page web, s’est transformée en rencontres à travers le pays en 2023 et a rencontré suffisamment de personnes intéressées pour inscrire 120 candidats sur des listes électorales dans les 11 circonscriptions pour la Chambre.

    Pour présenter ces listes, le parti a rassemblé des signatures dont celles de trois parlementaires sortants, Kristof Calvo et Barbara Creemers de Groen, et Nathalie Dewulf du Vlaams Belang.

    QUE PENSEZ-VOUS DE CETTE INFORMATION ?

    ALLEZ-VOUS VOTER POUR CE PARTI QUI N'EN N'EST PAS UN ? ECRIVEZ VOTRE AVIS EN COMMENTAIRES DE CE BLOG OU/ET SUR MA PAGE FACEBOOK. MERCI

  • Elections 9 juin 2024 : pièges à cons ?

    Les élections sont-elles des "pièges à cons" ?

    La RTBF a commencé hier son feuilleton hebdomadaire qui tourne autour des prochaines élections (Européennes et législatives) du 9 juin 2024.

    Hier sur la Une, la soirée était construite sur un documentaire à base de micro-trottoirs à propos de la démocratie, socle des consultations populaires que sont les élections, expression des "attentes" des gens, de leur ressenti des partis et des hommes (et femmes) politiques élus et/ou candidats.

    On a pu voir dans le débat quatre représentants des partis francophones : MR, PS, Ecolos et Engagés, pas de représentants du PTB sans doute que du fait qu'il compte le même nombre délus au parlement Wallon que les Engagés il fallait choisir le quatrième à table et le hasard (?) a fait les choses ainsi.

    C'était aussi l'occasion de découvrir un nouveau parti : "BLANCO" qui veut présenter des listes tant au fédéral qu'au régional avec l'objectif de réunir les suffrages qualifiés de blancs et nuls (ç'est à dire des électeurs qui se présentent aux bureau de vote pour y renterr un "vote" dit de protestation) dont les voix non prises en compte car n'ayant pas d'élus, qui pourraient être à la proportionnelles de X mandats. Là déjà une grosse confusion puisque ses chiffres sur le total des bulletins donnant accès à la répartition des sièges se basent (pour 26 sièges !) sur le total des blancs, des nuls et du près d'un million d'abstentionnistes qui - pour nombre de raisons - ne vont pas aux urnes.

    Ce qui a l'air de faire peur aux gens c'est la perte de confiance dans tous les partis et le risqre majeur de renforcement des représentions des extrêmes : droite en Flandre avecc le Vlaamse Belang et la NVA, qualifiés de nationalistes flamands voulant en finir avec la Belgique et boutant les étrangers aux frontières. Gauche en Wallonie et à Bruxelles via le PTB qui ne veut pas de la scission de l'Etat Belge à la différence des Flamands VB et NVA (mais dans les partis dits démocatiques on ne le dit pas) mais qui serait contre la démocratie car "communiste". Le terme qui fait plus peur que "capitaliste" qui est le vrai danger mais dans lequel les nantis des pouvoirs depuis 1830 se complaisent comme autant de cochons dans leurs auges gavés à la sueur des petites gens juste utiles à perpétuer leur règne.

    On se réjouit de voir quels seront les panels des prochains QR le débat, combien de miettes ils laisseront aux citoyens qu'ils soient du PTB ou sans partis...

    Evidement il y a toujours le risque de voir monter l'extrême droite en Wallonie, c'est vrai qu'on ne le dit pas dans les médias mais il faut bien le citer sans pour autant en faire la promo, ces néo-fascistes sont en progression et leur dernier-né "Chez Nous" soutenu par les Lepen et autres fachos européens dont certains au pouvoir comme en Italie. Ce micro-parti risque bel et bien de compter quelques députés. Et le couvrir du "couvercle de la démocratie" ne fera jamais qu'augmenter sa pression.

    J'ai vu quelque part qu'en Flandre il y aurait un frère "ennemi" au Vlaams Belang, il se nommerait "Bij Ons" qui signifie "Chez Nous", ce petit groupe axerait plus son programme contre les étrangers, un peu comme Zeimour a fait en France. Le Belang pour avoir comme allié la NVA dans le projet de l'Etat Flandre modère sont attitude vis à vis des étrangers et Bij Ons sera le réceptacle des plus fascistes du Belang tout en offrant à celui-ci une vitrine plus "présentable".

    Vous voyez le danger ?

    Enfin on va me dire que je fabule, mais relisez mon post durant la campagne des élections du 9 juin, ce sera utile, je crois !

    Jacques Chevalier

  • 1 janvier 2024 - VOTER BLANCO ?

    1 janvier 2024 : BLANC C'EST BLANC, COMME NOIR C'EST NOIR !

    Cette année aux scruutins des européennes et législatives de juin en Belgique voterez-vous "Parti Blanco" ou blanc ou en rendant votre bulletin de vote invalide ou n'irez-vous pas voter ou voterez pour un parti autre que le "Parti Blanc" ? 

    Là je vous donne mon choix :

    - je voterai pour un parti en espérant qu'il prenne enfin ses responsabilités, vous avez compris c'est du PTB qu'il est question. J'ai fait exprès de ne pas poser ma question pour les communales d'octobre 2024 où je ne compte plus voter PTB car depuis 2018 ses deux élus (+ 1 trup souvent absent) n'ont pas produit grand chose sauf pour faire de la pub pour Manifiesta à Ostende. Je me souviens d'une pétition PTB à propos de la mobilté à Oupeye qui depuis 2018 n'a récolté que 43 signatures dont la mienne avant d'être gommée sur le net. Je sais bien que lorsqu'on est élu de parti dans l'opposition on a des difficultés à siéger dans les commissions communales et autre institutions para-communales et des intercommunales tout en continuant à exercer un boulot compatible avec la fonction d'élu communal. Je remarque de depuis deux ans (environ) les deux élus du PTB sont devenus des cadres à 100 % de leur parti et n'exercebrt plus leur profession initiale, même s'ils sont probablement mal payés vu les statuts de ce parti. Je n'ai pas compris pourquoi le PTB n'avait pas envoyé quelqu'un (pas besoin d'être élu là) à la Commission d'Aménagement du Territoire et de la Mobilité où j'ai siégé jusqu'au moment où ma santé m'a conduit à ne plus presque savoir me déplacer. J'en fais toujours partie même si je n'y suis plus physiquement, je reçois les PV de réunions et j'aimerai pouvoir à nouveau m'y rendre en 2024. Je n'ai pas été élu pour ce poste c'est en temps qu'habitant de la commune que je m'y suis inscrit, je suis (pour les votes) suppléant pour mon village de Houtain. A ma connaissance aucun des 20 et quelques membres de cette commission n'est membre ou proche du PTB. C'est navrant !

