Mes textes FB 07

ZONDAG 31 MEI 2020

KOVID 19 : Zondag 31 mei 2020 :
Aujourd'hui je vous emmène en Flandre, sur le site de Ben Weyts, le ministre de l'éducation flamande, j'y ai vu un article daté du 14 mai relatif à quelque chose qui n'existe mas encore pour les écoliers francophones mais cela pourrait leur être appliqué aussi puisque pour des raisons politiques nos grandes gueules démocratiques Wallonnes soutiennent la NVA dont ce ministre est issu.
Je vous ai mis la traduction via google qui était proposée pour ce texte, alors c'est un peu déconcertant :

" Le gouvernement flamand lance un appel ouvert à l’organisation des écoles d’été aux écoles, aux autorités locales et à d’autres initiateurs. Dans une école d’été, un parcours d’apprentissage sur mesure est lié au sport, au jeu et à la culture pendant au moins 10 jours en juillet ou août. La participation est volontaire. L’école d’été est gratuite pour les participants, car le gouvernement flamand prévoit des frais de 25 euros par jour et par élève. Les autorités locales et les écoles peuvent collaborer avec des partenaires externes tels que les jeunes et les organisations qui travaillent sur le soutien à l’apprentissage.

Pendant la crise corona, les enseignants, les élèves et les parents ont continué à travailler dur pour organiser un apprentissage à distance de haute qualité. De grands efforts ont été faits pour atteindre et impliquer tous les élèves, mais les élèves les plus vulnérables risquent encore des troubles d’apprentissage. Par exemple, tous les élèves ne sont pas aussi bien encadrés à la maison. Si les écarts d’apprentissage de ces élèves ne sont pas comblés dans les mois à venir, ils commenceront bientôt avec un désavantage à la prochaine année scolaire.

Le gouvernement flamand lance aujourd’hui un appel ouvert destiné aux écoles, aux autorités locales et à d’autres promoteurs pour l’organisation des écoles d’été en juillet et août. Le conseil de classe sera en mesure de conseiller aux élèves de participer, les partenaires locaux seront en mesure d’encourager la participation, mais il restera finalement volontaire. Dans l’école d’été, vous vous retrouverez en petit groupe avec une douzaine de pairs. Idéalement, le sujet est limité à deux domaines d’apprentissage essentiels dont l’élève a le plus besoin. Le programme concret est adapté autant que possible aux élèves. Donc, l’offre aura l’air un peu différent partout. Une école d’été dure au moins 10 jours. Environ la moitié de la journée va au processus d’apprentissage, mais il y aura aussi beaucoup de place pour le sport, le jeu et la culture - le soi-disant programme d’enrichissement. L’utile est lié à l’agréable.

Les écoles d’été sont initialement organisées par les écoles et les autorités locales, qui peuvent choisir de travailler ensemble les uns avec les autres ou avec des partenaires locaux tels que les jeunes, les organisations engagées dans le soutien à l’apprentissage, les écoles d’été préexistantes... L’école d’été est gratuite pour les participants, car le gouvernement flamand prévoit des frais de 25 euros par jour et par élève. Avec cet argent, par exemple, l’enseignant et les moyens de fonctionnement peuvent être remboursés. Il y a suffisamment de ressources pour potentiellement même des milliers d’écoles d’été dans toute la Flandre.

Les écoles et les enseignants individuels participent sur une base volontaire. Nous travaillons avec des enseignants expérimentés ainsi qu’avec des superviseurs, des moniteurs, etc.

« J’espère que de nombreuses autorités locales, écoles et autres organisations répondront à notre appel ouvert, même si je me rends compte que les écoles travaillent certainement sur beaucoup d’autres choses en ce moment », a déclaré le ministre flamand de l’Éducation Ben Weyts. « Nous devons au mieux empêcher certains élèves de commencer la nouvelle année scolaire en septembre. Essayons de nous en débarrasser pendant les vacances, combinés avec beaucoup de détente, de sports et de jeux. C’est un peu nouveau, mais nous avons beaucoup appris des exemples néerlandais.

Le ministre flamand de l’Intérieur Bart Somers: "Ce gouvernement flamand veut apporter un soutien et des conseils supplémentaires aux plus vulnérables de notre société. Les écoles d’été sont idéales pour éliminer autant que possible l’apprentissage et faire en sorte que tous ceux qui ont des chances égales puissent commencer la nouvelle année scolaire. L’éducation reste le levier le plus important pour donner à chacun la possibilité de se développer et d’être autonome dans notre société. Nous fournissons également aux autorités locales les informations et les exemples nécessaires pour y parvenir en coopération avec divers partenaires."

C’est la première fois que des écoles d’été sont organisées à cette grande échelle en Flandre. Sur la base des fondations posées en période de corona, une offre plus structurelle peut être développée pendant les mois d’été à l’avenir."

Je vous mettrai en commentaire un autre article de cet illustre personnage. Si vous êtes enseignant(e) ou connaissez des amis qui le sont, partagez-leur mon post et invitez-vous et eux aussi à débattre sur mon journal en commentaires sous ce post.

J'ai invité aussi les lecteurs du groupe FB de la Fédération des Résistances à se joindre au débat, j'espère qu'elles et ils répondront et participeront.

Samedi 30 mai 2020

K.O. VITE 20 - samedi 30 mai 2020 : Bon ce samedi j'arrive pas à me décider pour écrire ma rubrique, un peu ras le bol de tout le tric trac sur ce qui touche de près ou de loin le covid 19.
Cet aprèm' faut aller au magasin faire les réserves du mois au Lidl en faisant gaffe parce que nous ne bénéficierons pas de l'aide du gouvernement aux plus démunis, pas 250 euros de prime de vie chère, pas pour nous avec ma grosse pension à 1695 euros/net par mois, avec une personne à charge grâce au Taxshift qui m'adresse 800 et quelques euros de contributions pour sa première année de "cadeau" libéral et les 106,99 euros d'allocation de handicapée de ma femme, cela fait en gros 1800 euros/mois pour deux adultes, BYZANCE !
Parait que les frontières sont ouvertes pour aller dire bonjour à notre famille à l'étranger si on peut prouver qu'on a de la famille dans les pays limitrophes, et même, selon la RTBF, que c'est réciproque et que, même s'ils n'ont pas de famille en Belgique les habitants des pays frontaliers peuvent venir faire du shopping en Belgique, donc demain la Batte va regorger de Hollandais et d'Allemands !
Bon, voila que je m'énerve encore pour des trucs qui nous dépassent ! Pensée aux restaurateurs et tenanciers de bistrots dans les quartiers hors centre où il n'y a pas d'endroit pour mettre une terrasse. Eux aussi ils vont passer à la trappe et tout le monde s'en foutra. Comme c'est parti là, les péripatéticiennes les accompagneront dans les files des services juridique, du pro déo pour espérer obtenir un peu de quoi vivre de la non usure de leurs corps et de leurs charmes. Faites gaffe les joggueuses car la clientèle non servie des boxons risque de se mettre en chasse ! Et bonjour aux violences extra-conjugales !
Mais tout le monde s'en foutra...
Tout est dans la bulle !

Vendredi 29 mai 2020

CONVIDE 20 - vendredi 29 mai 2020 : Et oui j'ai changé le titre général de ma rubrique quotidienne parce que c'est plus en rapport avec le fait que - de plus en plus - on prend les belges pour des cons et que les politiques vident en vitesse leurs poubelles (avec leurs sourires carnassiers) pour qu'on oublie au plus vite cette pandémie en isolant les scientifiques dans un bac à sable avant de les remettre dans leurs instituts avec çà et là des promotions à l'Europe, y a des strapontins, et même des voies de garage pour celles et ceux qui loyalement, ou non, auront bien (ou mal) servi les intérêts économiques (et politiques) de la nation.

Meuh non on ne fait rentrer les enfants de primaire à l'école que parce que le virus ne les atteint pas
- dans trois jours ils nous diront, via Van Laethem, que le coronavirus est mort et qu'on pourra fêter çà avec le Roi le 21 juillet au Parc de Bruxelles (à condition de le pas hurler la Brabançonne trop fort pour éviter la projection de gouttelettes...
Non, non, ce n'est pas à cause de ce ministre flamand (NVA) qui devance ses collègues, impose en Flandre et "conseille" les francophones d'en faire autant, ce qu'ils font d'ailleurs en se servant de la science comme bouclier.
Qu'on se rassure, j'extrais cette phrase d'un article du torchon La Meuse en papier de ce jour : dans un article avec les réponses de la Ministre aux questions dont les parents ont droit il est répondu, par exemple, à celle-ci :
"Mon enfant va-t-il apprendre de la nouvelle matière ou simplement revoir ce qu'il a déjà vu ?"
Attentions, tenez-vous bien, la réponse est édifiante :
"Oui, ce sera possible lorsqu'il sera en classe. Cela reste interdit à distance. Les jours où votre enfant sera à la maison, il pourra recevoir du travail, mais seulement de l'approfondissement de ce qu'il aura appris en classe"
Oui, vous avez bien lu : rentrer en classe c'est avoir de la nouvelle matière, ne pas rentrer c'est ne pas avoir de la nouvelle matière et stagner. Si cela n'est pas un conseil strict donné au parents de l'obligation à appliquer la rentrée des primaires le 8 juin c'est quoi ?
La question suivante c'est du style "enfoncez-vous ça bien dans la tête !"
"Du travail à distance continuera-t-il d'être fourni aux élèves dont les parents refuseraient un retour en classe ?"
"Du travail pourra leur être fourni par l'école. La ministre fait confiance aux communautés éducatives pour organiser cela."
Un peu comme dire qu'elle s'en lave les mains- pas rien que comme geste barrière...
"Sans que les enseignants doivent doubler leur travail en présentiel plus à distance. De toute manière les enseignants seront bienveillants par rapports aux enfants qui ne reviendraient pas en juin, la nouvelle matière qui aurait été manquée pourra être revue en septembre."
Je vous en passe et non des moindres, lisez le torchon, conservez cet article en papier et emballez vos épluchures avec le reste.
Quand le flamand Weyts va obliger les petits flamands à prolonger leur rattrapage du programme jusqu'au 31 juillet (un vendredi), ce sera utile de ressortir l'archive du torchon du 29 mai.
Pour l'anecdote : vous vous rappelez de l'opposition du Parlement Wallon et de son Président, le camarade Magnette, à un des traités liant pieds et poings liés notre pays à d'autres pays ou systèmes (CETA) qui avait valu au PS et à l'homme une volée de soutiens à gauche... Son opposition au CETA a duré 3 jours et puis il est rentré, discrétos, dans le rang rassuré je pense par des promesses (du même tonneau que celles offertes aux Ecolos dans la majorité au Parlement Wallon en décembre 2013 pour voter le TSCG. Et bien, Paul Magnette a un successeur, c'est l'échevin de l'enseignement à Liège...
C'est dans le même torchon en page 10 :
Liège rouvre comme demandé.
(...) Mais hier soir, au bout d'un long collège, la décision a été prise de rouvrir tout comme demandé. A savoir le 2 juin pour les maternelles et le 8 juin pour toutes les classes de primaires.
" A partir du moment où toutes ces mesures strictes d'espacement tombaient, il n'y avait plus d'impossibilité pratique" explique un proche du dossier.
La suite devient très inquiétante. Je serais enseignant liégeois je me méfierais...
La discussion a également porté sur le rôle des enseignants qui ont tous conservé leur salaire à 100 % alors que la plupart des travailleurs ont été diminués - c'est LG - Luc Gochel, chef de rédaction à Liège du torchon qui l'écrit - il conclut entre guillemets : " Et ces travailleurs ont besoin de nous maintenant que le travail a repris un peu partout" a-t-on entendu.
Ajoutons que l'avis positif de la Copalog (la commission qui réunit pouvoir organisateur et syndicats) n'était plus nécessaire cette fois-ci.
Voila donc un article dont les mots ont été soupesés par un journaliste expérimenté, pas un pigiste.
On a vraiment des raisons de s'inquiéter de ce retournement de veste de l'Echevin Stassart.

