Parcours politique

Mon surprenant parcours politique

 
Un article du site Chevaljak, actualisé le 28 juillet 2019
Parcours politique, syndical, militant...
il était une fois un coco atypique...
 
1959 : Je crois me souvenir, sans être sûr, j'ai un oncle Georges qui est communiste, il ressemble à Jean Ferrat, il est linotypiste à la Meuse et délégué syndical, c'est un dur, un pur. Quand c'est la procession des communiants au quartier des Vennes à Liège, lui et ses camarades précèdent la procession d'une centaine de mètres avec une harmonie qui joue l'Internationale. Mon grand père maternel et la famille, avec moi donc, est sur le seuil à les regarder passer, tous nous avons le poing levé, les autres maisons ont les volets vite fermés, on a rentré en toute hâte les autels et les saintes-Vierges de plâtre que l'on avait mis devant les maisons... Quand les cocos sont passés refleurissent alors les façades des "cagots" comme on nomme les catholiques chez nous. Mon grand père laisse tomber bruyamment les volets des fenêtres de devant quand le curé passe à hauteur de la maison.
1960 : La grande grève : je me souviens rue de la Régence, les gaz lacrymogènes, la rue déserte avec des cordons de gendarmes à distance, la porte de la librairie (Librairie Romain Roland, j'apprendrai bien plus tard que ma tante Arlette avait été une membre dirigeante des "Jeunes Filles pour la Paix", la section féminine des Jeunesses Communistes...) où travaille ma tante qui se referme sur ma mère et moi et des explosions dehors... 
Janvier 1961 : chez nous on pleure Patrice Lumumba, je ne sais pas qui c'est, seulement qu'il est africain comme Bonga-Bonga qui joue au Standard...
Novembre 1963 : chez nous on pleure JF Kennedy et on n'arrête pas de revoir les images de son assassinat à Dallas...en noir et blanc.
MAI 1968 : je suis bien trop jeune pour participer au mouvement mais je m'y intéresse quand même, je n'en retiens que les manifs, les pavés, les CRS...
1969 : à l'athénée de Chênée, je crée le MLB, Mouvement de Libération de la Belgique, avec quelques condisciples, j'en suis le président et le seul militant actif, je perds beaucoup de temps à griffonner des petits tracts format tickets de bus que je répands çà et là dans l'école.
Le 11 novembre de la même année alors que presque tous les élèves participent aux célébrations de l'armistice de la guerre 14-18, c'est qu'il y a 5 bons points à gagner... j'en profite pour jeter discrètement quelques papiers griffonnés de pamphlets "républicains", je vois un "pion" en ramasser un et le lire, et même le porter au Proviseur, je commence à suer à grosses gouttes alors qu'il gèle. Puis, tout à coup ce sont des explosions, dans les pieds des chevaux d'un manège proche réquisitionnés pour la haie d'honneur, les animaux se cabrent et c'est la panique générale. Personne ne récoltera les 5 points de boni et le MLB sera vite rangé discrètement aux poubelles de l'Histoire... et les pétards dans les pieds des chevaux je ne sais toujours pas qui les avait jetés !
Côté militant je suis actif chez OXFAM, participation aux marches parrainées...
1971-1972 : participation à diverses manifestations en soutien à des grévistes de la faim à Liège solidaires de prisonniers politiques basques menacés du garrot(dont Puig Antich) en Espagne.
20 janvier 1973 : adhésion à la Jeunesse Communiste de Belgique, je deviens aussi le délégué principal au Comité d'action des Lycéens pour l'ECCSA où je suis élève, là, avec d'autres membres de la JC j'édite une petit magazine des étudiants à forte connotation "coco", un peu anar, un peu enfantin aussi....Le militantisme prend le pas sur les études, j'écris mes cours au verso des tracts que je distribue le lendemain... Ratage de mes études et pas droit au chômdu. Je réussis les examens d'entrée à la gendarmerie mais suis recalé à l'examen médical d'abord pour strabisme puis, après opération correctrice, refusé pour fait de membre de la JC... N'empêche que, depuis, certains de mes camas ont toujours été méfiants à mon égard et à ma propension à gérer les services d'ordre dans les manifs !
1er mai 1974 : adhésion au Parti Communiste de Belgique - membre de la section de Trooz du PC (Avec à l'époque Gérard Deglin, André Dombard père et fils...). Un peu bourré je chante l'internationale au Club Garcia Lorca (rue de Gueldre à Liège) et une vieille camarade, Denise Mathurin, me gifle pour cet affront au chant des cocos.
1974 à 1978 : Membre du Conseil Provincial de la Jeunesse de Liège pour la JCB, membre de la CJT de la JC (la Commission des Jeunes Travailleurs) Je me bats, entre autres pour les droits des apprentis  -je suis aussi, accessoirement, amoureux (platonique) de la soeur de deux de mes Camas de la JC, Angela est apprentie-coiffeuse).
1975 : Condamnation en correctionnelle pour affichage illégal (25 avril), arrestation lors de mon service militaire à Siegen sur accusation non-fondée d'anti-militarisme pour avoir diffusé dans la caserne des autocollants portant en texte "Toi aussi Milicien, adhère à la JC", condamnation à 1 jour après ma classe commuée en sursis bonne conduite....1975 encore durant mon service militaire, fin août 1975, je participe à la grande Fête de Unsere Zeit le journal du DKP à Dusseldorf en compagnie des communistes de Siegen et d'un ami jeune socialiste Heinz-Jurgen Schmidt...
Juin 76 : participation au Congrès Européen des Jeunes et des Etudiants à Varsovie avec une délégation de la JC, le jour suivant cette conférence les grèves débutent aux Chantiers Navals de Gdansk alors que la viande a été augmentée de 400 %, sonnant le début de la fin des cocos polonais et du domino des pays satellites jusqu'à la "mère-patrie"...
Juin 76 encore : participation à la fête de Pentecôte de la SDAJ à Gelsenkirchen, j'y fais la connaissance approfondie dans un sous-bois de Gisela, militante Jeune Communiste de RFA.
Au siège central des jeunes communistes de RDA à Berlin
au début du mois d'août 1976
Août 1976 : trois semaines de Formation Marxiste-Léniniste avec une douzaine d'amis de la JC à Droissig en République Démocratique Allemande, passage du mur de Berlin où j'ai réalisé cette photo/montage en cachette :
puis visite impressionnante au Camp de Concentration de Büchenwald.
1976 : Tête de liste pour le PCB aux élections Communales à Chaudfontaine, je rate le siège à 43 voix près, souvenir de campagne électorale avec Ivan : les collages sur son vélomoteur, à deux dessus ! Folklorique. Avec Vony, copine avec qui j'ai flirté le temps de la campagne, elle était candidate PC à Seraing. Passage à la radio au débat d'Antenne-Soir sur Chaudfontaine, j'ai toujours l'enregistrement !
1976 à 1977 : Secrétaire politique du PCB-Chaudfontaine
1978 : Militant section communiste du CPAS de Liège
1979, 29 mars grande manif syndicale à Namur, nous y sommes 80.000 personnes, plein de cars de la CGSP du CPAS de Liège où je ne milite pas vraiment pour le syndicat, je n'en deviendrai délégué qu'en 87-88. En 88 je deviens délégué de l'aide sociale au SSHELT (devenu par la suite SIPPT), je suis plus actif au syndicat même si je ne m'y plais guère.
1988 : Secrétaire politique de la section communiste du CPAS de Liège, Secrétaire politique de la section de Wandre du PCB,
 
