92734363 10219842651434318 8883645561169772544 o

Bons Baisers du Covid 19

Ah nous nous doutions bien peu le 1er janvier à 0 h et quelques secondes dans nos grandes accolades ponctuées d'embrassades baveuses joues contre joues et parfois plus près de - comme dans - la bouche que quelques semaines plus tard un peu après le Nouvel An Chinois, ces gestes allaient devenir une trainée empoisonnée conduisant des milliers d'entre nous de l'autre côté du miroir sans comprendre pourquoi.

En fait, du plus loin que je me souvienne les rapports sociaux assortis de baisers étaient réservés selon les contacts, les personnes concernées, les séquences de la vie. quand j'avais 5 ans je devais aller donner "une baise" sur la joue de vieilles arrière-grand-mères à pustules. A la remise des prix à 12 ans un gros conseiller communal (communiste) m'a embrassé sur la joue pour mon 1er prix du Wallon à l'Ecole, beark, il bavait, j'avais le visage tout mouillé, plus tard on rêve de son premier baiser et quand il arrive enfin on est au nirvannah mais comme on a mangé de l'ail avant la partenaire comme Sophie Daumier part tout de suite en criant berk, berk, berk ... Alors, on collectionne les bisous d'amitié, sur la joue, ceux qui veulent s'aventurer plus près de la bouche et l'on se prend au mieux une baffe quand ce n'est pas une morsure au bout de la langue trop intrépide... Là, ce ne sont que les baisers dits d'amour, il y aussi et avec le temps plus de baises et de de bises sur la joue entre collègues. Autant cela me plaisait avec les collègues féminines autant je n'appréciais pas entre hommes.

Jusqu'au début 2020 les rapports humains étaient quand même plus intimes...Parfois un(e) collègue disait, je suis malade alors on ne s'embrasse pas et du plus loin que je me souvienne aussi on m'a toujours dit dand je devais tousser de mettre ma main contre ma bouche pour ne pas envoyer mes postillons de malade et infecter autrui. Il n'y avait que les "sales vieux dégoutants" qui toussaient sans couvrir leur bouche et envoyaient plein de postillons sur le visage des gens proches et pas rien que dans le bus. Personnellement je n'ai jamais toussé dans mon coude quand je n'avais pas de mouchoir plus ou moins propre sous la main.

Et voila que tout d'un coup on ne s'embrasse plus, même les amoureux qui retrouvent une certaine clandestinité, on tousse dans son coude, on met un masque ou un foulard pour se protéger autant que protéger les autres, on découvre l'usage des masques en papier qui ne tiennent entre 4 h et une journée complète et qu'on doit jeter dans des poubelles fermées, on se rend compte que la ministre de la santé a fait mieux, elle a fait brûler les 60 millions de vieux masques parce que les élastiques çà ne tient pas des années, même si les militaires chargés de l'incinération en ont récupéré quelques caisses pour leur usage. Ils avaient bien raison. Ce qu'on reproche surtout à cette ministre c'est de ne ne pas avoir remplacé ce stock qui a cruellement manqué en début de pandémie chez nous.

Revenons sur les masques, non sur leur saga et les erreurs des divers services et ministères, les approximations, enfin tout ce qui nous a encore rendu plus ridicules aux yeux du monde. Les masques, indépendamment de leur usage à plus ou moins long terme selon leur qualité et résistance au lavage c'est la meilleure arme contre la popagation du virus et si on pouvait comprendre (sans appouver) qu'il n'y avait pas assez de masques pour tous les belges, trop peu de tests aussi, mais c'est encore une autre mauvaise histoire belge, on est arrivé au moment où il y a eu (et il y a toujours) assez de masques pour en fournir à chaque belge gratuitement au moins un par l'Etat et deux autres dans certaines communes. 

On a déconfiné (aussi un peu n'importe comment) et on s'est aperçu qu'il y avait un relachement de la population au niveau des gestes "barrières" et qu'on allait tout droit dans le mur dans les lieux de rassemblement des gens, il était enfin possible de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux où il était impossible d'établir une réelle distanciation sociale. Les chiffres remontent et assez curieusement il y a moins, si pas même aucun, vieux en maison de repos qui se chope le Covid ! Voila que des jeunes d'en dessous de 35 ans vont peu à peu arriver dans les services d'urgence. Le caractère obligatoire du masque est toujours une recommandation et quand on va dans les grands magasins d'alimentaion qui vendent aussi plein d'autres articles (qui n'ont jamais fermé, qui ont stocké des masques quand l'Etat n'en trouvait pas pour les vendre et se faire du fric sur la santé publique) dans ces magasins où les syndicats ont obtenu des avancées pour la protection des travailleurs, y compris des masques en suffisance, on voit la moitié si pas tout le personnel réassirtir les rayons sans masques et au niveau de la clientèle entre 50 % et 90 % de gens masqués.

Faut leur expliquer quoi aux gens pour qu'ils comprennent que sans masque ils vont droit dans le mur, que le covid va recharger ses accus et nous revenir en force à l'automne. Que les imbéciles qui prétendent politiquement nous représenter se lavent les mains de la période virus en remettant leurs têtes comme les autruches dans le sable, c'est leur problème, il faudra bien que les gens prennent leurs responsabilités et pour ce faire ils doivent arriver à convaincre tous les citoyens d'utiliser les meilleurs armes qui existent pour stopper vraiment le virus.

De là mon idée de création d'un groupe sur internet, facebook en l'occurence, mais aussi dans le monde réel et physique, un groupe de gens pro-actifs disposés à aller sensibiliser la population à l'utilité de la solidarité entre gens par le port du masque dans les magasins et autres lieux où les gens se rassemblent pour de bonnes ou moins bonnes raisons, j'ai lancé ce groupe il y a un peu plus de 24 h et il n'a pas vraiment démarré, j'espère que mes appels seront entendus, j'ai confiance même si je m'attend à des invasions de trolls et autres défaitistes, complotistes et donneurs de leçons le plus souvent très sectaires.

Je vous propose de rejoindre ce groupe sur Facebook en cliquant sur son image ci-dessous et que nous y militions le plus possible de manière posée et pacifique en allant dans les magasins et autres lieux plein de gens féliciter les personnes qui portent un masque pour se protéger eux-mêmes et les autres comme nous, le dire haut et fort pour que les non masqués entendent et réagissent positivement, ce n'est pas gagné d'avance ! :

 

92734363 10219842651434318 8883645561169772544 o

 
Précédent : Un testing différent   Suivant : M... j'ai oublié (depuis la semaine passée)...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Geneviève Haumont
  • 1. Geneviève Haumont | 28/06/2020
Un peu long le texte d'intro

Ajouter un commentaire