    Bon je reviens sur ma question initiale en vous donnant mon avis sur le nombre trop important de belges qui ne vont pas voter, 1 million et il faut aussi considérer les votes blancs et nuls. C'est vrai que ces personnes n'ont aucun pouvoir, aucune représentation dans les parlements et on sait que les votes blanc et nuls "vont"  dans le positif des plus gros partis, on peut dire la même chose pour la grande majorité de ces gens qui s'abstiennent d'aller voter parce qu'ils s'en foutent où traitent les élus de vendus et de pourris.

    Sur base de çà un mec (qui je suppose n'a pas voté pour un parti aux dernières élections a lancé un nouvea parti "blanco" sans le moindre programme exigeant de ses candidats, s'ils sont élus, de s'abstenir pour les votes ou être "excusés" pour ainsi donner un peu de pouvoir à ce gros million de belges qu'il voudrait conquérir..

    Sachant que les médias (et les partis dits (par eux-mêmes) "démocratiques" n'en finissent pas de comparer le PTB et le Vlaams Belang à une appeltion commune "d'extrêmes, dangereux pour la démocratie". Voter pour eux serait perdre sa voix et favoriserait les petits Hitler et Staline qui dorment en eux. 

    Cela me fait dire que ce fameux nouveau "Parti Blanco" pourrait bien servir ces mêmes partis traditionnels en permettant aux gens qui veulent pas voter pour les partis dits non-démocratique, de reporter leurs choix sur ce troisième larron qui, à mon sens, n'est absolument pas démocratique. En fait je ne sais pas si ce nouveau parti a un équivalent en Flandre, par contre il devrait être présent au moins en Wallonie.

    Le stuut c'est de pouvoir dès maintenant estimer que ce parti ait un succès de foule chez les non-votants des dernières élections, est que les centaines de milliers de Wallons qui préfèrent dormir le jour des élection vont, tout à coup, renforcer les files d'attente au bureaux de vote et voteront pour ce parti qui, même avec beaucoup de voix aura du mal à conquérir les voix des anciens abstentionnistes pourra pas se revendiquer des abstentionnistes qu'il y aura certairement  autant (si pas plus) qu'aux dernières élections législatives et européennes.

    Je me réjouis de lire les noms des candidats de ce parti blanco, qu'on leur demande pour qui ils avaient voté ou fait de leur bulletin ou qu'ils s'étaient abstenus aux derniers scrutins.. Et, en admettant, ce dont je doute, qu'ils décrochent quelques sièges comment il se comporteront au fil du temps dans les parlements respectifs.

    Je crois que ce parti blanco est une mauvaise idée.

    J'attends vos avis en commentaires à ce blog.

    Jacques Chevalier

  • 20 sept 2023 : EVRAS etc...

    Pour commencer ce post je vous mets ici la copie d'un article du Vif (en ligne) de ce jour (20 septembre 2023) suite à la manifestation anti-EVRAS de ce dimanche 17 septembre à BXL :

    Fronde anti-Evras: les premiers pas incertains de l’islamo-droitisme

    Nicolas De Decker

    Journaliste

    L’opposition à l’Evras dans l’enseignement francophone, radicale ou plus pondérée, mobilise des franges apparemment opposées de la société.

    Le train IC Charleroi-Anvers-Essen arrive gare Centrale à 12 h 03, dimanche 17 septembre, alors elle conclut sa blague sur la « mongole fière » et, avec ses trois compagnons de voyage, elle se lève et s’approche de la porte du wagon. « Non mais, ne t’appuie pas là-dessus, tout le monde laisse traîner ses mains là », lance-t-elle à sa copine, blonde aussi, de la voix qu’elle a rauque, en hochant les tempes qu’elle a rasées. « Non mais, ne t’appuie pas là-dessus, tout le monde laisse traîner ses mains là », redit-elle à son pote, plus jeune, qui posait lui aussi la main sur la même poignée.

    Quand ils posent le pied comme tout le monde sur le quai, ils cherchent un peu leur chemin, allument une cigarette, puis trouvent ce qu’ils cherchaient. Une dame, les cheveux voilés de tissu jaune, traverse le hall de la gare avec une pancarte « Les parents contre l’Evras ». La blonde aux tempes rasées l’interpelle, « Madame, on vient de Charleroi pour ça, c’est où dites ? », « c’est par ici ma belle », répond la dame au voile jaune, et tous remontent vers le Mont des Arts où se tient, à l’initiative de l’association Bon Sens Belgique, une manifestation contre l’éducation à la vie sexuelle, relationnelle et affective (Evras).

    Qui sont les agitateurs de la fronde anti-Evras ?

    Là-bas est en train de se concrétiser une union, celle des tee-shirts Kairos, d’écharpes « Albanie », de voiles islamiques, de quelques gilets jaunes, de zabiba sur le front (le durillon, très exposé dans certains milieux musulmans, qui se forge à force de frotter le tapis de prière), de trainings du Galatasaray et de vestons en velours beige, venus crier leur opposition à l’éducation sexuelle dans les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles et réclamer la démission de la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir (PS).

    Il n’y a pas là, ou très peu, de manifestants pour réclamer que le manuel adopté pour guider les formateurs soit réformé. S’y trouvent uniquement des opposants de principe à l’organisation d’animations autour de ces questions, pourtant ancrée dans les traditions de la majorité des écoles
    francophones depuis plusieurs décennies, et scellée dans les référentiels de l’enseignement obligatoire depuis 2012, après l’assassinat homophobe d’Ihsane Jarfi, à Liège. Sur l’estrade, une youtubeuse islamiste
    maudira le « lobby LGBT, le Centre d’action laïque et les ultraféministes » avec leur « livre juste bon à mettre en rut de bons pédophiles », un intégriste catholique y honnira « la théorie du genre » et le « projet mondialiste de l’OMS pour imposer un nouvel ordre sexuel » et puis, un responsable rappellera de venir chercher des pétitions et de bien emporter les tracts : l’association Démocratie participative,
    activée par la crise du Covid, en a fait imprimer 500 000, barrés de cette question factuellement erronée : « L’école doit-elle enseigner l’éducation sexuelle explicite dès la maternelle ? »

    Des opposants discrets

    En tout, ce sont 1 500 personnes moissonnées par une formidable campagne de désinformation qui auront germé sur le Mont des Arts, une foule de conservateurs de toutes les espèces, surtout les plus
    déterminées. L’ampleur de la campagne et la puissance de la mobilisation – les députés francophones ont été noyés par les e-mails et les sollicitations – en faisaient même anticiper davantage. Mais seule
    l’opposition la plus radicale, la moins réductible à la raison et aux faits, y fit acte de présence.

    Une double contrainte a empêché la constitution de cet arc islamo-droitiste. D’une part, les incendies dans les écoles carolorégiennes puis la vandalisation d’écoles liégeoises ont saisi d’effroi beaucoup de gens, y compris chez les opposants à l’Evras, et ont réfréné leur enthousiasme. D’autre part, les franges les moins dures, et, d’une certaine manière, les plus institutionnalisées, des deux pôles de cette opposition islamo-droitiste n’ont pas appelé à manifester.

    Ces organisations contre l’Evras qui n’étaient pas à la manifestation

    Ainsi, plusieurs institutions islamiques (la Diyanet de Belgique, émanation de la République turque ; la Fédération des mosquées albanaises de Belgique ; les Associations des mosquées africaines de Belgique ; l’Union des mosquées de Liège ; la Communauté islamique bosniaque de Belgique…) avaient signé un communiqué condamnant les enseignements de l’Evras, arguant notamment qu’ils seraient attentatoires
    à la neutralité de l’Etat. Elles n’ont toutefois pas prolongé le mouvement en recrutant des manifestants en vue de la manifestation du 17 septembre. Elles se sont là faites plus discrètes, notamment
    parce que l’extrême droite catholique y était associée. Le Collectif contre l’islamophobie
    en Belgique a brièvement posté une publication sur les réseaux sociaux invitant à manifester, avant de l’enlever très peu de temps après.

    Ainsi, le « seul parti patriote » de Belgique francophone, Chez Nous, créé par des anciens du Parti Populaire et parrainé par le Vlaams Belang, le RN français et l’AfD allemand, s’investit beaucoup pour
    condamner les enseignements de l’Evras, arguant notamment qu’ils « imposent la théorie du genre » à l’école. Chez Nous n’a toutefois pas prolongé le mouvement en vue du 17 septembre. Ils se sont là faits plus discrets, notamment parce que des musulmans conservateurs y étaient associés. « Nous sommes contre l’Evras. Nous voulons un débat de fond sur le sujet, mais ici ce n’est plus possible : on parle des incendies dans les écoles, on parle de la religion brandie par une majorité de manifestants, des musulmans religieux, et ça nous dérange », argue Jérome Munier, président de Chez Nous.

    Une expansion en gestation

    Cette mobilisation bifide n’a donc pas, ou pas encore, atteint sa pleine expansion. Elle porte les germes d’une vague conservatrice qu’on a pu voir déferler dans certains pays, comme la France – beaucoup
    des arguments sont les mêmes que ceux portés par les opposants au « mariage pour tous ». Elle n’a pas encore de réelle traduction politique : seuls trois députés des Engagés (Mathilde Vandorpe, Pierre
    Kompany et René Collin) se sont abstenus au parlement francophone, unanime sur l’Evras. Mais parce que l’expérience des voisins n’a aucune raison de ne pas se reproduire chez nous, elle y constitue, spécialement pour le PS, le grand parti de gauche, et pour le MR, le grand parti de droite de Belgique francophone, un défi auquel chacun répond à sa manière.

    Le PS défend l’Evras becs et ongles

    Le PS est à l’avant-garde sur l’Evras et son guide. Tous les socialistes, y compris bruxellois, défendent la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir, bruxelloise elle aussi. Or, la contestation a beaucoup pris dans des quartiers de la capitale où le PS, grâce notamment à son choix de défendre certaines libertés religieuses, ce qu’on a vu dans les débats sur le voile dans l’administration et sur l’abattage rituel, plutôt que son traditionnel anticléricalisme, a pu forger quelques succès ces dernières décennies. Les socialistes ont un électorat musulman, or certains musulmans taxent désormais le PS de satanisme et de pédophilie.

    La concurrence du PTB sur ce segment, entamée par des campagnes très dures en 2018 et 2019, ne faiblit pas. Sur l’Evras, le PTB a d’ailleurs d’abord considéré le guide et sa propagation insuffisants. Mais ni le parti ni son président n’ont condamné les incendies des écoles sur leurs très fréquentés réseaux sociaux. La cheffe de groupe PTB à la Chambre, Sofie Merckx, jusqu’à ces derniers jours, était la seule à l’avoir fait. Le 19 septembre, à la radio, elle changeait de ton, et ce n’est sans doute pas un hasard tant le PTB sait se montrer à l’écoute de toutes les colères. « Les parents inquiets ne sont pas tous des complotistes », disait-elle, pointant des questions que posait le guide, pourtant validé par son parti au Parlement quelques jours plus tôt.

    Le MR a participé à l’écriture du guide Evras

    Le MR, lui, est indirectement à la plume sur l’Evras et son guide. C’est en effet l’asbl O’Yes qui a rédigé le guide incriminé, et cette association tellement active, entre autres, dans l’éducation à la sexualité qu’elle ploie sous les accusations de « wokisme », est partie à Jeunes et Libres, la fédération des organisations de jeunesse, dont le siège est à l’avenue de la Toison d’Or. Le MR a voté lui aussi unanimement l’accord de coopération, et la plupart de ses figures de proue ont condamné les incendies d’écoles. Mais le président réformateur Georges-Louis Bouchez, lui, devra trouver un équilibre entre ces tendances libérales à l’anglo-saxonne et des segments plus conservateurs qu’il tente d’attirer à lui, segments inquiets face
    à la « théorie du genre » et au « wokisme » que porterait le guide Evras.

    Il n’est à cet égard pas étonnant qu’une conseillère du Centre Jean Gol ait, dans un éditorial,
    appelé à la prudence à l’égard du guide Evras, parce que, allant trop loin « par idéologie», il pourrait braquer les parents et être attentatoire à la neutralité de l’Etat. Tous ces gens que l’Evras énerve, et
    ceux qui disent qu’il ne faut pas les ignorer, n’étaient pas dans le train IC vers Bruxelles-Central, dimanche à 12 h 03. Mais peut-être ont-ils plus de choses à se dire que ce qu’ils pensaient.

    ------------------------------------------------------------------------------------

    Cet article est intéressant, il mérite vos commentaires sur la question, j'ai engagé le débat sur mon profil Facebook, il n'a pas reçu beaucoup de répondants alors que je suis sûr que ce post a été lu, il me semble que pour certaines personnes le sujet reste tabou. J'interviendrai en commentaires de ce blog pour me définir par rapport à l'Evras. L'illustration de cet article est une grille de mots croisés avec un bic de mon association LîDjibouti qui est à la base du Collectif Liégeois contre les Mutilations Génitales Féminines. 

    Les MGF ne concernent pas que quelques pays africains et asiatiques, c'est un phénomène qui s'étend au monde entier du fait des mouvements migratoires.

    Au CLMGF nous avons dénoncé les mutilations génitales dont souffrent plusieurs centaines de millions de filles et femmes sur tous les continents, y compris donc en Belgique. Même si, proportionnement au nombre d'enfants scolarisés, les petites victimes présentes et à venir sont une minorité, il me semble utile que le guide sur les EVRAS en parle pour que les professionnels de la santé, les enseignants et les parents responsables y trouvent les bonnes réponses aux questions éventuelles que poseraient les enfants au sujet de cet acte barbare qu'elles subissent et subiront tout le reste de leur vie.

    Ce n'est pas parce que dans les pays où on pratique les MGF avec l'aval d'un segment grandissant au sein de la religion islamique, au nom d'une "tradition" quatre fois millénaire, qu'il faut, comme la majorité des hommes de là-bas, appliquer la politique de l'autruche, la généralisation du tabou.

    Il s'agit bien de violences sexuelles même si (j'ai parcouru le guide sur l'EVRAS) les MGF et ce qu'elles engendrent ne sont pas évoquées.

    Voici le lien pour lire tout le GUIDE SUR L'EVRAS

    Merci de répondre ici et pas seulement sur Facebook.

    Jacques Chevalier, co-fondateur de l'association LîDjibouti et ex-Coordinateur du Collectif Liégeois contre les Mutilations Génitales Féminines (CLMGF).

  • NewBlog 29 mars 2022

    Et voila mon JT est en ligne, suivez-le en cliquant sur :

    LE JT du 29 MARS du Blog à Jak

    Vous pouvez y mettre vos commentaires dans la rubrique du même nom du blog, sur Facebook et sur You Tube ! Merci d'avance !

  • NewBlog à Jak 16 mars 2022

    Mon vieux camarade Maxime Yu, vieille photo datant de juin 2012, mais surtout un beau texte datant du 13 mars 2022 qui nous aide à comprendre un peu mieux les enjeux économiques de cette atroce guerre entre la Russie et l'Ukraine :

    Gaz et Ukraine.

    Déjà au temps de l'URSS et jusqu'à aujourd'hui, l'Europe achetait du gaz naturel et du pétrole venant de Russie.

    Bien qu'avant 1991 nous étions en pleine guerre froide, les livraisons ont été honorées.

    Les achats se faisaient, jusqu'à il y peu, sous forme de contrats à terme, les deux parties fixant d'un commun accord la durée du contrat et le prix, les acheteurs étant assurés d'un approvisionnement sur une durée déterminée à un prix budgétisable, et les fournisseurs assurés de leurs bénéfices pour la même période. Ceci permit d'obtenir de l'énergie à un prix moindre. Sous pression des USA, l'Union Européenne a abandonné les contrats à terme pour favoriser l'achat de gaz naturel au marché Spot (un peu comme à la criée), sans plus aucune garantie d’approvisionnement à court, moyen et long terme. Quant au prix, celui-ci, plutôt que d'être convenu au départ, suit les fluctuations de la spéculation internationale. L’approvisionnement devient donc soumis aux caprices du marché, et garanti au plus offrant. Alors que le gazoduc Nord Stream2 est prêt à fonctionner pour alimenter l'Europe Occidentale, de mesures irréfléchies de «sanctions», où les citoyens sont une fois de plus prix en otage, conduit à une «pénurie organisée» dans le cadre d'une guerre économique. Ici, aussi, les USA sont intervenus pour empêcher l'ouverture du gazoduc dont question. En agissant de la sorte, ils espèrent vendre leur gaz de schiste, GNL (Gaz Naturel Liquéfié), qui est une catastrophe écologique puisque obtenu par fracturation hydraulique, et devant être livré par bateau, et beaucoup plus cher que le gaz naturel venant de Russie. Selon la «loi» de l'offre et de la demande, lorsque la demande est forte pour une offre limitée, les prix augmentent. En créant une pénurie artificielle de facto, les gouvernement occidentaux assurent ainsi aux entreprises des bénéfices colossaux sur le dos des consommateurs. Cerise sur le gâteau pour les USA, l’augmentation du prix du gaz naturel rend celui-ci moins compétitif par rapport au GNL (gaz de schiste).

    A titre indicatif, la Russie couvre plus ou moins quarante pour cent de l'énergie consommée en Europe, gaz naturel et pétrole confondus. Certains dirigeants européens ignorants des réalités, ont envisagé de remplacer le gaz naturel et le pétrole russe, par du gaz naturel et du pétrole provenant d'autres producteurs (Algérie, Norvège, ...). Malheureusement pour l'Europe, ces producteurs sont tous quasiment au maximum possible de leur production, et ne peuvent donc pas se substituer à la Russie, à moins que de rompre leurs contrats avec d'autres clients.

    Une partie du gaz naturel russe nous arrive via une série de gazoducs implantés sur le territoire de l'Ukraine. L'intervention russe rend ce chemin d' approvisionnent précaire, nonobstant l'état lamentable de ces conduites du à la quasi faillite de l'Ukraine depuis les années 2014, et son impossibilité d'assurer les entretiens nécessaires. Ce manque à gagner aggrave ou favorise, c'est selon, la dite «pénurie» de gaz naturel. Le Nord Stream 2 permettrait de contourner l'Ukraine qui, il y a quelques années, faisait chanter l'Union Européenne en revendiquant quelques avantages supplémentaires en plus des droits de transit déjà reçus et de factures non payées.

    Encore une fois, l'Europe se suicide pour les beaux yeux des USA, et ce sont les peuples qui vont en souffrir.

    Ceci dit au niveau de la pandémie Covid qui continue on remarque que si les trois jours du WE ont entrainé la mort de 37 personnes, la seule journée de lundi en a causé 27 ce qui tend à prouver que les derniers variants sont encore très opérationnels, par contre au niveau de la vaccination du 12 au 13 mars on constate 535 personnes vaccinées deux doses et 156 à trois doses. A force de pédaler dans le jaune les gens ne croient plus aux vaccins. Pour celles et ceux qui aiment les chiffres j'ai créé une page avec les communes dont je citais les évolutions au jour le jour en annotant cette fois leurs nombres d'habitants et le total des personnes infectées Covid depuis le 15 mars d'il à deux ans, c'est sur mon site en cliquant sur ICI

  • NewBlog à Jak 11 mars 2022

    Le même personnage mais pour un nouveau blog... Suite à mon hospitalisaion du 4 au 8 mars j'ai été décalé dans mon système de références aux chiffres de Sciensano et reste fatigué de faire ce travail de bénédictin pour un public, somme toute fort réduit, après réflexion j'ai décidé de proposer dans mon blog des éléments tant puisés sur Sciensano (quand ils seront représentatifs) que sur d'autres liens à propos de la Covid et de la pandémie, voire épidémie, selon ce que je trouverai utile de publier.

    Mon blog c'est aussi ma vie à moi, avec ses soucis, ses tracas, le stress qui va avec... C'est aussi mes diverses militances en rapport avec Cheratte ou encore Vottem, mon blog c'est encore la nature autour de moi, mon jardin, mais c'est aussi Cassian et Joseph et mes plus grands enfants comme ceux d'Annick, mon blog pourra contenir des photos selon l'actu, mon actualité. J'aimerais que mes lectrices et lecteurs interviennent en commentaires, que des discussions amicales se créent via ce système. J'en ai un peu marre de précher seul comme dans un désert, si on sait me lire on sait aussi réagir !

    Pas grand chose à dire 48 h après ma sortie de l'hôpital sinon que je n'ai plus de fièvre, que je me sens de mieux en mieux même si je suis encore sujet à la fatigue, un peu de Covid à propos de la mortalité, hier je remarquais sur Facebook une forte hausse de la mortalité qui avait stagné à environ 15 décès par jour durant les 5 jours où j'avais quitté internet, hier d'un coup (c'étaient les chiffres du jour avant) on passait à 41 morts, une très grande dent de scie et ce matin (pour la situation d'hier) on redescend à 26. Depuis le 1 mars (jusqu'au 10 inclus) on découvre 169 morts (16,9 par jour).

    Au niveau des vaccinations du 7 au 8 mars on compte vraiment fort peu de nouvelles personnes ayant eu les 2 premières doses : 920 ! et pour la 3ème dose : 2464 ce n'est vraiment pas grand chose.

    Ces deux paramètres à première vue sans rapport me font craindre le retour du virus  d'ici quelques semaines. Mais on s'en tape, il y a d'autres urgences, l'Ukraine, les 200.000 réfugiés en Belgique d'ici quelques semaines et les héberger dignement, proprement, c'est pas gagné, demandez aux victimes des inondations de juillet. Je vois dans la presse que déjà une constellation de porcs aimerait accueillir des femmes et enfants pour leurs plaisirs, leurs jeux sexuels, comment ne sont-ils pas honteux ces belges ? Et puis les Ukrainens ne sont pas des réfugiés pauvres, combien risquent de se faire détrousser !

    Et puis pour beaucoup de belges il y a les vacances de Pâques, deux semaines au ski, au soleil du sud, et toute liberté sans obligations covid, en avion c'est mieux on reste plus longtemps sur sa chaise longue et à se faire bronzer les nibards et surtout bien bouffer, bien boire, bien baiser, aaah ! Liberté chérie retrouvée ! Et puis c'est moins cher qu'un beau jour à la mer en auto avec l'essence qui grimpe chaque jours de plusieurs centimes, et en plus il n'y a pas pénurie, et même les russes n'ont rien à voir chez nous sur cette situation, nous nous contentons bien tous seuls de nous faire arnaquer par les multinationales pétrolières et les "gaz/électricité" "fournis" à pris d'or par Engie !

    Envie de gerber !

    Bon je vous laisse. A demain !

  • Blog à Jak 3 mars 2022

    A DEMI-MASQUE...

    Quand la pandémie "diminue"

    En fait tous les indicateurs nous indiquent, le cas de le dire, la fin proche de l'épidémie de coronavirus. Deux morts de moins par rapport à hier (18). 214 personnes (- 6) en soins intensifs.

    Un peu inquiétant tout de même : le 28 février on a mis la seconde dose vaccinale à 1.780 personnes, ce qui est fort peu et la 3ème (booster) à 5.262 autres personnes ce qui n'est vraiment pas beaucoup de gens.

    Pour le calcul des nouvelles contaminations on remonde de deux jours et pour celles publiées ci-dessous c'est sur 38.686 tests soit 1950 de plus que la base des chiffres d'hier (36.736) :

    N-A : 114 (+ 33), Anvers : 456 (+ 182), Arlon : 13 (- 2), Bruges : 115 (+ 30), BXL 19 com : 465 (+ 102), Charleroi : 70 (+ 25), Floreffe : 4 (- 2), Gand : 302 (+ 60), Hasselt : 60 (+ 5), Herstal : 7 (- 7), Leuven : 166 (+ 54), Liège : 57 (+ 4), Malmedy : 5 (- 16), Mons : 33 (+ 15), Namur : 30 (- 31), Ostende : 62 (+ 17), Oupeye : 2 (- 9), Trooz : 1 (- 1), Verviers : 16 (+ 9), Zaventem : 30 (+ 11)

  • Blog à Jak 25 février 2022

    Je reste communiste et - en tant que tel - je condamne la sauvage agression de l'Ukraine par Poutine, les communistes ont toujours étés les artisans de la paix, Poutine n'a rien à faire dans le communisme, qu'il retire ses troupes et répare ce qu'il a déjà trop cassé, ce qui ne signifie pas que je supporte la présence - connue de tout le monde - de néo-nazis en Ukraine.

    Bon , ceci dit, la pandémie tend à s'amenuiser chaque jour (un fou chasse l'autre) et ce matin Sciensano nous annonce 25 décès Covid, c'est 11 de moins qu'hier et 270 personnes en soins intensifs soit 19 de moins que la veille, on s'avance donc à grands pas vers un "baromètre" jaune et la fin de toutes les protections, y compris le port du masque et la distanciation, je pense que c'est une erreur et qu'on risque de s'en mordre les doigts.

    On teste de façon "régulière", mardi on testait 42.587 personnes et mercredi 42.686 soit seulement 99 de plus et le nombre de contaminations prouvées va aussi en ligne plane avec quelques hauts et quelques bas mais, globalement, il y a moins de gens touchés.

    N-A : 128 (+ 24), Anvers : 398 (- 29), Arlon : 22 (- 24), Bruges : 110 (+ 1), BXL 19 com : 552 (- 84), Charleroi : 91 (- 14), Floreffe : 4 (+ 2), Gand : 268 (+ 43), Hasselt : 67 (- 1), Herstal : 16 (- 11), Leuven : 164 (+ 9), Liège : 99 (+ 19), Malmedy : 10 (- 3), Mons : 51 (- 7), Namur : 42 (- 7), Ostende : 74 (+ 17), Oupeye : 11 (- 2), Trooz : 1 (- 4), Verviers : 27 (+ 5), Zaventem : 16 (+ 3).

  • Blog à Jak 24 février 2022

    Là, c'est moi avec mon vrai Stetson (Made in USA) à ne pas confondre - malgré son origine - avec la cuvette d'un cabinet.

    Ceci dit venons-en aux chiffres de la pandémie avec un petit constat qui n'émeut pas la presse... 36 morts ! C'est 11 de plus que ceux annoncés hier., 290 personnes en soins intensifs ce sont 5 de plus que la veille.

    La vaccination continue d'être faiblarde : le 22 on compte 2.365 personnes ayant reçu leur 2ème dose et 5.314 le booster de la troisième dose.

    Le testing est fort semblable à celui noté hier pour lundi : c'était 42.322 et mardi : 42.587 soit 265 de plus.

    Les nouvelles contaminations sont en dents de scie ainsi que vous en jugerez des chiffres de mardi er leur différentiel entre () par rapport aux chiffres de la veille :

    N-A : 104 (+ 6), Anvers : 369 (+ 25) Arlon : 56 (+ 136), Bruges : 109 (+ 12), BXL 19 com : 636 (+ 189), Charleroi : 105 (+ 19), Floreffe : 2 (- 4), Gand : 225 (- 21), Hasselt : 68 (+ 9), Herstal : 27 (+ 3), Leuven : 155 (+ 20), Liège : 80 (- 17), Malmedy : 13 (- 2), Mons : 58 (+ 17), Namur : 49 (- 25), Ostende : 57 (- 2-, Oupeye : 13 (+ 6), Trooz : 5 (+ 1), Verviers : 22 (- 6), Zaventem : 13 (- 9).

  • Blog à Jak 23 février 2022

    LUDIVINE PART EN GUERRE !

    Après les experts de la Covid, Sacha Daoût va nous farcir le c... avec ceux de la guerre  !

    C'est vrai que côté pandémie c'est le freinage à tous les niveaux, ce matin Sciensano nous annonce 25 morts lundi alors que la moyenne du WE était de 32 par jour et dans les soins intensifs on passe de 315 à 287 lits occupés, soit 28 de moins en un jour (du 21 au 22).

    La vaccination c'est toujours assez lent du 20 au 21 : 6.238 secondes doses et 8.731 boosters.

    Le testing passe ce lundi ) 42.322 contre 38.263 jeudi passé, soit un peu plus pour la statistique "un jour" et par rapport aux tests du WE (vendredi, samedi et dimanche : 93.855) le calcul du lundi fait moins 51.233 ce qui justifie les valeurs négatives entre () au niveau des contaminations même s celles-ci diminuent encore par rapport aux différentiels des lundis précédents :

    N-A : 98 (- 13), Anvers : 344 (- 442), Arlon : 20 (- 54), Bruges : 97 (- 152), BXL 19 C : 447 (- 781), Charleroi : 86 (- 169), Floreffe : 6 (- 4), Gand : 246 (- 232), Hasselt : 59 (- 102), Herstal : 24 (- 9), Leuven : 135 (- 89), Liège : 97 (- 71), Malmedy : 15 (+ 8), Mons : 41 (- 95), Namur : 74 (- 80), Ostende : 59 (- 79), Oupeye : 7 (- 25), Trooz : 4 (- 4), Verviers : 28 (- 13), Zaventem : 22 (- 30).

    Comme chaque semaine on y verra plus clair ce jeudi !

  • Blog à Jak 11 février 2022

    Avec mon cama Vladimir Illich Oulianov quand il a chopé une jaunisse carabinée ! On ignorait encore qu'un jour à Wuhan, Tonton Mao bricolait dans son labo à créer un méchant virus et de la neige artificielle pour les Jeux Olympiques d'hiver.

    Ceci dit, ce vendredi les chiffres sont meilleurs même si on compte encore 66 décès covid, deux de moins qu'hier ce qui nous fait quand même 40,4 morts par jour depuis le 1er février.

    Les malades en soins intensifs vont decrescendo, le 7 il y en avait : 440, le 8 : 433, le 9 : 430 et le 10 : 403... En province de Liège pour les mêmes dates : 57, 57, 52 et 48.

    Sciensano nous republie ses chiffres des vaccinations, les derniers dataient du 3 février et on reprend au 9 février soit 6 jours plus tard et les personnes vaccinées deux doses sont plus nombreuses : + 54.145 soit 9.024 par jour par contre les personnes en 3èmes doses sont moins : + 101.906 doit 16.984 par jour ce qui est vraiment fort faible, je pense que plein de gens ne saisissent plus bien l'utilté de la vaccination quand, par exemple il n'est plus question de vaccination obligatoire pour les prestataires de soins. Je pense à contrario qu'il faut vacciner le plus vite possible plus de gens parce qu'il n'est pas encore prouvé - ni certain - qu'un ou plusieurs nouveaux(x) variant(x), y compris de Delta ne vont pas surgir, on constate que depuis 7 jours le variant Omicron concerne 87 % des cas et 12 % sont relatifs à de nouveaux variants dont on ne sait pas encore l'origine, le nom et la dangerosité.

    Les nouvelles contaminations sont en baisse mais le testing aussi, et ceci explique cela, la base des chiffres par communes ci-dessous provient des tests faits mardi : 62.689 tests contre 70.108 la veille soir 7.419 tests de moins.

    N-A : 239 (- 6), Andenne : 77 (+ 13), Anvers : 847 (- 119), Arlon : 85 (+ 7), Bruges : 210 (+ 2), BXL 19 com : 1495 (- 651), Charleroi : 246 (SQ), Floreffe : 13 (+ 1), Gand : 500 (+ 21), Hasselt : 145 (- 1), Heist OdB : 102 (+ 40), Herstal : 53 (- 8), Leuven : 202 (- 72), Liège : 276 (- 1), Malines : 151 (- 33), Malmedy : 32 (+ 11), Mons : 186 (- 55), Namur : 214 (- 9), Ostende : 112 (+ 5), Oupeye : 35 (+ 6), Trooz : 7 (- 5), Verviers : 64 (- 2), Visé : 26 (- 16), Zaventem : 45 (- 25), Zelzate : 33 (- 15).