32ème candidat aux communales à Liège (38 voix de préférence).
1994 à 1997 : militant Gauches Unies, Trésorier régional GU-Liège.
Ci dessus la gazette électorale de Gauches Unies (éditée par le PC)
1995 - 2006 : militant section communiste de Visé avec mes amis et Camarades Marcel Levaux et Francis Theunissen
2000 à 2006 : Conseiller au CPAS de Visé en tant que communiste au sein du groupe PS.
2006 : membre du PS de Visé (erare humanum est)
Depuis 2007 : militant multiple non membre d'un parti.
Je me situe politiquement comme communiste atypique de tendance écologiste. Contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, je n'ai pas viré ma cuti et je ne suis pas en partance pour le MR même si j'y ai quelques ami(e)s. J'ai aussi des amis au PS, au CdH, chez Ecolo et à ce qu'il reste de la gauche, pas à l'extrême-droite.
J'ai été plus de 20 ans délégué syndical de la CGSP (FGTB) qui, statutairement, n'est liée à aucun parti. Je milite dans plusieurs collectifs à titre individuel et n'ai de comptes à rendre à personne et, pour tout dire, il ne vaut pas la peine d'essayer de passer par moi pour "pistonner" quelqu'un.
A Cheratte et à Visé certains n'aimaient pas quand j'écrivais des articles dans la presse locale, ils me considéraient comme le vilain petit canard, et je leur disais : çi-là k'è rogneû, k'iss' grètte !
Aux communales 2012, à Marbais, j'ai voté ECOLO et aux provinciales pour un ami du PTB du Brabant Wallon. J'ai été membre du Mouvement de Gauche depuis mai 2012,jusqu'au 31 mars 2013, le MG était un parti qui ambitionnait d'avoir des élus aux législatives de 2014. Il était dirigé par Bernard WESPHAEL qui a quitté Ecolo en février 2012. J'y avais assez bien de camarades y compris dans ceux qui sont sympathisants critiques comme moi et anciens militants, depuis des mois ce parti a prouvé qu'il n'était pas démocratique ni citoyen, nous sommes plusieurs à l'avoir quitté et avec quelque-un(e)s d'entre ceux-là, je me suis investi essentiellement dans la FEDERATION DES RESISTANCES qui correspondait plus à mes envies que le militantisme "partitaire".
Sans pour autant adhérer au PTB j'ai signé l'appel de PTB-GO pour les élections du 25 mai 2014, 
 