Jeudi 28 mai 2020

COVID 19 - jeudi 28 mai 2020
Toutes et tous ensemble signons cette pétition écrite et lancée quelques heures avant la décision gouvernementale de ce mercredi soir. Cet abandon en rase campagne des wallons et francophones, et aussi d'une bonne part des flamands, face à la grosse artillerie de la NVA. Cette roulette russe où le revolver et ses balles sont nos écoles et nos enfants.
Osons dire que nous ne sommes pas d'accord et si le virus n'existe plus, n'a jamais existé peut-être, que ce soit dit et assumé et qu'on stoppe immédiatement toutes les mesures liberticides prises depuis le 15 mars !
Lisez, signez, partagez et préparez-vous à manifester en rangs serrés à Bruxelles pour balayer le gouvernement et ses pouvoirs spéciaux.
ASSEZ DE LEURS FOUTAGES DE GUEULES !!!

NON au changement de stratégie dans les écoles pour juin 2020.

À propos de ce site web

CHANGE.ORG

Signez la pétition

NON au changement de stratégie dans les écoles pour juin 2020.

mercredi 27 mai 2020

COVID 19 - Mercredi 27 mai 2020
Média de m...

Allez ! Vite, un coup de scalpel, chirurgical comme on dit chez les militaires américains ! Juste au moment où il semble que la guerre a moins besoin des combattants de première ligne.
Au diable donc les Héros d'hier, infirmiers et infirmières !!!
Un article comme ça n'est pas là par hasard ou par souci d'information objective.
Exprimer des montants moyens de salaires pour une catégorie parmi d'autres sans spécifier les années d'ancienneté et si les chiffres sont en brut ou en net c'est clairement vouloir diviser les gens suivant le pays où ils exercent et surtout par rapport à ce que perçoivent plein d'autres gens formant la patientèle de cette catégorie que sont les infirmiers et - je précise - aussi les infirmières.
Souvent la mise au masculin des métiers traduit un ostracisme déguisé et sexiste.
Bon, que se passe-t-il pour le commun des gens qui lisent cet article ?
La calculette dans le cerveau multiplie par 12 le salaire (ou la pension, ou allocation sociale), que le lecteur perçoit, lecteur qui oublie dans son calcul sa "prime de fin d'année" et son pécule de vacances. Lecteur qui devrait peut-être aussi penser son salaire en brut, mais c'est difficile, faut aller voir sa fiche pour les contributions, pffft c'est fatiguant.
N'empêche, le lecteur et "télévisionneur" de ce média torchon restent sur une idée aussi jalouse que négative de ce que toucheraient en net ces gens qu'ils applaudissaient chaque soir à 20 h.
Et le merdia, et le MR qui patronne ce merdia, de se frotter les mains, la vieille tactique de division entre les travailleurs en comparant ce qui n'est pas comparable... cela marche toujours à merveille... Et puis...
C'est vrai quoi, nos infirmières sont mieux payées que les françaises, celles qui se faisaient fracasser la tête à coups de LB40, gazer au poivre et aux lacrymogènes, utiliser par les monstrueux gilets jaunes ou encore le syndicat communiste CGT pour 15.000 boules de moins que les belges qui défilaient, souvent certes, dans la rue pacifiquement même avec des pétards (et les "boules Quiès" offertes par les syndicats), sans risque de se faire éclater dans ces manifs "dans la dignité et le respect de l'ordre établi" qui caractérisent les luttes sociales en Belgique.
Avec ce salaire moyen agité comme un grelot, les négociations futures sont déjà bien plombées et la solidarité entre travailleurs de tous métiers est mal barrée !
Durant les grèves de 60-61 les manifestants ont détruit (la façade" du journal La Meuse à Liège, il n'y avait pas encore RTL-TVI à l'époque. Plus personne n'allait lire ce média de merde, 60 ans plus tard c'est encore et toujours ce torchon qui sert au pouvoir pour diviser les gens entre eux.
Et vous allez me rétorquer que je suis moi-même abonné à la Meuse en papier...(sic !) Je ne devrais pas ! Quand j'étais jeune communiste (dès 1973) on nous déconseillait d'acheter la presse de droite mais - par contre - de la lire, pour nous rendre compte des messages subliminaux véhiculés par les fascistes via ces écrits, y compris en la volant (c'était aussi valable pour "le Nouvel Europe Magazine" le mensuel sur papier glacé de l'extrême droite, pré Front National, financé par le régime d'appartheit d'Afrique du Sud et de la Rhodésie) tout en boycottant les pommes vertes du Cap et la marmelade d'oranges Golden Glory.
En remettant cela en 2020, j'aimerais savoir s'il y a un penseur de gauche, au PTB par exemple ou dans nos facultés universitaires, qui nous demanderait de ne pas soutenir le TéléVie ou les parades de Noël de ces merdias ?
Bon, ceci dit, comme chaque jour je sollicite votre avis à propos des textes que je vous sers tout chaud, acidulés, chaque matin.
Et mes commentaires comme les vôtres à commenter et à discuter !

L'une des revendications du personnel soignant est une "revalorisation" de leur métier. Cela passe notamment par des augmentations de salaires. Combien gagnent les infirmiers en Belgique ? Sont-ils plus ou moins bien payés que leurs collègues européens ? Chantal a 40 ans de carrière et son mét...

À propos de ce site web

MSN.COM

Les infirmiers belges sont-ils plus ou moins bien payés que leurs collègues européens?

L'une des revendications du personnel soignant est une "revalorisation" de leur métier. Cela passe notamment par des augmentations de salaires. Combien gagnent les infirmiers en Belgique ? Sont-ils plus ou moins bien payés que leurs collègues européens ? Chantal a 40 ans de carrière et son mét...

mardi 26 mai 2020

COVID 19 Mardi 26 mai 2020
Désolé si chez moi le franc met tant de temps à tomber, et si je persiste à dire certaines choses qui déplaisent et me donnent l'air de radoter.
Je ne peux toujours pas comprendre pourquoi alors qu'on "déconfine" à tours de bras parce que les hôpitaux et particulièrement leurs services de soins intensifs et leurs respirateurs se vident chaque jour de leurs guéris et de leurs morts au point qu'il s'y trouve des lits et soins qui vont avec en suffisance, pourquoi donc des vieux continuent à mourir dans les maisons de repos qui ne sont pas équipées de tout ce matériel disponible dans les hôpitaux..
50 % des morts des statistiques quotidiennement sont parmi la clientèle des maisons de repos.
Pourquoi on ne transfère pas tous les malades des MR en hôpitaux afin de vider complètement celles-ci et les désinfecter pour, je suppose, les remplir au plus vite de gens sains. En MR les gens c'est de la clientèle, pour vivre les MR ont besoin d'être remplies au minimum à 80 % et y assurer un roulement pour maintenir son chiffre d'affaire en termes de finances. En hôpitaux l'objectif est de soigner en un minimum de temps une patientèle et là on essaye d'avoir toujours un moindre nombre de lits occupés surtout dans les services d'urgence, soins intensifs et respirateurs.
Le rapport est singulièrement différent.
Des malades en risque grave d'en mourir il y en a dans les maisons de repos, on attend quoi ? Qu'ils souffrent et meurent d'épuisement ?
C'est quoi ça comme médecine ?
Qui décide de laisser crever les vieux en maisons de repos ?
Qui se rassure de citer chaque jour un nombre de cas qui diminue même si les morts augmentent, tout en disant que 50 % de ceux-ci sont des maisons de repos, comme si la responsabilité dans ces morts-là n'incombait pas à tous ces collèges d'experts et de politiques chargés de résoudre la pandémie au plus vite en remettant dans le circuit de la rentabilité celles et ceux dont le citron peut encore être pressé ?
Depuis le début de la pandémie beaucoup de gens (trop peu je trouve) ont applaudi les personnels de la santé pour leur dévouement sans compter, pour palier aux manquement des autorités qui ont la santé en charge. Les médias se sont plu à signaler le dévouement "bénévole" de divers médecins d'autres pathologies que celles en rapport avec le covid, délaissant (sans trop de difficultés) leurs patients dans diverses polycliniques des hôpitaux. Ils se sont mis au service de leurs collègues et tant pis pour les autres patients, revenez plus tard, il a fallu attendre un temps certain et le début du déconfinement pour à nouveau obtenir des rendez-vous auprès de ces spécialistes, héros d'un genre nouveau... Là,- à cause de ceux-là - je ne suis pas mécontent d'avoir arrêté de faire du bruit à 20 h, je pense qu'il faudrait revenir dans les quartiers et féliciter nos généralistes, les infirmières à domicile, les aides ménagères sous équipées qu''on envoie toujours au feu sans nulle reconnaissance.
Voila, c'était ma gerbe du mardi, j'attends vos commentaire mais avant je descend à la maison communale chercher notre deuxième masque offert pas reçu dimanche.