  • Blog à Jak 10 février 2022

    On vient de la commander, pour le 1er mai 2022 nous aurons notre Trabant full électrique et on pourra même lui faire le plein rue de la Station à Houtain Saint Siméon, et il y aura même quelqu'un pour laver les vitres lors du chargement, une idée de création d'emploi du PTB local !

    D'ici là la pandémie ne sera plus qu'un vague souvenir : la preuve ? Le nombre de morts DIMINUE, on est passé de 92 hier à 68 de matin, 37,55 par jour depuis le 1er février (contre 34 hier) c'est comme la méthode Coué, il suffit d'y croire et le tour est joué.

    Dans les hôpitaux la courbe continue sa descente mais celle-ci est loin d'être exponentielle, le 8 février on comptait 433 personnes en soins intensifs et le 9 : 430.

    Au niveau des tests on passe de 62.612 hier à 70.108 ce matin (soit 7426 de plus)

    Au niveau des nouvelles contaminations çà remonte un peu partout (2 tiers), même si cela diminue étrangement dans 17 communes (un tiers) contre 33 où çà monte.

    N-A : 233 (- 50), Andenne : 64 (- 20), Anvers : 966 (+ 271), rlon : 78 (+ 3), Bruges : 202 (+ 32), BXL 19 com : 2146 (+ 950), Charleroi : 346 (+ 53), Floreffe : 16 (- 1), Gand : 479 (+ 124), Hasselt : 146 (- 35), Heist odb : 62 (- 20), Herstal : 61 (- 23), Leuven : 274 (+ 65), Liège : 277 (+ 27), Malines, : 184 (+ 123), Malmedy : 21 (- 34), Mons : 241 (+ 165), Namur : 223 (+ 17), Ostende : 107 (- 63), Oupeye : 29 (- 13), Trooz : 12 (- 3), Verviers : 72 (- 20), Visé : 42 (+ 21), Zaventem : 70 (+ 27), Zelzate : 48 (+ 27).

  • Blog à Jak 7 février 2022

    Bientôt du changement sur mon blog où on parlera de moins en moins du détail des contaminations même si je continuerai à faire défiler des chiffres de cette pandémie quand ceux-ci seront plus significagtifs et donc aussi édifiants ainsi que mes commentaires sur tout ce qui tourne autour du sujet.

    Je vais diversifier mes articles pour intéresser un max de gens, coller quelques photos et dessins, y compris d'humour, et des annonces pour les activités qui m'intéresseront même si mes problèmes de santé m'empècheront dy participer physiquement. Et de temps à autre un billet d'humeur salé/sucré parce qu'est dans ma personnalité.

    J'espère que vous participerez enfin à mon blog via la rubrique des commentaines, vous pouvez d'ailleurs commencer tout de suite !!!

  • Blog à Jak 5 février 2022

    On continue en style floral, c'est plus gai que les chiffres covid au jour le jour même si, ici, il y a des épines...

    Notez que le nombre de morts diminue on passe de 53 à 42, c'est quand même 11 de moins, cela nous donne entre le 1 et le 4 : 125 décès soit une moyenne de 31,25 morts par jour.

    En soins intensifs on diminue encore de UN cas en passant de 431 à 430 mais dans cette partie les personnes sous ventilateurs sont le 4 février : 186 contre 174 la veille, or c'est là où la mortaliité en hôpital est souvent la plus élevée, on verra cela dans les chiffres mardi...

    Le 3 février on a piqué 3.211 secondes doses de vaccins à autant de personnes et 26.523 troisèmes doses, ce n'est pas grand chose puisque 2.242.559 personnes ayant reçu les 2 premières doses sont en attente de leurs 3 èmes doses. Et on se rend compte que plein de gens hésitent à se faire injecter le booster quand on voit le nombre de nouveaux cas de covid malgré les 3 doses, même si la Covid y serait moins violente via Omicron, n'empèche 31 morts par jour c'est pas de la petite bière.

    On a très facile de diminuer le nombre des nouvelles contaminations, il suffit de réduire le nombre de tests, par rapport à hier les chiffres des tests communiqués ce matin par Sciensano nous indiquent le 3 février : 82.546 soit 10.450 de moins que ceux communiqués la veille, à de rares exceptions les chiffres des contaminations diminuent en conséquences, çà rassure le bon peuple qui se réjouit de partir à la neige pour le congé de carnaval (comme il y a tout pile 2 ans quand les retours des pistes "noires" remplissaient les soins intensifs et les cimetières pour une première vague assassine.

    Bon d'ici mardi les chiffres vont probablement augmenter même si ce ne sera pas au niveau des vaccinations et des tests, en attendant voici ceux par communes du jeudi 3 février :

    N-A : 334 (- 95), Alost : 108 (- 93), Andenne : 72 (- 63), Ans : 53 (- 46), Anvers : 1178 (- 524), Arlon : 120 (- 64), Aubange : 59 (- 34), Bassenge : 15 (- 12), Bruges : 242 (- 45), BXL 19 com : 2506 (- 635), Charleroi : 598 (- 149), Floreffe : 13 (- 26), Gand : 591 (- 352), Gembloux : 96 (- 16), Hasselt : 204 (- 51), Heist odb : 95 (- 36), Herstal : 70 (- 51), Juprelle : 10 (- 33), Leuven : 215 (- 43), Liège : 343 (- 270), Malines : 227 (- 66), Malmedy : 39 (- 11), Mettet : 41 (- 11), Mons : 272 (- 67), Namur : 341 (- 107), Ostende : 120 (- 3), Ottignies : 107 (+ 18), Oupeye : 63 (+ 9), Trooz: 27 (- 1), Verviers : 119 (- 32), Visé : 41 (- 4), Waimes : 28 (+ 14), Zaventem : 101 (+ 13), Zelzale : 43 (- 10).

    Et pour terminer, souhaitons un bon anniversaire à mon experte préférée Leila Belkhir

     

     

  • Blog à Jak 4 février 2022

    Une jolie fleur pour décorer mon blog qui a besoin de couleurs, d'autant que le nombre de morts de la covid continue de gonfler dans nore pays où il parait que tout va bien !!! En effet, depuis hier, on est passé de 49 à 53 décès covid ! Heureusement le nombre de personnes en soins intensifs diminue passant de 432 le 2 février à 431 le 3, soit UN de moins !

    Il y a aussi un "mieux" au niveau des vaccinations 2 doses, 10.970 en plus du 1 au 2 février et un peu plus aussi pour la 3ème dose avec + 31.788 !