 
 Je précise que pour le scrutin européen le 25 mai 2014 j'ai voté pour Philippe LAMBERTS, tête de liste ches ECOLO. Aux fédérales j'ai voté sur l'arrondissement de Nivelles pour les candidats PTB-GO de la LCR
 
Le GO du PTB n'a tenu que temps que durent les roses, impression d'avoir été floué par le PTB. Deux députés au fédéral, 2 au Régional Wallon et 4 au régional à BXL voila une belle réussite du PTB-GO même si tous les élus sont du PTB. 
Malgré ce couac je continue à soutenir le PTB en Belgique comme je soutiens Mélenchon en France, cela se remarque sur ma page perso Facebook.
Le site de la FdR est le 31 mai 2017 mais les deux groupes sur Facebook continuent. 
Les élections communales c'est en octobre 18, je suis bien décidé à soutenir la section d'Oupeye du PTB comme aux législatives de 2019 où je pourrai voter, enfin, pour mon pote Raoul !
Je ne revendique pas une place sur les listes, si on me la propose je l'accepterai mais dans "le ventre mou" de la liste. 
 
Le 29 septembre 2017 j'ai lancé un nouveau site qui étonne tout le monde par son titre, allez-lui rendre visite et inscrivez-vous y comme membre, cliquez sur le logo du site ci-dessous :
Je reprends le 28 juillet 2019 cette rubrique car elle est n'est plus très actualisée, je reprends au soir des communales d'octobre 2018, cette percée du PTB partout où il présentait des listes, dans ma commune à Oupeye où suite à une décision venant d'un étage supérier la locale du PTB n'avait pu présenter que trois candidats (alors qu'elle avait 7 personnes disponibles), résultat (inespéré) : les 3 sont élus, et s'ils avaient été quatre le 4ème aurait été aussi élu(e) ! S'ils avaient été sept ils auraient pu compter sur 3 suppléants !
Le 27 juillet 2018 lors d'une réunion ouverte aux non membres avec ma compagne mais d'autres personnes aussi, nous avons proposé des ajouts au programme des communales, mais comme la version définitive tenant compte de cette réunion n'a jamais été éditée, ces avenants ont étés ignorés et le sont encore.
Perso, le soir de la prestation de serment des 3 conseillers communaux je leur ai proposé mes services notamment pour aider la personne désignée comme Conseilleur au CPAS ayant une expérience du social au CPAS de Liège avec 25 ans de service social et 6 années de conseiller à Visé. Mais on m'a remballé car je ne suis pas membre du PTB où, on s'en aperçoit depuis les électeurs n'ont pas voix au chapitre. C'était très décevant mais comme je reste communiste de coeur j'ai continué mon soutien au PTB via mon site, via Facebook et dans les actions des gilets jaunes où se trouvaient des amis du PTB. J'ai appelé à voter PTB aux trois scrutins le 26 mai 2019 (en 14 j'avais voté Ecolo à la chambre, PTB à la province, et Ecolo (Lamberts) à l'Europe.)
D'abord déçu de constater le refus du PTB de participer à une majorité de gauche à la région wallonne j'ai fini par me dire que ce choix était bien motivé et compréhensible pour qui veut réfléchir un peu plus loin.
Depuis fin nobembre 2018 je participe au mouvement des Gilets Jaunes, j'y ai eu comme ailleurs des difficultés quand à l'organisation (et surtout son manque) des GJ, je m'en suis retiré deux fois mais y suis revenu et à cette date je continue sous mon gilet jaune frappé des initiales de la Fédération des Résistances dont j'ai remis en route - sous un autre provider - un site qui commence à être bien lu, et la FdR recommence à être attractive, ce qui me plait car c'est un mouvement vraiment citoyen.
Voila, je suis toujours la politique en Belgique et un peu moins au niveau international, je n'ai plus envie d'être un membre ni un militant de parti, je ne suis plus syndiqué, les réunions m'ennuient et j'habite trop loin de tout... je cotise à la Ligue des Droits Humains à 5 €/mois, je soutiens le PTB (sans en être membre) via ordre permanent de 5 €/mois, je "parraine" une petite sénégalaise via le GAMS pour éviter qu'elle soit excisée en l'aidant pour ses études à raison de 20 € par mois et je suis membre de la société archéo-historique de Visé à 5 euros/mois, membre de Lîdjibouti à 3 €/mois, à la FdR pour 3 €/mois, avec pour les deux la gestion du site et enfin 10 €/mois pour les Amis du CLMGF dont je gère aussi le site : 51 € de cotisations par mois, autre chose que la coti à un parti, et bien plus utile même s'il va falloir que je sabre dans ces dépenses pour, tout simplement, vivre dans la dignité. C'est çà aussi de la politique.
Dsc01845 1Photo du 27 juillet 2019 à l'Esplanade Saint Léonard avec les Gilets Jaunes de Liège

 

 

Je viens de retrouver cette belle image...

25590 1399137981854 1334409229 1146986 3758487 n

Date de dernière mise à jour : 28/07/2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !