20 aout 2015

Blog à Jak 28 juillet 21

J'ai retrouvé quelques vieilles photos de mon illustre personne alors je me suis dit que je pourrais les mettre en exergue sur mon blog, celle-ci date de 2014 et a été prise non loin du Mont Saint Michel par une ancienne amie, j'ai pas trop changé en sept ans...

Bon, mon blog c'est surtout peu de lettres et beaucoup de chiffres, j'en ai mis beaucoup sur un fichier qure je partage ici chaque jour ou presque mais tout le monde ne sait pas l'ouvrir, ce qui me fait quelque peu ch... parce que c'est un truc patique pour moi, mais mes lecteurs (et lectrices sutout) sont rei,es et rois donc on trouvera en plus de mon fichier du jour : Tableau 6 communes depart le 20 juillet avec differentiels jusque le 28 juillet 2021 blogtableau-6-communes-depart-le-20-juillet-avec-differentiels-jusque-le-28-juillet-2021-blog.docx (19.27 Ko) une version disons plus classique au bas de ce billet.

Aujourd'hui je voudrais dire ma stupéfaction d'entendre le gouvernement trouver de nouvelles astuces pour venir en aide aux entreprises victimes des inondations, autre surprise : celle d'apprendre que la moitié des personnes sinistrées sont mal ou pas assurées pour les dégats des eaux au niveau du contenu de leurs habitations et que ces gens ne recevront rien, enfin pas tous : les nénéficiaires du RIS même non assurés seront couverts par le fond des calamités.

On apprend ainsi que les autres personnes : autres allocataires sociaux, chômeurs, bas salaires devraient se brosser et crever la gueule ouverte, quels que soient les partis au pouvoir on fait toujours tout pour "les plus démunis" officiels dépendant des CPAS. Bon à savoir si on tombe au CPAS plus besoin de payer des assurances, l'Etat rembourse tout.

Cela me fait comme qui dirait GERBER. Mais je ne peux pas tenir des propos pareils, c'est diviseur, j'oppose les gens entre eux moi qui n'ai aucun pouvoir pourtant. Il y a plus de vingt ans alors que je travaillais dans une antenne sociale du CPAS de Liège, dans le quartier populaire d'Outremeuse je m'étais livré à un calcul des avantages octroyés à ma "clientèle" par rapport aux chômeurs et travailleurs à bas salaire, c'était édifiant, j'ignorais à l'époque que les assurances pour les locations étaient de fait non-obligatoires, on intervenait sur des paquets de médicaments, chez les médecins, les spécialistes dans les hopitaux, on donnait du charbon en hiver ou de l'argent en plus pour se chauffer, on avait droit à des dents (même sans avoir 50 ans ou des ulcères), on avait droit à des lunettes avec des verres prescruits gratuitement et une belle intervention sur le prix des montures entre 900 et 1500 francs, on payait une bonne partie des frais scolaires, les minervals, les cotisations complémentaires des mutuelles, y avait même Saint-Nicolas et ses cadeaux en distribution à la Chapelle du Vertbois et bien sûr tout cela avec un service social (souvent débordé certes)... rien que le fait d'avoir écrit sur un bout de papier en deux colonnes les droits des uns et des autres, je me suis fait quasi traiter de néo-fachot par un chef assistant social. De ce temps-là, les CPAS étaient le top de l'aide sociale et les restos du coeur, par exemple, étaient très mal vus pour certains chefs parce que c'étaient des bénévoles, qu'ils "tuaient le métier social", il ne fallait pas trop s'en servir, uniquement pour calmer les gens quand ils risquaient de devenir violents parce que leurs dossiers trainaient dans le "circuit" de l'administration, et c'est vrai que certaines personnes que je connais très bien et vous aussi en ont énormément souffert à l'époque. A 16 h (plus tôt en été) il n'y avait plus que quelques administratifs sans aucune autorité pour tenir la boutique et répondre au téléphone que l'assistante sociale était en enquête... Bon ceci dit, depuis cette époque les avantages des "minimexés" ont fondu au soleil et on a découvert un moyen pour diversifier l'offre et "responsabiliser" les gens : la réinsertion socio professionnelle, on a donc doublé le travail les ONEM et Forem pour justifier des subsides du fédéral, Les asbl en tous genres fleurissaient dans des partenariats conditionnés à d'intenses, longues et inutiles réunions d'où émergeaient de nouvelles espèces de chef(fe)s, des tonnes de dépliants et de formulaires indispensables dont on changeait tous les 6 mois pour une virgule de trop, c'est dans cet obscur monde kafkaien que j'ai surnagé 23 ans de ma carrière avant d'être muté (sanctionné) au service du personnel où j'ai quand même eu, durant onze ans une majorité de collègues sympas même si je m'y suis cordialement emmerdé. Je ferme la parentèse sur mes souvenirs, ceci pour dire que j'en ai connu des promesses de dirigeants, de chefs, et autant de marches arrière, de défaites en rase campagne, d'étouffements de ce qu'on espérait être des acquis.

Bon maintenant il est temps d'ouvrir ma boutique aux chiffres et de constater que dans les hopitaux hier (chiffre de ce matin) il y a eu autant de nouvelles entrées que de nouvelles sorties (39) ce qui par on ne sait quel tour de passe-passe arythmétique 4 lits de plus se sont vus occupés (309), il y a eu, (c'est peut-être là qu'est la réponse) 3 personnes en moins en soins intensifs (94) et 2 sous respirateurs (53), vous allez me dire que c'est 4 d'un côté et 5 de l'autre... faut peut-être compter les morts : 2, comme 2 hier, compte-tenu qu'on ne meurt pas nécessairement à l'hopital mais plus jamais (de la covid) dans les maisons de repos (où pourtant tout le monde n'y est pas vacciné).

Les tests ayant servi aux comptes des nouvelles contaminations sont au nombre de 48.488 à mettre en ballance avec les tests de samedi et dimanche pour un total de 85.918, donc, à fortiori une chute dans les contaminations (voir mon tableau en annexe).

Voici une version pour les personnes qui ne savent pas ouvrir mon fichier :

Oupeye : + 1, Liège : + 24, Anvers : + 68, BXL 19 com : + 227, Trooz : + 0, Gand : + 28, Charleroi : + 24, La Louvière : + 12, Alost : + 15, Heist op den Berg : + 0, Lier : + 11, NA : + 30, Herstal : + 5, Juprelle: + 2, Visé : + 2, Malmedy : + 2, Verviers : + 13, Hasselt : + 8, Saint Trond : + 5, Arlon : + 4, Aubange : + 1, Marche : + 1, Andenne : + 2, Floreffe : + 1, Namur : + 4

Voila, il est temps d'aller faire une descente au Lidl ! (par trop grosse la descente).

A demain (j'espère).

 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.