6 février 2021 Vandenbroucke

Le ministre de la santé est intransigeant !

Frank Vandenbroucke: "Une réouverture de l'Horeca le 1er mars est impensable"

06/02/21 à 09:33

Mise à jour à 09:54

Source : Le Vif

Olivia Lepropre

Olivia Lepropre

Journaliste

Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) estime que rouvrir le secteur de l'Horeca le 1er mars ne sera pas possible, a-t-il indiqué sur Radio 1.

Frank Vandenbroucke: "Une réouverture de l'Horeca le 1er mars est impensable"

Frank Vandenbroucke.

Ce vendredi, le Comité de concertation a décidé de légers assouplissements. Les salons de coiffure pourront rouvrir le 13 février, tandis que les autres métiers de contacts devront patienter jusqu'au 1er mars. Les campings ou encore les parcs animaliers ont également reçu des perspectives. Mais d'autres secteurs sont toujours en attente, comme la culture et l'Horeca.

Lire aussi : Coiffeurs, Horeca, voyages, "modèle belge": tout ce qu'il faut retenir du Comité de concertation

Pas de perspectives pour l'Horeca

L'Horeca, qui a vu un nouveau recours rejeté par le Conseil d'Etat, a manifesté sa colère hier dans les rues de Bruxelles et de Wallonie. Plusieurs représentants ont décidé de hausser le ton. La Fédération des cafés de Belgique (Fedcaf) dit apporter tout son soutien aux manifestations du secteur horeca et exige une réouverture immédiate des cafés, estimant que leur fermeture n'est pas justifiée.

Cependant, aucun assouplissement n'a été décidé ce vendredi pour le secteur Horeca, qui reste donc sans date de reprise en vue. Alexander De Croo l'avait déjà laissé entendre : "Si nous rouvrons les métiers de contact, il ne faut pas y voir l'annonce d'une série d'assouplissements".

Lire aussi : Le secteur horeca entre détresse et colère: "C'est une honte"

"C'est un scandale, une honte. Il faut débloquer des aides et soutenir le secteur. Il n'y a aucune perspective pour la réouverture", a réagi vendredi Fabian Hermans, administrateur de la Fédération Horeca Bruxelles.

"Impensable"

Le secteur devra donc encore patienter, a confirmé Frank Vandenbroucke à Radio 1: "Je suis en partie du même avis que les experts. Si vous organisez plus de contacts, cela signifie plus de risques. C'est aussi la raison pour laquelle nous procédons par étapes".

Une réouverture des cafés et restaurants le 1er mars n'est pas à l'ordre du jour, selon le ministre de la Santé. "Ce n'est pas le début d'un assouplissement majeur, c'est vraiment trop tôt", a-t-il déclaré. "Je comprends les propriétaires de cafés et de restaurants, c'est terrible. Mais la pire chose que vous puissiez faire maintenant est de donner à ces personnes de faux espoirs. Une ouverture le 1er mars est totalement impensable".

Vaccination: "Je demande de la patience"

L'avancée de la campagne de vaccination ne donne-t-elle pas davantage de perspective ? "Je doute fort que nous soyons si avancés que nous puissions nous relâcher dans le courant du mois de mars. Je demande donc de la patience", a-t-il poursuivi. "Nous ne serons pas en mesure de dire dans les 14 jours quand le groupe vulnérable sera vacciné. (...) Nous devons le faire étape par étape. Ce n'est pas parce que vous êtes vacciné que vous êtes en sécurité."

Lire aussi : Vaccin Covid: la Belgique n'est pas dans le top européen, mais fait mieux que ses voisins (infographie)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire