Stéphanie Servais 5 jan 19

NewBlog à Jak 15 mars 2022

Merci Cyrika pour ce texte venu directement de tes tripes, de nos tripes en fait, publié sur ton Facebook :

Les quelques lignes d’une révoltée…

Je me permets aujourd’hui, en ce 14/03/2022, lendemain d’une tentative d’action à la « gilets jaunes » de blocage d’un dépôt pétrolier, de m’exprimer en « je » parce que ça me sort des tripes et que mes viscères sont meurtris. De cette manière, je pense que j’exprimerais avec plus de vérité ce que ressentent des dizaines de personnes présentes hier.

L’heure est de remettre le contexte en place… une action à la « gilet jaune » : blocage d’un dépôt pétrolier c’est-à-dire d’une multi nationale privée qui bosse avec d’autre multi nationales privées. Arrivée extraordinaire : contrôle de police, menaces d’arrestations si, je cite, il y avait suspicion de trouble à l’ordre public…. Et encore quand je parle d’arrivée, je parle de 100 mètres avant d’être sur le lieu de blocage. On avance, et là !!! des combis, la police fédérale, PAB, des policiers armés….

Tous cachés derrière le fameux « on comprend totalement et dans le fond on est même d’accord vous savez, c’est juste qu’on a des ordres malgré qu’on paye les mêmes factures que vous » …

Je suis sur le cul (je ne peux pas l’exprimer autrement) … en 2018, j’ai choisi de perdre mon boulot par conviction !!! j’ai été licenciée pour avoir osé dire que mon salaire était minable sans même citer ma société.

Ma copine de lutte, fonctionnaire, a subit le harcèlement et l’humiliation pour les mêmes raisons !!! Elle le paye encore aujourd’hui …

Alors j’aurais juste quelques lignes, même si c’est ennuyeux de lire, directement pour nos « amis » policiers. Comme je me tue à le dire, le jour où mon patron m’annonce que pour nourrir mon ménage je dois aller tabasser ou foutre en cellule des autres êtres humains qui sont juste en train de dire qu’ils n’en peuvent plus et réclament d’être entendus, je n’obtempère pas et je me pose. Si pour nourrir mes gosses je dois faire taire les parents des autres qui n’en peuvent plus au même titre que moi, je me demande si mon boulot en est encore un ou si ce n’est pas le signal qu’on est tous dans la misère au point de devoir m’en prendre aux autres, aussi innocents que moi juste pour pouvoir survivre. À une époque, on appelait ça de la collaboration.

Parce que SI, SI ET ENCORE SI hier, ils s’étaient tous indignés en tant que citoyens devant en maltraiter d’autres, il ne fallait pas deux heures pour qu’on soit TOUS entendus et relayés. Et eux, au même titre que nous, gagnaient le droit de pouvoir dire stop et peut être même celui de payer le diesel moins cher aujourd’hui.

Comment peut-on consciemment penser que de se diviser entre travailleurs est la solution et être fiers d’en avoir foutu une partie victime du même système au cachot ?

Ça me dépasse, je n’y arrive plus ….

En dépit de tout bon sens, ils nous ont arrêté pour « trouble à l’ordre public » alors qu’on se dirigeait seulement vers une propriété privée !

Revenons en a nos moutons, hier donc…. Le bourgmestre de la ville de Liège(SOCIALISTE), personne élue par les citoyens pour les REPRESENTER ET TRAVAILLER DANS LEUR INTERÊT, nous a envoyé une cavalerie entière de ses hommes de mains (plus possible de les appeler autrement) pour défendre le moindre centime d’une multi nationale …. Pas pour écouter ni même entendre que ses citoyens ont faim ou choisissent entre payer des études à leurs enfants et se chauffer. Monsieur ne s’est pas déplacé, il a donné des ordres ! Ceux de ne pas nous laisser faire perdre un euro à Total et compagnie et de nous enfermer. Le rôle d’un employé n’est-il pas de travailler dans l’intérêt de sa société ? ne sommes-nous pas cette société ?

Nous sommes des parents, des enfants, des frères et sœurs…. Des innocents dans le besoin de confort de vie, de sécurité, de justice, de santé !!! Que faire ??? Et bien je n’en sais plus rien …. Voyons nous d’abord, retrouvons l’amour de l’autre et de sortir nous parler, échangeons, rions, et refaisons le monde jusqu’à ce que THE IDEA surgisse enfin … On est déjà sûrs d’une chose : les élire et continuer à mettre nos espoirs en ceux qui nous ont mis dans cette situation n’est plus une option ….

L’heure est grave, elle est celle de la fin de tout forme de démocratie, celle de la dictature, celle de la survie en travaillant toujours plus et celle où la majorité du peuple n’ose plus dire non sous peine de sanctions. Nous vivons des heures noires sous la répression et il est grand temps de leur montrer que nous ne sommes qu’un !!!

Hier au carrefour dit de l'Avion au zoning des hauts-sarts sur Herstal deux cents travailleurs de SAFRAN ont bloqué le rond-point, la police était là... pour règler la circulation pour ne pas que les automobilistes de passage soient gènés par cette action syndicale...à Wandre dimanche le grand chef des arrestations était le bourgmestre de Liège, hier c'était celui d'Herstal, comme quoi un socialiste n'est pas l'autre et c'est bien triste pour les travailleurs.

Alors en vitesse un peu de Covid, le WE on a enregistré 37 morts soit un peu plus de 12 par jour, c'est peu direz-vous par rapport à d'autres temps, ça veut surtout dire que la pandémie n'est pas finie, code jaune ou pas code jaune ! Petite remarque du 8 au 12 mars 14.259 personnes ont reçu leur 2ème dose de vaccin et 14.663 leur troisième, la vaccination continue de faiblir et c'est mal parti pour la suite de cette sinistre aventure.

 
  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.