Lundi 25 mai 2020

COVID 19 : lundi 25 mai 2020
Fallait encore bien que ça tombe sur nous. Hier nous n'avons pas quitté la maison, la porte de devant est restée longuement ouverte, les sonnettes des deux portes fonctionnent, il y a toujours eu des membres des deux familles présents. Et les 3 boites aux lettres : la nôtre, celle du fils et de la belle fille d'Annick et même celle de la Fabrique d'église n'on pas reçu le papier mis en illustration.
Notre mayeur - Serge Fillot - est prévenu, on attend ses consignes.
Ceci dit il me semble que les libéraux à tous les niveaux s'agitent pas mal, on voit même Jeholet faire un gros doigt (d'honneur ?) à l'échevin PS Stassart à Liège pour sa décision de ne pas applique les consignes (non obligatoires) du CNS en n'ouvrant pas les 2 premières primaires dans les écoles communales à Liège. Jeholet ignore tout des écoles du réseau communal liégeois, qu'il laisse faire les gens du terrain. En fait c'est surtout parce qu'en Flandre ils déconfinent plus vite que nous, ils vont même plus loin et plus vite que le CNS.
Je l'écrivais hier, il faut récupérer un max de voix chez le million de gens qui ne viennent plus voter, qui s'abstiennent mais qui n'en sont pas pour étant des anarchistes et autres "anti-tout".
Perso je trouve que ce million de gens, comme on sait qui c'est et où ils sont domiciliés on devrait leur faire payer une amende de type COVID à 250 boules pour non respect de...la Loi. Celle qui est écrite dans le moniteur depuis des décennies et que l'on applique pas pour des raisons obscures du genre que cela serait une mesure plaçant la Belgique en mauvaise position pour les Droits de l'Homme… Mais alors pourquoi maintenir le caractère obligatoire du vote quand on n'utilise pas la contrainte pour la justifier ? En attend cela ferait par journée de vote : 250 millions d'euros (mettez-les en FB… rien que pour rire !).
Ah oui, mercredi 3 c'est CNS, d'ici là on en apprendra plein des décisions qui seront à l'ordre du jour de la conférence de presse, en fait grâce aux pouvoirs spéciaux, tout passe (et se casse) et est relayé par les médias à tort et à travers, et c'est sur les journaux "on line" qu'on tricote et détricote les vérités plus ou moins abstraites de demain. Alors il faut décrypter les articles des médias en ligne et ceux qu'ils mettent sur papier. Je vois déjà les différences sur quelques heures entre les versions en ligne de SudPresse (que je peux consulter via mon abonnement) et mon édition locale de la Meuse Basse-Meuse en papier que j'ai dans ma boite 6 jours semaine vers 7 h du matin. Et pour suivre tout ça il faut du temps, scanner les aricles en papier sans oublier d'y écrire la date et page de parution et puis copier et coller les textes des journaux on line quand c'est possible, les liens vers les adresse URL des articles dont on sait qu'ils finissent par disparaître ou se modifier au fil du temps et des intérêts...
Mais pourquoi faire tout cela et toutes ce temps et énergie mis pour au fond si peu de choses par rapport à la vie dans ce qu'elle a de plus beau. Je me dis déjà qu'au moins comme je ne suis pas des heures durant sur des jeux à la con, c'est çà que je récupère par rapport à tant de gens et comme (en temps normaux) je n'ai guère accès au loisirs "comme tout le monde" parce que c'est trop cher et que je ne bénéficie d'aucun avantage vu ma grosse pension de 1700 euros par mois pour deux personnes, même je dois "rendre" le "boni" du Taxshift, cadeau empoisonné des libéraux, 800 boules, merci Jeholet, merci Sophie...
Bon j'arrête là, vous tiendrai au courant de mes masques au fil de ce post et là je vais mettre la table du petit déj qui sera aussi notre repas de midi, on fait les économies qu'on peut ! Pas oublier de prendre nos médocs !

Aucune description de photo disponible.

Dimanche 24 mai 2020

COVID 19 - Dimanche 24 mai 2020 : La question pour laquelle je n'aurai pas de réponse, j'ai l'habitude il est vrai.
Le 26 mai 2019 un million de belges ne se sont pas déplacé pour aller voter. Le vote en Belgique est obligatoire, et il est facile de dire qui n'a pas voté, pas besoin de tracing ni de dénonciations anonymes, y a qu'à vérifier qui n'est pas allé voter sans une bonne raison.
Avec les amendes Covid cela ferait 250 millions d'euros dans les caisses de l'Etat.

Mais là n'est pas ma question : parmi ce million d'inciviques certains ont été victimes du COVID, certains en sont morts, c'est statistiquement possible, ont perdu leur job ou sont près de la faillite.
Tout à coup, bon nombre d'entre eux se sont rendus compte que s'ils avaient été voter le 26 mai 2019 ils auraient peut-être moins souffert de cette pandémie, ils n'auraient pas pu faire la même chose que suivre le troupeau des autres et se confiner en perdant une grande partie de leurs droits.
Je doute que ce million d'électeurs c'étaient les quelques adeptes de certains lockdowns ou autre "résistants" à l'ordre policier, peut-être sont-ce quand même les quelques anars qui gravitent dans mes parages, une dizaine à gout casser.
Ma question qui s'adresse à tous les partis politiques belges qui comptent se présenter aux élections :
Comment, par quel message, allez-vous vous adresser à ce million de belges (dont les noms et adresses sont connus pour ceux qui veulent aller les chercher sur les listes électorales, celles qui serviraient pour sanctionner les électeurs défaillants volontaires si les politiciens avaient les c... pour le faire) ???
Voila, réfléchissez mes amis de tous les partis même si j'ai passé un coup de torchon hier après-midi pour dégager pas mal d'ami(e)s du MR, pas toutes ni tous mais il n'en reste guère.
Bonne nuit à toutes et à tous !

Samedi 23 mai 2020

COVID 19 - samedi 23 mai 2020 : YOUKADI... YOUKADA Les camps de jeunes sont autorisés !

On ne dit rien sur les colonies de vacances par contre.
Peut-être (je pense à celles organisée par ma mutuelle Neutre au Mont des Pins en Ardennes et au Mont des Dunes à la mer) elles sont sans doute plus difficiles à gérer puisque les enfants dorment à l'intérieur des locaux, mangent dans des réfectoires, ont des sanitaires faciles à nettoyer.
Les scouts par contre dorment au grand air mais parfois c'est dans une ferme aménagée, dans un grand gîte loué.
Par 50, y compris les monos (chefs et cheftaines) les parents cuisiniers, ça réduit déjà le nombre d'enfants. Et pendant ce temps-là, la bulle familiale reste à X plus 4 (et toujours les mêmes 4...
Bonne nouvelle d'avant hier : les enfants ne sont plus un danger pour leurs grands parents sauf si ceux-ci ont plus de 65 ans ou sont diabétiques, cancéreux, souffrant de maladies graves etc sans être "covidisées". Chouette ils peuvent y aller tous les jours MAIS attention ils ne peuvent pas y dormir.
Cadeau aussi pour les personnes ayant une seconde résidence, une caravane, mobil'home, un pavillon "mon rêve" avec des nains de jardin au Camping Albatros à Westende. Ce sont bien souvent des grands parents qui hébergent tout l'été depuis mai les petits enfants de la famille non tenus par l'obligation scolaire. Le problème cette année est qu'ils doivent ramener leurs petits enfants dormir chez leurs parents dans leur bulle familiale domicile chaque soir et les y reprendre le matin.
Surréalisme belge !
Prochain Conseil National de Sécurité le 3 juin il y sera question de faire rentrer dans écoles maternelles et primaires, toutes les classes… Accessoirement le secteur Horeca saura peut-être à quelle sauce il sera mangé.
Question idiote que je me pose : maintenant qu'il y a de la place dans les soins intensifs, pourquoi ne pas y mettre les malades COVID qui crèvent petit feu dans les misons de repos ?
Mourir pour mourir me direz-vous... N'empêche que
atteint par le Covid sans suivi médical c'est la mort garantie mais on sauve quand même quelques personnes dans les soins intensifs, l'autre jour un homme de 101 ans puis une femme de 103 ans.
Bon je sais que dans mes lecteurs il n'y a pas de "grands" politiques et encore moins d'experts patentés, on ne sait jamais, mes commentaires sont ouverts à tout le monde, j'espère bien en lire à mon réveil ce samedi vers 9 h du matin ! Bonne nuit à toutes et tous !

La décision vient de tomber. Les stages et camps sont autorisés cet été, à partir du 1er juillet mais les groupes de jeunes devront se limiter à 50 personnes. Les aires de jeux extérieures peuvent rouvrir dès le 27 mai. Les maisons de jeunes...

À propos de ce site web

RTBF.BE

Les stages et camps d'été autorisés à partir du 1er juillet avec maximum 50 personnes

La décision vient de tomber. Les stages et camps sont autorisés cet été, à partir du 1er juillet mais les groupes de jeunes devront se limiter à 50 personnes. Les aires de jeux extérieures peuvent rouvrir dès le 27 mai. Les maisons de jeunes...

Vendredi 22 mai 2020

COVID 19 - Vendredi 22 mai 2020 avec pour commencer une grande lettre à mon mayeur...

TESTO-TRACING COIVID 19 A OUPEYE...
Question à mon Camarade Bourgmestre Serge Fillot
Depuis que Sciensano publie le nombre de cas d'infections Covid pour toutes les villes et communes de Belgique au jour le jour, en date du 21 mai 2020 nous en sommes pour Oupeye à 139 cas. Ce n'est pas énorme en soi et il devrait être facilement possible de tracer qui sont ces 139 personnes et ce qu'elles sont devenues ou deviennent.
SI j'étais conseiller communal comme Kevin Tihon ou Laure Lekane, par exemple, je poserais les questions suivantes à notre mayeur :
Sur les 139 personnes concernées :
- combien sont décédées ?
- combien sont guéries et ne sont plus en quarantaine à l'hôpital ou en home ?
- Combien ont été déclarées positives en homes et que sont-elles devenues, est-ce qu'il y a encore des personnes détectées Covid dans les homes toujours en quarantaine dans les homes, à leur domicile, à l'hôpital, en soins intensifs ?
Quelles sont parmi les 139 personnes positive au Covid 19, les catégories d'âge : de 0 à 10 ans, de 10 à 20 ans, de 20 à 60 ans, de 60 à 70 ans, de plus de 70 ans décelées en home ou à domicile, par sexes ?
Dernière volée de questions :
Sur notre commune combien de personnes ont-elles été testées négatives au Covid 19 avec répartition dans les résidents des homes, dans la population de la commune.
Combien de personnes non domiciliées à Oupeye mais y travaillant que ce soit en clinique, en maisons de repos, dans des entreprises dans le cadre de la prévention ont été testées négatives ou positives avec mise en quarantaine et/ou hospitalisation.
Bon vous allez me dire que je pousse un peu loin, que je pinaille pour des chiffres qui n'intéressent personnes. On pourrait faire le même exercice pour plein d'autres communes en Belgique et cela deviendrait enfin, peut-être, une solide base statistique (qui existe sans doute au niveau des experts) mais qu'il vaut mieux ne rien en dire qui pourrait être sujet à diverses possibles interprétations par tous les complotistes, populistes qui hantent les réseaux sociaux.
Et oui je suis un emmerdeur !
Bon Serge, prend le temps qu'il faut pour me répondre, peut--être mes amis du PTB ont-ils déjà les réponses, ce serait bien qu'ils en parlent, qu'ils te posent ces questions et d'autres !

J'attends ici tous les commentaires de mes ami(e)s et de mes moins ami(e)s, c'est mon forum au quotidien, et ceci dit, je vais me coucher et me réjouis de vous lire vers les 8 à 9 heures quand j'ajouterai ici ma revue de presse en gerbe !

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 12/06/2020