    Les tests sont un peu moins nombreux : on passe de 97.281 à 92.896 soit 4.385 de moins.

    4.385 de moins ce qui diminue aussi le nombre de nouvelles contaminations dans les communes :

    N-A : 429 (- 27), Alost : 201 (- 81), Andenne : 135 (+ 31), Ans : 99 (+ 1), Anvers : 1702 (- 311), Arlon : 140 (+ 81), Aubange : 98 (+ 32), Bassenge : 27 (+ 5), Bruges : 287 (- 154), BXL 19 com : 3147 (- 739), Charleroi : 747 (+ 119), Floreffe : 38 (+ 18), Gand : 949 (+ 15), Gembloux : 112 (- 16), Hasselt : 255 (+ 1), Heist odb : 131 (+ 3), Herstal : 121 (- 6), Juprelle : 43 (- 5), Leuven : 258 (- 35), Liège : 613 (+ 15), Malines : 293 (- 8), Malmedy : 50 (- 19), Mettet : 52 (- 5), Mons : 339 (- 178), Namur : 448 (+ 162), Ostende : 227 (+ 68), Ottignies : 89 (- 56), Oupeye : 54 (- 52), Trooz : 28 - 1), Verviers : 151 (- 86), Visé : 45 (- 18), Waimes : 14 (- 31), Zaventem : 98 (- 64), Zelzate : 53 (- 19).

  • Blog à Jak 20 janvier 2022

    Une idée quelle est bonne pour ne pas oublier d'arroser vos plantes !

    Aucun rapport avec les chiffres Covid de ce jeudi.

    Les morts : 31 (- 3)

    les nouvelles admissions à l'hosto : 302 (+ 6), les sorties :  319 (- 53), les lits occupés covid : 2568 (+ 152), dont aux soins intensifs : 387 (- 2) dont sous respirateurs : 198 (- 3) et en Province de Liège : lits occupés covid : 345 (+ 50) dont 45 (- 2) en soins intensifs, dont 27 (- 2) sous respirateurs.

    Les vaccins du 17 au 18 janvier, un jour : 2445 secondes doses inoculées et 82.095 3èmes doses.

    Les tests de mardi 116.396 soit 22.049 de plus que les 94.347 de lundi, en conséquence parfois des hausses très importantes des nouvelles contaminations selon les communes :

    N-A : 382 (- 48), Alost : 409 (+ 233), Andenne : 114 (+ 42), Ans : 107 (+ 10), Anvers : 2734 (+ 1186), Arlon : 122 (+ 62), Aubange : 52 (+ 22), Bassenge : 43 (+ 20), Bruges : 561 (+ 200), BXL 19 com : 5687 (+ 2254), Charleroi : 678 (+ 221), Courtrai : 764 (+ 203), Dison : 103 (+ 69), Floreffe : 48 (+ 9), Gand : 1255 (+ 64), Gembloux : 116 (+ 44), Hasselt : 335 (+ 29), Heist odb : 138 (- 38), Herstal : 213 (+ 72), Juprelle : 49 (+ 12), La Louvière : 347 (+ 108), Leuven : 470 (+ 107), Liège : 1006 (+ 470), Malines : 394 (+ 186), Malmedy : 41 (SQ), Mettet : 60 (+ 18), Mons : 428 (+ 267), Namur : 471 (+ 340), Ostende : 361 (+ 156), Ottignies : 140 (+ 62), Oupeye : 108 (+ 63), Trooz : 44 (+ 22), Verviers : 251 (+ 92), VIsé : 101 (+ 74), Waimes : 19 (- 11), Zaventem : 174 (+ 61), ZElzate : 87 (+ 61).

  • Blog à Jak 8 janvier 2021

    Bon, quand vous prendrez connaissance de mes chiffres vous vous apercevrez qu'ils sont un peu partout en baisse ce qui ne veut pas dire du tout qu'Omicron se tasse ou même faiblit, les chiffres datent d'hier pour les décès et situation dans les hôpitaux et les tests et nouvelles contaminations d'il y a 2 jours soit ce dernier jeudi. La mortalité due au variant Omicron a tendance à diminuer, nous en sommes, annoncés ce matin pour hier, à 13 morts sur 17 la veille, la moyenne depuis le début 2022 est à 16/jour elle se situait à 37,6/jour au mois de décembre 2021.

    Le 7 janvier on notait dans les hôpitaux belges 189 nouvelles admissions soit 9 de plus que la veille, 213 sorties soit 18 de moins, 1892 lits occupés covid - contre 1879 - la veille dont 464 personnes en soins intensifs contre 473 la veille et 260 sous respirateurs par rapport à 263 la veille. En Province de Liège : 246 lits occupés covid (- 4), 44 en soins intensifs (idem veille) et 23 sous respirateur (idem veille).

    Au niveau du testing, un fléchissement par rapport à hier, on passe en effet à 95.900 soit 4619 de moins que la veille et cela se traduit un peu partout dans le nombre moins élevé de nouvelles contaminations comme on peut en juger ci-après :

    Alost : 259 (+ 7), Andenne : 50 (- 25), Ans : 79 (- 10), Anvers : 1229 (+ 17), Arlon : 79 (- 2), Aubange : 32 (- 8), Bassenge : 25 (+ 4), Bruges : 201 (- 24), BXL 19 com : 4229 (- 231), Charleroi : 335 (- 61), Courtrai : 153 (- 52), Dison : 31 (SQ), Floreffe : 18 (- 5), Gand : 688 (- 98), Gembloux : 30 (- 41), Hasselt : 163 (+ 48), Heist OdB : 41 (- 52), Herstal : 89 (- 20), Juprelle : 23 (+ 3), Leuven : 177 (- 32), Liège : 533 (- 44), Malmedy : 22 (+ 6), Mettet : 25 (+ 4), Mons : 223 (+ 3), Namur : 203 (- 48), N-A : 408 (- 8), Ostende : 110 (+ 21), Ottignies : 73 (- 5), Oupeye : 46 (- 8), Trooz : 10 (- 9), Verviers : 111 (- 13), Visé : 38 (- 11), Waismes : 8 (- 2), Zaventem : 92 (- 19), Zelzate : 30 (+ 8).

    Voila c'étaient donc les derniers chiffres de cette semaine, RDV mardi matin pour la suite, sauf si le Minisse de la Santé nous gratifie des chiffres Sciensano 24 voire 48 heures avant qu'ils soient disponibles pour les petits citoyens "mann'dailles" que nous sommes.